Menu
04/18
fren
Partager
  • twitter share button

7 décembre 2017

HOMMAGE A JOHNNY, UNE LEGENDE EST NÉE

Hommage à Johnny Hallyday. PLUMEVOYAGE. Illustration © Benedetta Borrometi
Texte par Françoise SPIEKERMEIER – Illustration par Benedetta Borrometi

Pour rendre hommage à Johnny Hallyday, Plume Voyage a choisi cinq chansons emblématiques, imprimé les paroles, accompagnées d’un petit commentaire biographique. Ces textes écrits pour lui se calquent parfaitement à sa vie. Ensuite, sa voix chargée d’expérience, de vérité, les sublime. Dans la vie aussi, en très peu de mots, il vise l’essentiel, l’existentiel, l’imparable. L’amour a été sa quête fondamentale. Il portait toujours autour du cou une croix chrétienne, visible dans l’encolure de ses chemises de scène, comme un message. La cérémonie d’hommage « populaire » se prépare. Mais, ne pleurons pas. Le Sphinx sait rester vivant.


L’ENVIE
Album GANG écrit et réalisé par Jean-Jacques Goldman (Philips) 1986

1986, c’est l’année de sa séparation d’avec Nathalie Baye. Laura n’a que deux ans. Dans l’album que Jean-Jacques Goldman – dont Michel Berger à soufflé le nom à l’oreille de Johnny- écrit et réalise entièrement pour lui, une chanson lui est dédiée : Laura. Au début, Johnny n’était pas chaud à l’idée d’une chanson sur sa fille. Mais le texte de Goldman l’a convaincu…. » Tu m’inventes un avenir, te regarder pousser me fera grandir ». Quant à cette chanson, l’Envie, Goldman l’écrit suite à une discussion où Goldman confie qu’aller sur scène est pour lui un supplice: »il faut vraiment avoir envie d’avoir envie pour faire le métier comme tu le fais ». Là-dessus, Johnny lui dit: « tiens c’est un joli titre de chanson: donnez-moi l’envie d’avoir envie »…


SANG POUR SANG
(Mercury) Album composé et réalisé par David Halliday 1999

David Hallyday, le fils de Sylvie Vartan et de Johnny, né en 1966, compose le 42ème album de Johnny, et signe les retrouvailles du père et du fils. Les paroles sont d’Eric Chemouny. Vendu à deux millions d’exemplaires, c’est la plus grosse vente du chanteur à ce jour. Près de 40 ans qu’un fils attendait d’être reconnu par son père. « Tous les deux sang pour sang », les yeux dans les yeux, la coeur à nu, devant des millions de fans.


DERRIERE L’AMOUR
dans Requiem pour un fou, le 21ème album (Philips) 1976 (auteurs Jacques Revaux et Ralph Bernet)

L’esprit rebelle des débuts est toujours là. Mais cette chanson, née de la collaboration avec Jacques Revaux, compositeur pour Claude François (« Comme d’habitude ») et Michel Sardou (« Je vais t’aimer »), marque l’entrée dans un cycle de dix ans où Johnny renforce sa popularité à travers une veine artistique moins violente: son rock n’roll flirte avec la variété. Il enchaine les albums et s’inscrit dans des spectacles grand public avec effets spéciaux et innovations techniques qui font naitre son goût pour le gigantisme des moyens mis en oeuvre. Il créera ses concerts comme des opéras, jusqu’à la fin. « J’ai toujours fait mon métier comme un boxeur, avoue-t-il. Quand je monte sur scène, faut que je mette les gens K.O »


JE TE PROMETS
Album Gang, le 35ème écrit par Jean-Jacques Goldman (Philips) 1986

Jean-Jacques Goldman écrit et réalise l’album Gang, qui regorge de tubes en devenir, parmi lesquels Je te promets. Mais en plus de cette chanson-là, il doit répondre à une demande spéciale de la part de Johnny. Johnny lui demande d’écrire une chanson dont le thème est une lettre à une femme qui l’a quitté. « Personne ne saura jamais t’aimer autant que moi … il n’y a pas d’homme ou de femme capable de t’aimer comme je voudrais le crier ». « Tu peux chercher », c’est le titre de la chanson, parle véritablement du sentiment personnel de Johnny, à la fin de sa grande histoire d’amour avec Nathalie Baye.


