Menu
07/18
fren
Partager
  • twitter share button

8 février 2013

La Bamba de Areco © Marie Le Fort


La Bamba de Areco.

Textes et photos par Marie Le Fort

En Argentine, les gauchos, les matchs de polo qui animent la pampa et les chevauchées qui relient les estancias sont plus que des symboles culturels. Ils sont l’âme du pays, l’Histoire en mouvement d’un peuple de cavaliers fondamentalement solitaire. Bienvenu dans le monde de La Bamba de Areco.

  • Le chemin royal

    A une centaine de kilomètres de Buenos Aires, passé la région du Pilar – connue comme la Mecque des joueurs de polo – on approche des contrées argentines ouvertes à l’infini : des champs de maïs, des terrains verdoyants, des allées d’arbres rectilignes et quelques résidences perdues comme des points sur une carte. Puis, sans aucun signe annonciateur, on troque la nationale longiligne pour une piste en terre … comme on ouvrirait les pages d’un bon livre. Un roman qui ferait instantanément revivre le tracé de El Camino Real, le ‘chemin royal’ qui relia, des décennies durant, Buenos Aires au nord du Pérou.

  • Le secret de La Bamba de Areco

    Après quelques kilomètres, La Bamba de Areco se découvre à travers le feuillage d’une allée de platanes centenaires : des cavaliers lancés au triple galop arpentent le terrain tandis que l’immense estancia de style colonial découvre ses murs rouge sang-de-boeuf. Des lignes affutés, des volumes géométriques, l’architecture des lieux rappelle, si besoin est, que cet ancien relais de poste fut érigé en 1830. La Pulperia surtout, annexe historique en briques rougeoyantes coiffé d’une éolienne, fait revivre tous les mythes de la pampa et de ses gauchos. Des photos en noir et blanc de chevaux parés pour les plus grands spectacles, de mains magnifiquement sillonnées de ‘rides d’usage’, répondent à des assises tressés de cuir, à d’imposantes tables en bois et étoffes aux couleurs passées.
    Le secret de La Bamba de Areco est là : dans ce mélange entre détails raffinés et murs rugueux. Dans l’élégance d’un intérieur rythmé d’œuvres d’art, de carafes ambrées de whisky et fauteuils blonds magnifiquement cannés qui dialogue avec cette plaine ouverte labourée par les sabots, nourrie de traditions, parfumée d’asados et autres soirées autour du feu.

  • Un monde de gauchos

    Dans ce décor cinématographique, les 11 suites s’égrainent autour de la maison principale avec, chacune, leur personnalité. Chaque chambre est un éden de simplicité avec des lits à baldaquin en bois foncé, des étoles striées de couleurs terreuses, des lavabos à l’ancienne et ce sentiment unique de vivre de plain-pied dans le paysage. Une simplicité qui s’accorde d’autant mieux avec ces bottes de cavaliers éculées, cette poignée de main franche, cette fougue équestre qui rythme les jours. Ce monde de gauchos qui n’a pas perdu son âme face à la modernité.

  • Une authentique escapade argentine

    La Bamba de Areco est un lieu rare, à l’image de ces hôtes ; un havre perdu entre les riches heures d’un Monde Colonial oublié et le luxe infini de vivre une authentique escapade argentine.

    www.labambadeareco.com


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page