08/19
fren
Partager
  • twitter share button

Juin 2019





L’AUTRE AMERIQUE

C’est une Amérique discrète, celle où siège le coeur du pouvoir. Nous ne sommes ici ni dans l’éclatante New-York, ni dans l’Ouest glamour et touristique, ni même dans ces Etats plus roots régulièrement mis en avant pour expliquer le vote Trump. Mais dans une région cossue et démocrate, à l’art de vivre insoupçonné. Une Amérique bourgeoise qui a appris à récupérer les créations afro américaines pour mieux en faire des atouts.

Dans la région de Washington et des villes voisines, de Baltimore à Annapolis ou Richmond, tout semble glisser tranquillement entre beaux paysages, balades en voiliers et somptueuses maisons de bois.

Ces villes, à population souvent majoritairement afro américaines, ont longtemps été écartées des circuits touristiques en raison de leur réputation sulfureuse. Il y a 20 ans, il ne faisait pas bon trainer le soir à Baltimore ou Richemond, voire même à Washington.

Désormais, la bourgeoisie wasp a repris la main coté sécurité avec sa politique de tolérance zéro.

L’histoire de la communauté afro américaine donne prétexte à des circuits particuliers et à un somptueux musée à Washington tandis qu’à Richmond, le street art subventionné fait partie de l’identité de la ville.


 

Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

Par Cécile Sepulchre

Carnet de voyage et bonnes adresses

Voyage de 10 jours / 8 nuits, entre Washington DC, le Maryland et la Virginie à partir de 1 750€ par personne, comprenant vols direct United air line, hébergements, et la location de voiture. Les Maisons du Voyage conçoivent des voyages sur mesure grâce à une équipe de spécialiste sur les États-Unis.
Contact: www.maisonsduvoyage.com – 01 53 63 13 43

Infos et documentation en français sur la Région de la Capitale des USA : emmanuelle@repandco-france.com et http://fr.capitalregionusa.org

Richmond
Hôtel Commonwealth Hotel
Bar et restaurants :
Perch
Virago Spirits
Triple Crossing Beer
Courthouse Creek Cider

Baltimore
Hôtel Indigo
Restaurants :
Rusty Scupper
Rye Street Tavern

Annapolis
Hôtel Annapolis
Bar et restaurants :
Flamant Restaurant
Great Frogs Winery
Carrol’s Creek Café
Miss Shirley’s Café

Washington, DC
Hôtel Kimpton Glover Park
Bar et restaurants :
Officina
Supra
Tour culinaire
Farmers & Distillers

 

RICHEMOND. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

RICHEMOND, LA VILLE DU STREET ART
Entre Washington et Richmond, pourtant situé à seulement 160 km de Washington, la température monte d’un cran. La capitale de Virginie sent déjà bon le Sud. La cité a conservé de sa florissante période précédant la guerre de secession, de belles maisons sudistes en bois dont les vérandas invitent à la paresse.
Cette ville de 200 000 habitant parait particulièrement attachante en raison de sa situation à l’embouchure de la James River. Le caractère sauvage du fleuve offre un contraste saisissant avec le centre ville parfaitement domestiqué. Apercevoir des groupes de jeunes affronter les rapides en canoë du haut d’un pont piéton en fer figure parmi les buts de promenades préférés des habitants.
Il faut quitter le centre traditionnel pour découvrir une facette plus créative de cette cité sudiste. Michael Broth, beau brun aux mèches batailleuses, a débuté son parcours artistique dans la case prison. En 2004, on ne plaisantait pas avec les « dégradations » des murs publics, la municipalité craignant d’être dépassée par ce mouvement. Le jeune rebelle a fait les frais de la guerre d’alors menées par les pouvoirs publics pour avoir écrit un vengeur « refuse » sur un mur de la rue Meadowbridge. Ce fut le point d’orgue d’une jeunesse turbulente, consacrée à transformer tous les murs qui l’entouraient.

 

RICHEMOND. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

LE STREET ART A CONNU DES DEBUTS HOULEUX
Depuis, Michael Broth est devenu une star locale. Par un magistral tour de passe passe, les autorité locales ont récupéré cet art transgressif, pour mieux l’encadrer et en faire un atout touristique, au terme d’une décennie d’ouragan créatif. Dans le quartier downtown River, à coté de la Virginian art school, une ancienne usine hydroélectrique est même devenue le terrain de jeu officiel des artistes qui ont pu s’exprimer sans frein sur d’immense panneaux entièrement peints. On y remarque notamment les creations de Jackson Word, RTC, Chrismilk Hulsurt, Hense, ou de notre ami Michael.

