12/18
fren
Partager
  • twitter share button

Février 2012

Saint-Barth,
entre mer
et luxe

Si vous redoutez l’esprit Club Med ou villages de vacances qui fait la triste réputation des Caraïbes, imaginez qu’embarquer pour Saint-Barth est comme vous rendre en villégiature sur une île méditerranéenne. Troquez le bleu cobalt contre un curaçao, rehaussez les températures d’une dizaine de degrés, saupoudrez de végétation tropicale… Quant au reste, le charme discret de l’Europe est au rendez-vous, la précision et la fraîcheur apportées à la gastronomie une vraie marque d’attention et le côté intimiste de l’hôtellerie un vrai cadeau pour les sens et le moral.….

Découverte par Christophe Colomb, en 1493, l’île a été baptisée en l’honneur de son frère, Bartolomeo.

Depuis le 1er janvier 2012, l’île des Petites Antilles est un Pays et territoire d’Outre-Mer (PTOM).

Point culminant : morne de Vitet (286 m)





La Banane

Textes : Marie Le Fort

Habitants : 9000
Superficie : 24 km2
Chef lieu : Gustavia
Langues : français (officielle), créole et anglais

 

La Banane


La Banane

La Banane exulte de couleurs tropicales, oeuvres d’art et mobilier moderniste. « Il nous a fallu revenir à l’essentiel : retrouver l’esprit d’une maison incarnée, révéler l’essence d’un lieu offert en partage. Comme le fruit, ‘La Banane’ se découvre peu à peu », expliquent Jean-Marc Israël et Benjamin Fabbri, tous deux collectionneurs et fins esthètes. Dès la première impulsion, l’hôtel devint l’objet d’une attention portée à chaque détail pour composer, in fine, une maison d’auteur. Un graphisme signé Ich&Kar, des pièces d’exception signés Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand ou Jean Prouvé, des bois exotiques qui donnent la réplique à des textiles vert-anis, rouge framboise, jaune mûr composent un décor simple et raffiné.
www.labanane.com


Isle de France

L’hôtel Isle de France se découvre comme un heureux mélange de rêve néo-colonial, de résidence aux accents sud-africains ou de vaste maisonnée au charme bleu et blanc. Montées les marches du perron de cette ancienne maison antillaise, l’architecture coloniale de l’hôtel encadre la mer au bout du couloir. Une invitation à s’aventurer vers l’horizon bleu, reflété dans le sol en béton ciré. Les pieds dans le sable, à l’autre bout, le restaurant de plage sert une pêche du jour ‘grillée minute’ accompagnée d’une colline de verdure. Protégé du soleil, l’esprit colonial des lieux se découvre et se vit comme un songe à l’heure chaude : volumes aérés, ventilation naturelle, esquisses encadrées et objets choisis avec attention.
www.isle-de-france.com

 

 

Bonito


Bonito

Adresse courue pour ses ceviches et autres poissons préparés avec délicatesse, Bonito est LE restaurant qui compte. Emmené par le chef français Laurent Cantineaux, il renoue en cuisine avec les îles après dix années passées au Venezuela et propose des plats colorés aux accents sud-américains. Côté décor, ambiance colonial-chic contemporaine avec des boiseries blanches, grands canapés crème et suspensions en rotin. Ouvert sur l’extérieur, Bonito domine Gustavia tout en restant protégé du flot des piétons. Un vrai repère pour gastronomes avertis.
www.ilovebonito.com

 

 

 

 

 

Le Restaurant des Pêcheurs


Le Restaurant des Pêcheurs

Ici, la pêche du jour s’épelle sur une ardoise. Le luxe est parfois la chose la plus simple du monde, surtout entre les mains du chef Jean-Luc Grabowski, catalyseur et fervent défenseur d’une gastronomie locale. Collaborant étroitement avec les pêcheurs de l’île, il agrémente chaque filet de légumes frais et sauce vierge, et décline des rendez-vous hebdomadaires bienvenus : le mercredi c’est aïoli, le vendredi, bouillabaisse ! Dans ce décor épuré signé Christian Liaigre, tout s’accorde autour et dans l’assiette avec simplicité. Et si c’était ça la nouvelle cuisine ?
www.lesereno.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Villa Teman


Villa Teman

Âmes de prestige de l’île de Saint-Barthélémy, ses précieuses villas sortent tout droit de l’imagination des architectes Wolfgang Ludes ou Olivier Dain. En accord avec la nature, elles déclinent une architecture épurée emprunte de « Tropical Modernisme ». D’inspiration néo-balinaise avec ses plans d’eau et sa végétation luxuriante, la villa Teman plonge au-dessus de la baie de Saint-Jean. Aménagée suivant des codes contemporains, elle n’est pas sans rappeler des univers dessinés par Giorgio Armani ou Christian Liaigre… La fluidité des éléments en plus.

Villa SCL


Villa SCL

Destination très prisée de la jet-set américaine, Saint-Barth est comme assiégée de célébrités qui entendent bien vivre leur rêve les yeux ouverts. Mais quand vous vous appelez Abramovitch ou Johnny Halliday, George Clooney, Paul McCartney ou Usher, la surenchère atteind rapidement des sommets de luxe, attention et service sur-mesure. Espaces ouverts, vis-à-vis privé avec la mer, cours et jardins intérieurs, la Villa SCL est l’apanage du luxe racé, des lignes minimales, de l’espace et des chambres apaisantes. Dotée du meilleur sound system, elle vit naturellement du murmure de la brise.


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page