11/19
fren
Partager
  • twitter share button

Octobre 2019

Les Voiles de Saint-Tropez. Une Halte. septembre 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © Françoise SPIEKERMEIER
 

textes et photos Françoise SPIEKERMEIER

Les Voiles de Saint-Tropez

Coquillages et crustacés fêtent la fin de l’été. A Saint-Tropez, le premier week-end d’octobre, pendant une semaine, navires, équipages, capitaines, barreurs, amateurs et navigateurs, tout ce que la navigation à voile compte de plus précieux, se retrouve dans la baie pour les dernières régates de la saison estivale en Méditerranée. Dans un ultime envol le long de la côte, les bateaux culte de l’América’s Cup déploient leurs ailes et leur spi coloré, les voiliers centenaires croisent les Wally, prouesses de technologie. Stars parmi les stars, les voiliers font de l’ombre aux célébrités qui rêvent de monter à bord.

Les Voiles de Saint-Tropez. Une Halte. septembre 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © Françoise SPIEKERMEIER

La question que tout le monde se pose: qui est le propriétaire de cette beauté? C’est dans le milieu du yachting international un secret partagé, non révélé. On le sait, mais on reste discret! Certains sont devenus les spécialistes de ce jeu de piste consistant à suivre un bateau de propriétaire en propriétaire, d’abandon en restauration, chacun d’eux essayant en général de devenir le nouveau héro, voire le sauveur de ces vaisseaux de légende qui les invite à entrer dans la légende. Ensuite, chaque année, c’est la bourse aux célébrités: qui est invité sur quel bateau? On piste les Princes, Pierre Casiraghi (sur Tuiga), Frederik II du Danemark (sur Nanoq), les rockeurs, Simon Le Bon (chanteur du groupe Duran Duran sur Blitzen), et tous les grands navigateurs français parvenant à s’échapper de la préparation du Vendée Globe de novembre.

Les Voiles de Saint-Tropez. Une Halte. septembre 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © Françoise SPIEKERMEIER

Les Voiles auront toujours vingt ans! Le bruit court qu’en 2020, cette fête sportive reprendra son nom d’origine, la Nioulargue, du nom d’un haut-fond situé à l’Est au large de la plage de Pampelonne. Est-ce par coquetterie, parce qu’elle ne veut pas vieillir? Ce qui est sûr, c’est que depuis 1981, le village est le centre du monde de la voile accouru des quatre coins du globe pour revivre l’acte fondateur. Tout a commencé en septembre 1981 entre Jean Lorrain et Dick Jayson, respectivement le skipper d’Ikra, un 12 Mètre JI appartenant à Jean Rédelé à l’époque, et le propriétaire de Pride, un Swan 44. Le point à virer est le haut fond de la Nioulargue.
Le perdant doit inviter les deux équipages à déjeuner au Club 55, le fameux restaurant de plage de Pampelonne. Le « virage » de la Nioulargue sera finalement abandonné pour la route directe, d’un commun accord pendant la course, afin de ne pas sacrifier le déjeuner sur la plage! Du coup, le patron du Club 55, Patrice de Colemont, nomme l’évènement « Club 55 Cup »… Dès la deuxième année, la régate devient internationale, et en 1984, Eric Tabarly et Herbert Von Karajan, s’y affrontent à bord de leurs vaisseaux respectifs. Club 55 est depuis 2003 le défi du jeudi où deux voiliers s’opposent sur ce parcours historique. C’est là que l’on prend la mesure de l’initiation que nécessite toute approche de l’évènement. On ne part pas à « l’abordage ». On ne peut que rentrer par le trou de la petite souris sur ce territoire tribal, pétri de connaissances, d’histoires et de croyances, telle une société secrète.