QUELQUECHOSE DE TENESSEE
Paroles et album de Michel Berger. Album Rock n’Roll Attitude (Philips) 1985

Le cycle cinéma… résumé dans cette chanson, plus précisément dans l’intro: une voix féminine, celle de Nathalie Baye, qui partage sa vie depuis leur rencontre sur un plateau télé et lui a conseillé de confier son 34eme album à Michel Berger, l’un des plus talentueux mélodistes de sa génération. Avant de commencer, Berger lui demande: « qu’est-ce que tu aimes vraiment dans la vie? » Johnny répond: « Moi, j’aime le cinéma, j’aime Tennessee William, j’aime Elia Kazan ». Cette chanson marque le début d’une métamorphose.  Johnny casse son image de chanteur, enfonce le clou en tournant avec Luc Godard et Nathalie Baye: Détective. Puis enchaine les films: Conseil de Famille en 1986 avec Costa-Gravas et Terminus de Pierre-William Glenn en 1987. Pour plaire à Nathalie, Johnny passe des week-ends au fin fond de la Creuse. Cet amour entre le feu -l’actrice passionnée- et l’eau -le rockeur tendre- durera deux ans. Nathalie Baye, lui fera cadeau d’une fille. Laura Smet, fille de Jean-Philippe.

PAROLES DES CHANSONS :


DERRIERE L’AMOUR

Derrière l’amour il y a 

Toute une chaîne de pourquoi 

Questions que l’on se pose 

Il y a des tas de choses 

Les pleurs qu’on garde sur le cœur 

Et des regrets et des rancœurs 

Des souvenirs éblouissants 

Et des visions de néant 




Donnes-moi, donnes-moi ton corps 

Pour y vivre et pour y mourir 

Aimes-moi, aimes-moi plus fort 

Empêches-moi de me détruire 




Derrière ton amour qu’est-ce qu’il y a ? 

Qui est cette femme auprès de moi ? 

Quand tu me dis : « je t’aime » 

Est-ce bien moi que tu aimes ? 

Et lorsque tu me fais l’amour 

Est-ce que tu fais vraiment l’amour ? 

Derrière ce grand rideau noir 

Tu m’interdis d’aller voir 




Donnes-moi, donnes-moi ton corps 

Pour y vivre et pour y mourir 

Aimes-moi, aimes-moi plus fort 

Empêche-moi de me détruire 

J’ai besoin de tes mains sur moi 

Et de ton souffle et de ta voix 

De tes joies de tes plaintes 

De tes cris de tes craintes 

J’ai tant besoin de ton corps



Donnes-moi, donnes-moi ton corps 

Pour y vivre et pour y mourir 

Aimes-moi, aimes-moi plus fort 

Empêches-moi de me détruire 

Donnes-moi, donnes-moi ton corps 

Pour y vivre et pour y mourir 

Aimes-moi, aimes-moi plus fort 

Empêches-moi de me détruire 

QUELQUECHOSE DE TENESSEE

On a tous quelque chose en nous de Tennessee

Cette volonté de prolonger la nuit

Ce désir fou de vivre une autre vie

Ce rêve en nous avec ses mots à lui


Quelque chose de Tennessee



Cette force qui nous pousse vers l’infini

Y a peu d’amour avec tellement d’envie

Si peu d’amour avec tellement de bruit

Quelque chose en nous de Tennessee

Ainsi vivait Tennessee

Le coeur en fièvre et le corps démoli

Avec cette formidable envie de vie

Ce rêve en nous c’était son cri à lui



Quelque chose de Tennessee


Comme une étoile qui s’éteint dans la nuit

A l’heure où d’autres s’aiment à la folie

Sans un éclat de voix et sans un bruit

Sans un seul amour, sans un seul ami



Ainsi disparut Tennessee


A certaines heures de la nuit

Quand le coeur de la ville s’est endormi

Il flotte un sentiment comme une envie

Ce rêve en nous, avec ses mots à lui

Quelque chose de Tennessee



Quelque chose de Tennessee

Y a quelque chose en nous de Tennessee

L’ENVIE

Qu’on me donne l’obscurité puis la lumière 

Qu’on me donne la faim la soif puis un festin

Qu’on m’enlève ce qui est vain et secondaire
Que je retrouve le prix de la vie, enfin ! 



Qu’on me donne la peine pour que j’aime dormir

Qu’on me donne le froid pour que j’aime la flamme

Pour que j’aime ma terre qu’on me donne l’exil

Et qu’on m’enferme un an pour rêver à des femmes !

