10/20
fren
Partager
  • twitter share button
Précédent
Suivant

Le « Voyage en France » de Marie-Christine Hugonot, auteure de « Vue sur lacs, architecture et patrimoine en Savoie-Mont-Blanc »

On pourrait dire de Marie Christine qu’elle a la montagne dans la peau. Journaliste, cette spécialiste des cimes et des paysages alpins leur a maintes fois rendu hommages. Elle est l’auteure de nombreux ouvrages sur le sujet comme ‘’L’art de vivre la montagne’’, ‘’Décoration chalet, le style Savoie Mont-Blanc’’, d’émissions notamment sur MontagneTV et d’un blog : lartdevivrelamontagne.com.
Son dernier livre paru fin mai, « Vue sur lacs, Architecture et patrimoine en Savoie Mont-Blanc », réunit pour la première fois les quatre lacs de Savoie Mont-Blanc, considérés comme destination à part entière. Il fait l’éloge de ce cadre préservé d’une rare beauté, offrant un art de vivre singulier. Façon « inventaire à la Prévert », le beau livre, riche d’illustrations, ouvre les portes d’intérieurs où il fait bon vivre et offre un copieux carnet d’adresses. A l’orée des grandes vacances d’été, il tombe à point nommé ! Avant de vous plonger dans les pages de ce guide, Plume Voyage vous invite à faire connaissance avec Marie-Christine Hugonot, voyageuse éprise de liberté et de rencontres.

Parlez-nous de votre livre et de votre amour pour la montagne… 

La destination « Savoie Mont-Blanc » qui réunit Savoie et Haute-Savoie m’est chère depuis l’enfance.  Mes parents nous y amenaient « en vacances de neige ». Et plus tard, c’est là que j’ai rencontré mon mari, à Morzine ! La montagne me transporte. Je ne suis pas hyper sportive mais très contemplative. Mes idées de livres consacrés à la région me sont toutes venues en vacances et en la sillonnant professionnellement aussi. « Vue sur lacs, Architecture et patrimoine en Savoie Mont-Blanc », le dernier en date, est né d’une constatation simple, le bien être que l’on pouvait ressentir de cette conjugaison parfaite entre l’eau et les montagnes et la richesse incroyable qui était celle du patrimoine de ces villes ou petites communes lacustres. L’image des sports nautiques occulte généralement celle de la culture pourtant très présente. Bref, il y avait là une destination à part entière, celle des quatre lacs de Savoie Mont-Blanc (Aiguebelette, le Bourget – en Savoie – Annecy et le Léman – en Haute-Savoie) qui méritait d’être révélée. J’avais envie de montrer pourquoi vivre entre lac et montagne, en dehors des activités sportives liées aux saisons, était un vrai bonheur sur le plan esthétique. Et donc, toute l’année, une destination superbe à vivre ou à découvrir en vacances.

Avez-vous un hôtel préféré dans la région ?

J’aime les lieux qui ont une histoire et une âme et qui s’ingénient à se réinventer pour perpétuer leur attractivité à notre époque. Raisons pour laquelle j’ai consacré plusieurs pages de mon livre à l’Hôtel Royal d’Evian et à L’Auberge du Père Bise à Talloires. Dans un genre très différent, avec pour chacun une situation rêvée, le premier en Belvédère au-dessus du lac Léman, le second les pieds dans l’eau du lac d’Annecy, ils résument tout ce qui me touche personnellement.

Y avez-vous déjà vos habitudes ou rêvez-vous d’y aller ?

Hélas non, je n’y ai pas mes habitudes parce que pour moi c’est hors budget ! J’y suis allée pour raisons professionnelles et oui, je rêve d’y revenir bien sûr !

Qu’attendez-vous de vos prochaines vacances ?

La liberté, la vraie.

Liberté dont nous avons tous été privé pendant le confinement. Comment s’est passé le vôtre ?

