Menu
06/18
fren
Partager
  • twitter share button

12 Septembre 2014

Andaz Tokyo Toranomon Hills © Marie Le Fort

Andaz Tokyo Toranomon Hills

Par Marie Le Fort

Nouvel étendard de la marque Hyatt au Japon, l’Andaz Tokyo Toranomon Hills réveille le caractère exceptionnellement créatif et contemplatif de la culture nippone. Découverte.

  • Une élévation contemplative

    On le distingue de loin, coiffant au chapeau le nouvel immeuble effilé de Toranomon Hills. Dans l’ascenseur, un banc de poissons sculpté en papier washi blanc par l’artiste Tetsuya Nagata promet une élévation contemplative. Au 51e étage, on accède au lobby de l’hôtel Andaz Tokyo comme on atteindrait un sommet, en vue de Ginza, ou de la Tokyo Tower. Là, entre des tables brutes piquées de bouquets végétaux, d’immenses rubans de bois imaginés par le britannique Charlie Whinney composent des mobiles sculpturaux. On dirait des écritures inspirées. Caché derrière deux portes coulissantes, la réception s’inscrit dans un écrin entièrement marqueté de petites piécettes de bois : réalisé par le maitre artisan et artiste Shigemitsu Kotaka (spécialiste de l’art de la dentelles de bois ou Kumiko Zaiku), leur agencement compose un motif géographique qui rappelle la délicatesse, et remarquable finesse, des imprimés kimonos.

  • Un thème "Modern Serenity"

    Rivalisant de précision, les intérieurs imaginés par Tony Chi se dévident sur le thème « Modern Serenity » : des fauteuils rouge cramoisi arqués font ici face à des banquettes gainées de cuir et égayent l’agencement zen des tables dans la Andaz Tavern. Entre Tokyo et New York, le fil conducteur est palpable. A côté, une salle s’enrichit de teintes boisées chaudes pour définir une atmosphère studieuse. Si la vue s’invite partout, par-delà des baies vitrées, de vastes hauteurs sous plafond et lumières tamisées, presque dorées, la nuit venue, lui donnent la réplique. L’étage principal du Andaz Tokyo, au 51e étage, a quelque chose de magique… un sentiment qui se prolonge au sommet de l’immeuble. Là, sur le côté d’une vaste terrasse animée d’une sculpture en verre signée Jean-Michel Othoniel, une petite porte donne accès au bar à saké, évocateur des traditionnelles des maisons de thé. Libéré, l’espace se dévide ensuite sous l’architecture effilée du toit qui pointe vers le ciel et s’ouvre face à la ville tentaculaire… un saké ou Tea Cocktail maison à la main, la nuit ne peut qu’être remplie de promesses. On s’attendrait juste à ce que Scarlett Johansson passe la porte… !

  • Personnelle, créative et visionnaire

    Temple de zénitude, le sculptural AO Spa & Club, au 37e étage, est né de la vision du talentueux Shin Ogata, fondateur de Simplicity. Comme une toile contemplative dessinée à l’encre japonaise, surfaces blanc-lait et lignes noires se répondent, et composent un canvas idéal pour accueillir herbes et produits de saison. Sur le comptoir principal, des plantes, huiles essentielles, mortiers et pots de sel invitent chaque client à composer ses propres baumes et élixirs de beauté. La touche Andaz : personnelle, créative et visionnaire.

  • 1-23-4, Toranomon, Minato-ku, Tokyo, Japan, 105-0001
    +81 3 6830 1234
    www.tokyo.andaz.hyatt.com

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page