10/20
fren
Partager
  • twitter share button

Avril 2020

Le confinement selon Capucine Gougenheim © DR
 

Par Sandra Serpero

Le confinement selon Capucine Gougenheim Geagea

Petit brin de femme au caractère bien trempé, Capucine Gougenheim a la passion des voyages, de l’art et des belles choses. Esthète, curieuse et toujours en mouvement, elle sillonne Paris pour honorer de multiples rendez-vous quotidiens et le monde dès que l’occasion lui est donnée. Elle aime les bon dîners et ne dis jamais non pour aller boire un verre ! Elle est la créatrice de Plume Voyage, un webzine qui lui ressemble.



1 – Photo dans ma cuisine

Je me suis découverte une âme de jardinier d’intérieur ! Le matin j’arrose mes petits semis de fleurs, de capucines, je change l’eau de mes légumes et de mes herbes aromatiques. Je les chouchoute, je les asperge d’une petite brise. Certains aliments peuvent repousser dans de l’eau comme les oignons, l’ail, les céleris, les fenouils, les poireaux, la citronnelle…En période de confinement, c’est une bonne solution pour ne pas en manquer.


2 – Quels sont vos rendez-vous quotidiens depuis le confinement qui vous font du bien ?

Je dessine grâce aux précieux conseils de Philippe, mon prof de dessin du Musées de Arts Décoratifs à travers un groupe whatsapp. Je réponds aux commentaires d’un autre groupe whatsapp créée par une amie Sophie qui travaille à la Réunion des Musées Nationaux. Il donne plein de recettes, de sites culturels… une mine d’or. Merci Sophie ! Je cuisine TOUS les jours, des recettes que je n’aurais jamais faites avant comme le Toppoki un plat épicé coréen ou les recettes de chefs que Plume Voyage relaie depuis cette semaine. J’attends avec impatience l’heure où Aurélien, l’animateur des anniversaires de ma fille de 8 ans, commence ses jeux sur House Party. Il propose d’occuper les enfants pendant une heure, via son compte «Air’Anniv », gratuitement. Un héros, un ange. Merci Aurélien !


3 – Un livre que vous n’avez pas lâché ? 

Le dernier Goncourt, « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon », prêté par une amie, tellement bien écrit et poignant.


4 – Votre dernier repas au restaurant : c’était quand, où et qu’avez-vous dégusté ?

Le jeudi 12 mars, quelques jours avant le confinement, à table avec le chef étoilé Franco Bowanee, du Château de Vault de Lugny  qui avait concocté un menu végétarien avec des légumes de saison du potager du château. Ses ravioles aux cèpes avec des morilles et des asperges accompagnées d’Irancy, étaient magnifiques.


5 – Dans quel hôtel rêveriez-vous d’être, là maintenant ? 

A l’Heritance Kandalama Hotel au Sri Lanka, sur le balcon d’une chambre au-dessus du lac pour voir le sublime coucher du soleil tandis que les oiseaux s’envolent ou alors en pleine ville, au Park Hyatt de Séoul, dans le quartier de Gangnam pour manger du kimchi et des fruits de mer ou encore au Four Season de Hong Kong qui possède la plus belle piscine de Central au-dessus du port. Et aussi sur la terrasse du Barthélemy, à Saint Barthélemy, un hôtel ouvert l’année dernière, décoré par Sybille de Margerie, pour un déjeuner, face au lagon. Au menu calamars croustillants et sauce aux fruits de la passion, et sashimi de poissons locaux servi avec une vinaigrette au yuzu.
Mais en ce moment même, j’aurais dû participer à un voyage de presse à l’Anantara de Tozeur pour découvrir l’hôtel et sa région.


6- Que faites-vous depuis le confinement que vous ne faisiez pas avant ?

J’apprends le coréen avec Boky, une super prof qui parle très bien le français et j’ai trouvé via l’appli « Super prof ». On fait le cours par Skype avec l’outil Greille.org. Et aussi, je ne compte plus les jours, je fais des gâteaux, je cuisine coréen, je regarder des séries coréennes à l’eau de rose histoire de me familiariser à ma langue maternelle, je cultive mon petit jardin intérieur, je fais de exercices de relaxations, des mouvements de yoga poiur le visage avec l’appli « Face Exercices ». Je donne au Samu Social pour les sans abris. On doit aussi les aider durant cette période alors qu’ils peuvent difficilement se confiner.


7 – La série ou le film que vous conseillez ? 

‘’Parasite’’ de Bong Joon Ho, palme d’or de Cannes, Oscar du meilleur film, du meilleur film étranger… un chef d’œuvre… Je suis dans ma période coréenne, genre voyage intérieur.


8 – Quelle est la première chose que vous ferez quand le confinement prendra fin ?

Sortir, boire et danser toute la nuit avec des chaussures dorées. Simplement faire la fête !


9 – Un voeu ? 

Plusieurs. Que cette crise sanitaire nous rapproche de la nature, de l’essence des choses. Que ce confinement donne envie aux gens de mieux vivre, mieux manger, mieux consommer.  Qu’une nouvelle organisation de l’économie permette de repeupler les campagnes françaises si belles. Qu’on prévoit un futur agréable à nos enfants.


  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page