RICHEMOND. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

DE LA CLANDESTINITE A L ART OFFICIEL

Les institutions et les commerçants les plus en vue font désormais la cour au 400 street artistes locaux, pour leur demander de réinventer murs et vitrine. Michael Broth est devenu un artiste reconnu exposé dans les meilleures galeries. Il monnaye ses interventions au prix fort, tout comme Stormeie Mills, Hense, Lelo, Zoe Palito ou Dennis Mcnett pour ne citer qu’eux.

Dans le très bobo quartier de Oregon hill, une zone de jolies rues, encadrées de maisons en bois pimpantes, particuliers et commerçants confient les murs aux jeunes artistes. « Parfois, c’est même moi qui doit les freiner en leur conseillant d’éviter de peindre tel ou tel mur » remarque, narquois, Michael Broth. Cary street est ainsi devenue une zone branchée, qui regorge de boutiques et de bars aux murs hauts en couleurs

RICHEMOND. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

Institute for Contemporary Art : UN HAUT LIEU ARTISTIQUE

Richmond se distingue aussi par des lieux marginaux trendy entre bars et restaurants où il est possible de s’approvisionner en alcool. Situé dans la périphérie de la ville, derrière des murs sans charme de hangar, Triple Crossing Beer est un immense espacetrès déco aux murs peints. On y déguste bière et pizzas sans façon, dans une atmosphère bon enfant. Virago Spirit joue dans une cour plus intimiste, avec un petit bar stylé, derriere lequel se cache une vaste rhumerie, où se fabrique les cocktails en cannettes de demain. Chez Courthouse Creek Cider, on vous proposera une dégustation de cidres, réalisées avec les pommes les plus bio des environs. On testera aussi des jus de fruits et de légumes les plus inventifs dans les multiples boutiques bios des quartiers branchés. Bref, aucun risque de mourrir de soif dans ces banlieues.
S’il vous reste un peu d’énergie et de lucidité après ces diverses dégustations, mettez le cap sur le Musée Américain de la guerre civile, qui donne un aperçu de ce qu’a pu vivre la ville pendant la guerre de secession. Mais à choisir, mieux vaut consacrer plus de temps à l’Institute for Contemporary Art. Ce splendide bâtiment contemporain abrite la cinquième plus importante collection d’art des Etats Unis. On y trouve les plus grandes signatures européennes, de Gustave Doré à Poussin ou Manet, et une grande variété de collection, avec notamment des archives d’artisanat indien ainsi qu’une étonnante reconstitution de la chambre de Worsham Rockfeller.

ANNAPOLIS. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

ANNAPOLIS, HAUT LES VOILES

Qui connait Annapolis, la capitale du Maryland ? Cette cité de bord de mer de 39 000 habitants, équivalent de notre Deauville, permet aux habitants de la région de venir se reposer le temps d’un week-end, voir même d’une soirée. La baie de Chesapeake regorge des bateaux de plaisanciers venus de Richmond, Baltimore ou Washington et revendique une place phare dans la navigation américaine. Tous les mercredi, au coucher du soleil, des régates réunissent les plus beaux voiliers. On se retrouve en after dans le club nautique et les restaurants chics de cette jolie ville, célèbre pour son architecture géorgienne.
La Great Frogs Winery est un autre lieu de rendez vous très prisé. Cette petite propriété viticole, située à deux pas de la ville, propose des dégustations bucoliques de vin et de charcuterie, dans la cour de la propriété, ou dans l’un de ses bâtiments, converti en bar trendy.

ANNAPOLIS. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

L’ACADEMIE NAVALE
Les plus patriotes préféreront visiter l’impressionnant campus de l’académie navale d’Annapolis. Fondée en 1845 par le secrétaire à la Marine des États-Unis, George Bancroft cette prestigieuse école occupa dans un premier temps le Fort-Severn et ne devint l’Académie navale qu’en 1850. De nos jours, elle soumet à une discipline rigoureuse des promotions d’environ 4 000 élèves officiers. La pratique des sports de combat figure en effet parmi les contreparties de la gratuité de ses cursus. Sa visite, accessible à tous, passe par un spectaculaire réfectoire dont les coursives sont agrémentées d’un bar rétro, d’avions à hélice, et d’un immense vaisseau en bois.