En fait mon livre était parti en impression depuis peu. Je venais de vivre une véritable période de confinement volontaire et indispensable à sa réalisation et à l’écriture en passant dix à douze heures par jour devant mon ordinateur depuis des semaines. J’ai donc enchaîné les confinements alors que dans l’intervalle j’avais fait des plans sur la comète pour filer illico respirer le bon air à Trouville où j’ai depuis trente ans un appartement puis, de retour à Paris, rattraper les expositions non vues et revoir mes amis. Je sortais d’une vie monacale…Mais finalement tout s’est bien passé, si ce n’est que je n’ai toujours pas compris cette décision de confinement ! Vivre en liberté surveillée n’est pas facile mais être assignée à résidence se vit plus facilement en bonne compagnie et lorsqu’on a de l’espace et des arbres.

Quelles leçons tirez-vous de cette période inédite ?

Aucune leçon à vrai dire ni découvertes fracassantes ! Etant pigiste depuis toujours et écrivain j’ai par choix personnel opté depuis longtemps pour le travail à la maison qui me convient parfaitement. C’est mon refuge et j’en sors volontiers pour nourrir mes textes par de belles découvertes et des rencontres passionnantes mais aussi profiter de Paris. Je n’ai donc pas attendu le confinement pour découvrir les vertus du télétravail…

Quelle voyageuse êtes-vous : plutôt malle, valise, sac de voyage, sac à dos ou sans bagage ?

Valise plus sac de voyage mais j’ai tendance à ne pas savoir quoi choisir et à prendre trop de choses…Et quand il s’agit de mes deux destinations préférées, au climat changeant, qu’il s’agisse de la Normandie ou de la montagne, cela favorise l’indécision !

Les essentiels dans votre valise ?

En dehors de mon appareil photo, si je savais répondre à cette question, ce serait plus rapide pour moi de boucler mes bagages… Je ne sais pas vraiment voyager léger en fait.

Produits ou marques fétiches dans votre trousse de toilette ?

Femme varie…mais je reste fidèle à l’Eau des Merveilles d’Hermès, mon parfum. Un brumisateur d’Evian fait partie des « essentiels » aussi. Après le contenu varie mais j’essaie toujours d’emporter peu pour minimiser le poids de mes bagages. Je profite des voyages pour tester de nouveaux produits en échantillons.

Que rapportez-vous de vos voyages ?

Pour écrire « Vue sur lacs, Architecture et patrimoine en Savoie Mont-Blanc », j’ai fait plusieurs voyages sur place et je rentrais chargée comme une mule de documentations comme pour chaque déplacement professionnel. Cela laisse peu de place par exemple aux œuvres d’art que j’avais trop envie d’acheter !

Quelles sont vos astuces de voyage ?

Le sujet de mon dernier livre m’a permis de vérifier une fois de plus tout l’intérêt de l’une de mes habitudes. Dès qu’il y a de l’eau, j’embarque. Bateau de touriste, voilier, bateau à moteur, barque…C’est le meilleur moyen pour découvrir un site et repérer ce que l’on aura envie ensuite de visiter, les lieux où l’on souhaite revenir et enfin, pour « Vue sur lacs, Architecture et patrimoine en Savoie Mont-Blanc » les maisons bien cachées de la route que je rêve de présenter dans le chapitre « Visites privées ».

Comment trouvez-vous vos prochaines destinations : par recommandations, articles dans la presse, sites internet spécialisés, Instagram ?

Tout dépend. Une newsletter comme celle de Plume Voyage donne matière à rêver. Après c’est un peu tout à la fois, selon l’époque et la durée du séjour, la saison aussi…

Etes-vous plutôt voyage romantique, nature, gastronomique, bien-être, déconnexion, atypique ? Quel type de voyage vous fait vibrer ?

Nature et culture. Les deux riment aussi dans ma tête ! Voyager à deux c’est toujours romantique, c’est toujours déconnecter, faire des découvertes gastronomiques et ressentir un vrai bien-être si on a bien choisi sa destination…

Cette crise sanitaire changera-t-elle vos habitudes de voyages ? 

Pas du tout. Mais en revanche, on va attendre que le bal masqué se termine pour envisager des signatures du livre plus sympathiques et conviviales !

Si nous avions une baguette magique, où Plume  Voyage pourrait vous faire atterrir ?

Dans une région ou un pays sans masque, sans gel hydroalcoolique, ni « mesures barrières ».

Livre « Vue sur lacs, Architecture et patrimoine en Savoie Mont-Blanc », de Marie-Christine Hugonot, aux éditions Glénat, 256 pages, 30€.


  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page