08/20
fren
Partager
  • twitter share button

Un potager sur les toits de Paris, Nu, la Ferme Urbaine connectée

Les Tomates Bleues de Paris

Bleues… Plus près du ciel… cultivées sur les toits de Paris, plus précisément à la porte de Versailles.  Tomates, blettes, fraises, salades, choux, aromates tels que thym ou basilic issus de  NU, la ferme urbaine connectée Nature Urbaine. Elevés à l’air libre sans pesticides,  tous ces légumes et fruits se retrouveront bientôt sur les tables des restaurants les plus proches pour garantir les saveurs  et valeurs nutritionnelles du « cueilli jour ». NU propose aussi aux Parisiens de venir s’aérer,  apprendre à cultiver en s’amusant et même entretenir son carré potager personnel. Et après avoir cultivé son jardin, aller prendre un verre sur la terrasse du nouveau Perchoir du 15ème arrondissement, qui a ouvert sur le même toit, du tout nouveau Hall 6 du Parc des Expositions.

Angèle favorise la biodiversité avec des fraises, des capucines et de la bourrache. Ferme NU-Paris Le potager urbain sur les toits de Paris et le nouveau Perchoir par le Studio Perrier. Un reportage de Françoise Spiekermeier pour Plume Voyage Webzine @plumevoyage #plumevoyage © DR

Angèle favorise la biodiversité en cultivant des fraises, des capucines, du basilic et de la bourrache.

Dans son carré potager, Angèle a choisi de planter fraises, capucines, salades, bourrache et basilic qu’elle mixe pour favoriser la biodiversité. Résidente dans le 14ème, elle vient juste de prendre possession de son ballon d’oxygène,  cette petite jardinière en bois  de châtaigner qui lui permet de mettre en pratique une des leçons de jardinage respectueux de la nature: associer aux légumes des plantes à fleurs comme les oeillets d’Inde, les capucines, la bourrache permet d’éloigner les insectes ravageurs, de ramener l’eau des profondeurs à la surface pour faire boire les tomates, ou de polliniser les fleurs pour plus de rendement. Le tout en laissant faire l’intelligence de la nature. Comme une poignée de Parisiens en mal de sensations terriennes, elle a loué à l’année son carré de terre et espère rapporter de temps en temps à la maison quelques salades fraîches ou une barquette de fraise. Pour le bonheur du goût. Et celui de l’effort.

Ferme NU-Paris Le potager urbain sur les toits de Paris et le nouveau Perchoir par le Studio Perrier. Un reportage de Françoise Spiekermeier pour Plume Voyage Webzine @plumevoyage #plumevoyage © DR

Exploitation maraîchère par Cultures en Ville associée à Agripolis pour le futur restaurant de Guy Martin.

A coté de ces petits carrés potagers privatifs, Cultures en Ville associée à Agripolis, pilote l’exploitation maraîchère naissante ambitieuse d’alimenter les habitants du sud de Paris et des communes limitrophes, puis le restaurant gastronomique de Guy Martin dont l’ouverture est prévue sur le toit du hall 3 en 2024. On parle de faire de cette ferme « un modèle à l’échelle mondiale en matière de production responsable: agriculture biologique, production respectueuse des cycles de la nature… » Mais laissons donc la nature faire son oeuvre!  Sur les 14 000 m2 de surface, un premier périmètre a été aménagé pour la production maraîchère.  Un groupe de jardiniers s’affairent à remplacer des plans de fraises victimes de la grêle printanière. Même connectée, la ferme est exposée aux intempéries, voire sur-exposée du fait de sa hauteur. Les plants sont cultivés hors-sol dans des colonnes alimentées en eau chargée en nutriments. Connectée 7jours /7, 24h/24.
Ferme NU-Paris Le potager urbain sur les toits de Paris et le nouveau Perchoir par le Studio Perrier. Un reportage de Françoise Spiekermeier pour Plume Voyage Webzine @plumevoyage #plumevoyage © DR

Former les entreprises aux valeurs durables et au respect de la nature

Une salle baptisée « serre » privatisable, recevra des séminaires d’entreprises désireuses de communiquer ou d’associer leur image aux valeurs durables à l’oeuvre, en lien avec le respect de la nature. Respecter le vivant, l’environnement et l’homme, favoriser la biodiversité, devenir locavore, manger de saison des produits cultivés en permaculture… Zoé Tournès, stagiaire en animation pour Culture en Ville illustre à merveille la tendance « nous installons des bacs sur les terrasses, proposons des séries d’ateliers aux entreprises telles que Vinci pour former à l’entretien du potager. Intervenons dans les groupes scolaires, auprès des EPAHD… ». Les mots-clés: low tech, durable, biodiversité, saison, perma-culture, respect du vivant… « utiliser les petits secrets du vivant qu’on ne connait pas toujours ».
le nouveau Perchoir par le Studio Perrier. Un reportage de Françoise Spiekermeier pour Plume Voyage Webzine @plumevoyage #plumevoyage © DR

Toute de bois revêtue, la terrasse du nouveau Perchoir a été aménagée en merveilleux jardin aux accents de Toscane par le Studio Perrier

Le plus simple, et sûrement agréable, c’est aussi d’admirer tout ce petit monde naturel connecté s’affairer, confortablement assise sur une banquette aux coussins profonds, à l’ombre de la glycine qui accroche ses lianes autour des pergolas du Perchoir. Toute de bois revêtue, la terrasse a été aménagée en merveilleux jardin aux accents de Toscane,  idéal pour oublier tous les soucis de la vie urbaine et rêver de ses prochaines vacances On y est presque! Nous y croisons Fanny Perrier, la talentueuse architecte qui a pensé le lieu. Après la Maison Lautrec située dans le 9ème,  rue Jean-Baptiste Pigalle, elle dévoile ici son deuxième projet signature. Mettre la nature au coeur du projet, faire rentrer les végétaux à l’intérieur par le jeu des miroirs, soigner le détail au millimètre… et par le choix d’éléments réalisés à la main par des artisans d’art. Le lieu, très habité et inspiré, propose également un véritable parcours artistique à travers des oeuvres in situ inscrites dans le décor. Une enfilade de pavillons en pergolas permet de s’isoler juste ce qu’il faut pour passer un agréable moment avec des amis.  Dans cet univers protecteur et raffiné, on renoue avec le goût du voyage, infinie source d’inspiration de cette jeune architecte.

Ferme NU-Paris Le potager urbain sur les toits de Paris et le nouveau Perchoir par le Studio Perrier. Un reportage de Françoise Spiekermeier pour Plume Voyage Webzine @plumevoyage #plumevoyage © DR

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page