BALTIMORE. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

IMPOSANTE BALTIMORE

Autre ville côtière, Baltimore surprend par l’architecture imposante de son centre ville. Il y a comme souvent un centre où se succèdent des rues encadrées de hauts buildings en murs de briques massifs. Mais on lui préférera le front de mer plus festif pimenté par des bâtiments tels que le Feel’s Point, l’un des plus anciens de la ville puisque sa construction remonte à 1763, le musée des sciences, l’aquarium, ou le phare, si petit que l’on se demande comment les bateaux peuvent l’apercevoir. Sur une longue promenade, on croise joggeurs et amoureux, dans une atmosphère insouciante.
Certains vous conseilleront de visiter l’Américan Visionary Art Museum. Ne les croyez pas : l’intérêt des oeuvres présentées est très limité. Contentez vous d’admirer sa facade futuriste et allez plutôt pic niquer sur les pelouses de la Federal Hill voisine, qui offre un point de vue de choix sur la ville.

WASHINGTON. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

PROSPERE WASHINGTON

Il est temps de rallier la ville la plus riche et la plus puissante, Washington, dite DC chez les habitués. Dans la capitale américaine, tout ne semble être que calme et prospérité. La ville surprend par son caractère presque provincial. Dans le centre, la majeure partie des habitations reste composée de belles maisons entourées de jardins ou d’immeubles bas, les plus somptueuses étant converties en ambassades. La visite classique passe par le Mall avec en point d’orgue les mémorial Lincoln et de la seconde Guerre. Après une pause face à maison blanche, pour l’incontournable selfie, reste à affronter la visite des 19 musées. Impossible de faire l’impasse sur la National Gallery of Art, l’un des plus beaux musée du monde (voir les salles impressionniste et la galerie des sculptures), ni du Newsmuseum, le musée de la presse, situé juste en face. La salle consacrée au 11 septembre, avec son mur entier tapissé des couvertures du jour fatal, est particulièrement marquante. Le dernier musée crée est l’incontournable National Museum of African American History and Culture.
Georgetown est également un grand incontournable pour les amateurs de shopping avec, en contrebas de l’artère principale, les quais verdoyants du C&O canal.

WASHINGTON DC. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

QUARTIER U STREET CORRIDOR

En contrepoint de cette partie très wasp, se trouve le quartier de U street Corridor, que l’on pourra aborder avec une originale formule de déjeuner itinérant. Alina, une jeune asiatique nous a donné rendez vous dans la guinguette Ben’s, le mythique chili bowl qui acceuillait Miles Davis, Duke Ellington, Elsa Fitgerald,… En guise de mémo, une fresque signée Aniekan, avec leurs portraits, décore les murs de ce modeste bistrot et des photos tapissent les murs. Notre Sarkozy national surgit au milieu d’un pèle mèle, à coté d’Obama, Bono, Kevin Spacey, Denzel Washington
On entame gaillardement le déjeuner avec un hot dog saucisse bien dense, avant de la poursuivre avec des galettes éthiopiennes chez Dukem. La communauté éthiopienne a en effet pris une place importante dans ce quarter et imposé son savoir faire culinaire. Reste encore à découvrir la cuisine mexicaine, avec les empanadas de Panino Gourmet, et, dans une tout autre style, les boulettes de Match Box. Cette grande salle à la déco industrielle stylée, figure parmi les rendez vous bobos les plus prisés. Après avoir cheminé entre des salles de concerts et des bâtiments mythiques on atterrit à la Colada, une jolie maison restaurée qui sert des gateaux au citron sur sa terrasse… à ceux qui résistent encore à la sieste.

WASHINGTON DC. Une Balade Washington. juin 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © DR

 

LES RIVES DU FLEUVE POTOMAC
La partie la plus contemporaine de Washington se trouve désormais sur les quais, dans le nouveau quartier Warf DC. Ce quartier a longtemps été connu avant tout pour son marché de poissons et ses ses étals de fruits de mer aux proportions surdimensionnées. Depuis, les constructions contemporaines ont poussé sur le Southwest Waterfront, les hôtels et bars branchés se sont multipliés, et les rives du fleuve Potomac sont devenues un spot très couru. Le must étant de terminer la soirée dans une bar en roof top, face à la vue somptueuse de la ville, pour mieux en palper la puissance de ceux qui restent encore les maitres du monde.

 

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page