Les Voiles de Saint-Tropez. Une Halte. septembre 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © Françoise SPIEKERMEIER

C’est Jour de Fête! Tous les matins alors que le soleil rase les toits du village et que le port, dans l’ombre, s’ébroue, les équipages astiquent les cuivres, roulent les cordages sur le pont, refont une beauté à ces grandes demoiselles alanguies le long du quai. Les capitaines prennent leur café croissant à leur table rituelle pendant que l’équipage prépare l’étalon de course au défi du jour. Jour de Fête! Quel joli nom pour ce sloop marconi de 15, 85 m de long, dessiné par Franck Paine et ramené des USA par cargo jusqu’en Méditerranée par Pascal Oddo, son acquéreur en 2011. L’homme a su se glisser dans la peau du bateau.
« Après quelques travaux, le bateau a retrouvé sa configuration des années 30. Nous l’avons rééquilibré, modifié puis entretenu comme une oeuvre d’art. C’est formidable de voir à quel point le bateau s’améliore tous les ans. » Cette année, ce propriétaire heureux a invité Michel Desjoyeaux, marin le plus titré de l’histoire des courses en solitaire, double vainqueur du Vendée Globes et Route du Rhum, tout sourire, à rejoindre l’équipage, à la barre ou à la grand voile: « c’est un bateau physique, parfait pour relever le Trophée Rolex »! Même expert de la navigation en solitaire, Mich’ Dej’ partage ses connaissances et incarne l’esprit d’équipe mieux que quiconque.

Les Voiles de Saint-Tropez. Une Halte. septembre 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © Françoise SPIEKERMEIER

Le Trophée Rolex est décerné aux voiliers classiques. Parmi les différentes catégories de navires, les « Epoque Marconi B » sont à l’honneur de cette 14ème édition du trophée. Jour de Fête fait partie de ces yachts bermudiens qui se caractérisent par des grands-voiles triangulaires, enverguées sur deux côtés à la mâture (mât et bôme). Mais il ne sera qu’un coriace adversaire parmi 17 autres face au gagnant, Cippino II, venu d’Argentine. Pendant les Voiles, pas moins de 17 trophées sont attribués aux bateaux Classiques et aux Modernes, tel le nouveau Trophée Loro Piana récompensant les Maxi, voiliers modernes à l’élégance classique (gagnant Velsheda JK7).

Les Voiles de Saint-Tropez. Une Halte. septembre 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © Françoise SPIEKERMEIER

Dans cette fantasia de gabaris de coques et de voilures, Ester se démarque. Une coque effilée en bois d’acajou vernis qui fend la vague, une grâce une élégance venue du Nord, de la mer Baltique. Ce bateau incroyable dessiné en 1901 a ressucité 82 ans après son naufrage à travers ses premières navigations en Méditerranée. Une femme, Laurence Ramès de Moers, a développé une véritable passion pour ce navire restauré dans les règles de l’art après avoir séjourné par 52 mètres de fond. Redécouvert par Bo Erikson, passionné de bateaux anciens, Laurence a épaulé et accompagné le projet fou de redonner vie au bateau, dont la personnalité inspire et captive dès le premier regard.

Les Voiles de Saint-Tropez. Une Halte. septembre 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © Françoise SPIEKERMEIER

A quelques anneaux d’Ester, les monstres de vitesse nouvelle génération, ultra-modernes: les Wally. Luca Bassani, président fondateur de cette marque de voiliers est devenu architecte pour créer son premier bateau, un « avion » de course qui aurait la qualité de pouvoir accueillir de confortables croisières familiales. Toutes les fonctions de navigation sont escamotées sous le pont parfaitement lisse, comme une aire de jeux et de liberté. Une vraie scène comme un tapis volant pour partir à l’appel du large. Flying Carpet 2 est d’ailleurs le bateau de Sir Owen Jones, ancien Président de l’Oréal.

Les Voiles de Saint-Tropez. Une Halte. septembre 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © Françoise SPIEKERMEIER

Tous les soirs, le coeur du village bat au rythme de la fête. Les équipages se retrouvent au bar de l’hôtel Sube, à la Taverne Irlandaise au bout du port, sur les petites places, en passant par le marché aux poissons. Au village des Voiles, dont les tentes provisoires sont montées près de la capitainerie, on danse tous les soirs. Et le mercredi, c’est la partie de pétanque des équipages, place des Lices. Les Voiles de Saint-Tropez, l’un des plus beaux rendez-vous de la planète yachting pour célébrer la passion du sport nautique, se terminent par un pique-nique cosmopolite dans la pinède, au pied de la Citadelle dominant le port. Rendez-vous l’année prochaine pour à nouveau vibrer au vent dans les voiles.

lesvoilesdesaint-tropez.fr
Résultats des courses : www.sportmag.fr/voile/

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page