05/20
fren
Partager
  • twitter share button

Avril 2020

 Le confinement selon Aurélie des Robert. Plume Voyage Magazine © DR
 

Par Capucine Plume

Le confinement selon Aurélie des Robert

Aurélie c’est l’énergie positive, la bonne camaraderie, le sens du travail bien fait et la reine du style. Des plateaux de photos où elle met en scène avec style les derniers objets à la mode, crée des décors plus vrai que nature aux maisons qu’elle repère pour un prochain reportage aux multiples présentations de presse qu’elle fait, Aurélie emmène partout son sourire et sa bonne humeur. En professionnelle qui oeuvre depuis longtemps dans les magazines et le milieu du style, ses yeux de chat observe, analyse, repère et emmagasine tout pour traduire, avec le goût qu’on lui connaît, les tendances du moment. Bonne camarade, rigolote et gourmande, Aurélie s’occupe des pages shoppings, des portraits de voyageurs dans Plume Voyage depuis des années.



1 – Selfie

Pourquoi sur le canapé? Car je ne pose jamais mes fesses dessus, hormis depuis le confinement!


2 – Quels sont vos rendez-vous quotidiens depuis le confinement qui vous font du bien ?

Je suis quelqu’un qui travaille l’image et reste curieuse et créative. Je surfe par conséquent tous les matins sur le net et depuis cet isolement forcé, j’ai un projet en tête et « chine » en ligne tous les jours en essayant de trouver la perle rare. C’est laborieux mais j’adore ça. Je fais aussi selon mon humeur du Yoga grâce à l’application Down Dog pour terminer par une séance d’exercices intensifs de 15 mn. De 14 h à 15 h tout en triant, rangeant, frottant ou cuisinant, j’écoute à fond Bob Sinclar qui offre en direct sur Instagram, 1h de mix par jour. Mon mec est ravi !! Plusieurs fois par semaine, nous faisons des Eapéritivos sur Housparty, c’est donc l’occasion de cuisiner. J’ai déjà fait des madeleines au chorizo, des Bretzels, des bricks au thon, des falafels…Apéritifs ou pas, à 20h, et chaque soir en famille, nous sommes solidaires et applaudissons le formidable personnel soignant.


3 – Un livre que vous n’avez pas lâché ?

Ce n’est pas un mais des livres car je remets de l’ordre dans mes bibliothèques. Après le confinement, l’association Recyclivre viendra prendre ceux dont je ne veux plus, mais ils ne se déplacent qu’à partir de 200 livres… Je me replonge et m’attarde donc sur des livres d’art, de photographies, d’architecture, de graphisme, de typographie, des magazines… que je feuillette et découvre à nouveau.


4 – Votre dernier repas au restaurant : c’était quand, où et qu’avez-vous dégusté ?

 

Chez Abri Soba rue Saulnier dans le 9ème arrondissement, le vendredi 13 mars au déjeuner avec mon amie d’enfance. Je me suis délectée comme à chaque fois d’un Soba froid, Godamare Salade Soba, à base de poulet et sauce sésame, des morceaux de poulets frits à partager et un thé grillé froid.


5 – Dans quel hôtel  rêveriez-vous d’être, là maintenant ? 

 

Je devais partir à Tel Aviv et Jérusalem pendant une semaine avec des amis. Nous avions réservé trois hôtels différents (Villa Brown à Jérusalem, The Norman et Poli House à Tel Aviv) et un guide qui m’a été conseillé par un ami journaliste à Libération (Erez Binyamin par le site www.visiteisrael.org). Je me faisais une joie de m’y rendre pour la 1ère fois. Présentement, je rêve donc d’être là où j’aurais dû être !


6- Que faites-vous depuis le confinement que vous ne faisiez pas avant ?

 

Pas de réveil et donc pas de stress matinal puisqu’on a le temps. J’apprivoise le temps, mon temps. Le temps de me poser, de cuisiner pour les autres, de se regarder, d’appeler ses amis ou ses proches plutôt que d’envoyer un SMS, de prendre soin de moi, de jardiner, de faire des projets…


7 – La série ou le film que vous conseillez ? 

 

La série « Dans leur regard » ou « When they see us » sur Netflix inspirée de faits réels par la condamnation à tort de cinq adolescents d’Harlem. Sinon, je comble mon retard en regardant des films que je n’aurais pas vu au cinéma ou des séries comme « The Crown » ou « The Handmaid’s Tale ».


8 – Quelle est la première chose que vous ferez quand le confinement prendra fin ?

 

La FÊTE façon Summer Break à l’américaine ou comment ne pas dormir pendant plusieurs jours !


9 – Un voeu ? 

 

Il y aura malheureusement un avant et un après cette maudite pandémie. Nous devons encore plus prendre conscience de notre dépendance face à cette mondialisation et agir pour notre planète que nous laisserons à nos enfants. Nous sommes tous responsables et cette fragilité que nous vivons tous, va se multiplier avec le réchauffement climatique. Nos mentalités et comportements devaient déjà changer mais là c’est INÉVITABLE.

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page