On m’a trop donné bien avant l’envie

J’ai oublié les rêves et les « merci »

Toutes ces choses qui avaient un prix

Qui font l’envie de vivre et le désir

Et le plaisir aussi

Qu’on me donne l’envie!

L’envie d’avoir envie!

Qu’on rallume ma vie !



Qu’on me donne la haine pour que j’aime l’amour

La solitude aussi pour que j’aime les gens

Pour que j’aime le silence qu’on me fasse des discours

Et toucher la misère pour respecter l’argent !



Pour que j’aime être sain, vaincre la maladie

Qu’on me donne la nuit pour que j’aime le jour

Qu’on me donne le jour pour que j’aime la nuit

Pour que j’aime aujourd’hui oublier les « toujours » !



On m’a trop donné bien avant l’envie

J’ai oublié les rêves et les « merci »

Toutes ces choses qui avaient un prix

Qui font l’envie de vivre et le désir

Et le plaisir aussi…

Qu’on me donne l’envie!

L’envie d’avoir envie!

JE TE PROMETS

Je te promets le sel au baiser de ma bouche 

Je te promets le miel à ma main qui te touche 

Je te promets le ciel au dessus de ta couche 

Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces 



Je te promets la clé des secrets de mon âme 

Je te promets la vie de mes rires à mes larmes 

Je te promets le feu à la place des armes 

Plus jamais des adieux rien que des au-revoir 



J’y crois comme à la terre, j’y crois comme au soleil 

J’y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel 

J’y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent 

J’te promets une histoire différente des autres 

J’ai tant besoin d’y croire encore 



Je te promets des jours tout bleus comme tes veines 

Je te promets des nuits rouges comme tes rêves 

Des heures incandescentes et des minutes blanches 

Des secondes insouciantes au rythme de tes hanches 


Je te promets mes bras pour porter tes angoisses 

Je te promets mes mains pour que tu les embrasses 

Je te promets mes yeux si tu ne peux plus voir 

J’te promets d’être heureux si tu n’as plus d’espoir 



J’y crois comme à la terre, j’y crois comme au soleil 

J’y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel 

J’y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent 

J’te promets une histoire différente des autres 

Si tu m’aides à y croire encore 



Et même si c’est pas vrai, si on te l’a trop fait

Si les mots sont usés, comme écris à la craie 

On fait bien des grands feu en frottant des cailloux 

Peut-être avec le temps à la force d’y croire 

On peut juste essayer pour voir 



Et même si c’est pas vrai, même si je mens 

Si les mots sont usés, légers comme du vent 

Et même si notre histoire se termine au matin 

J’te promets un moment de fièvre et de douceur 

Pas toute la nuit mais quelques heures … 



Je te promets le sel au baiser de ma bouche 

Je te promets le miel à ma main qui te touche 

Je te promets le ciel au dessus de ta couche 

Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces..

SANG POUR SANG
J’ai pas toujours trouvé les mots 

Pour bercer tes rêves d’enfant 

Ensemble, on est devenus grands 
De bon point en double zéro 

Paralysés par tant d’amour 

On s’apprivoise au jour le jour…. 



J’ai jamais su Trouver les gestes 

Qui pouvaient soigner 
Tes blessures 
Guider tes pas vers le futur
A tous les signaux de détresse 

Dis, comment j’aurai pu faire face 

Pris entre le feu et la glace

Au-delà de nos différences 

Des coups de gueules, des coups de sang 

A force d’échanger nos silences 
Maintenant qu’on est face à face 

On se ressemble sang pour sang 



Comme si les battements de nos coeurs 

Etaient sur la même longueur d’ondes 

Les lignes de nos mains se confondent 

Tu me renvoies comme un miroir 

Mes doutes et mes éclats de rire 

La promesse d’un autre avenir 

Peu importe si la vie menace 

Ce qui reste en nous d’innocent 

Puisqu’on se comprend à présent 

Peu à peu la douleur s’efface 

On en garde plus qu’une trace 

Comme une offense 

Au temps qui passe 


Au-delà de nos différences
Des coups de gueule, des coups de sang 

A force d’échanger nos silences 

Maintenant qu’on est face à face 

On se ressemble sang pour sang 


Tous les deux sang pour sang 

Tous les deux sang pour sang 

Tous les deux sang pour sang 

Tous les deux 

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page