12/21
fren
Partager
  • twitter share button

France : Vacances dans un tipi : une échappée belle nature

Dormir au chaud, en sécurité, sans détacher ses yeux de la voûte céleste… Au cœur de la forêt ou dans une clairière, le tipi est aussi l’abri idéal pour méditer, se reconnecter à la Terre. Trouvez un coin de jardin, et glissez dans l’aventure ! En France, il est possible de réserver votre tipi dans des campements touristiques ou même, de commander le vôtre sur mesure, auprès d’un artisan de nos provinces.

Le tipi est une demeure fraîche en été, et chaude en hiver.

Sans vouloir forcément imiter les Amérindiens des vastes plaines d’Amérique du nord qui, en hiver, en recouvraient le sol de peaux de bison, le feu central dégage une douce chaleur pendant la nuit. Avec ou sans feu, l’intérieur du tipi baigne dans une douce lumière descendant du trou de fumée et que diffusent les parois. De l’extérieur, dans la nuit, il ressemble à un énorme lampion luisant sous la voie lactée. C’est une impression unique, dès lors, qui s’empare de vous : celle d’être sous un abri robuste et en même temps, en contact avec l’extérieur, sentir le souffle du vent, le bruit de la pluie, l’éclat du soleil et les chants des oiseaux. La vie bruisse et frémit autour de vous, et vous en faites partie !

Le mot d’origine Sioux Lakota signifie « habitation pour vivre ou se prélasser ».

Celle-ci était la plupart du temps destinée à des campements montés durant les périodes de chasse au bison. Facilement démontable et légère, elle permettait aux groupes de chasseurs et leurs familles de se déplacer au rythme de la recherche des pâturages par les immenses troupeaux. Les toiles extérieures étaient d’ailleurs des pièces de peaux de bison ou d’autres animaux, cousues entre elles par les femmes qui en maîtrisaient parfaitement la technique de construction, tandis que les hommes taillaient les longues perches sur lesquelles s’appuyaient les « toiles ». Un système de liner ( doublure ) très ingénieux permettait de ventiler tout en créant une isolation parfaite, été comme hiver. Les plus grands tipis destinés à accueillir les réunions tribales pouvaient rassembler jusqu’à cinquante peaux de bisons.

Des tipi dans le grenier

Dans le grenier de sa maison de village, à Salernes dans le Haut-Var, Jean-Lou Sandro bénéficie d’une hauteur sous plafond de cinq mètres: idéale pour fabriquer ses tipis ! C’est donc là, au centre de son atelier de fabrication Wampum, que ses réalisations uniques et artisanales prennent forme, dans les règles de l’art. Au-dessus de son établi pendent des dream-catcher, des tambours, des bijoux, la plupart du temps qu’il a lui-même fabriqués. Car Jean-Lou, sans être un « indianiste » est un passionné de cette culture depuis qu’il était enfant. Sans doute le tipi est-il un cordon permettant de rester relié à cette enfance. De manière universelle. Pour lui, et pour chacun de nous, en invitant à se relier à la Terre directement, comme aux premiers temps de sa découverte quand notre intériorité était une page blanche, une plaque ultra-sensible sur laquelle nos premières impressions se sont imprimées : les sensations visuelles, les sons, les odeurs de la matrice terrestre. Dans le tipi, nous retrouvons l’émotion de l’éveil de nos sens. Une forme de renaissance s’opère. Une connexion au grand Tout !
Vacances dans un tipi : une échappée belle nature

Un savoir faire particulier

Plusieurs fabricants se trouvent en France, chacun ayant son modèle. Le tipi de Jean-Lou Sandro, c’est son modèle à lui ! Au plus près du tipi des indiens Cree. Il a commencé à les coudre sur sa machine à pédale dans une toile de qualité traitée pour l’étanchéité en Ecosse à partir de coton tissé en Inde, « un plan secret… des toiles imperméables et imputrecibles, puis inifugées ». Après avoir essayé plusieurs formes, c’est le « big little tipi des indiens Cree » qui l’a séduit : plus trapu et plus élaboré dans sa forme : « j’ai une toile intérieure qui récupère toutes les eaux de pluie pénétrant par le trou. Le kaneri, la toile de toit, canalise l’eau vers l’extérieur et fait circuler l’air entre la toile intérieure et la toile extérieure. Cela permet de climatiser l’intérieur en été. Il n’y a que des avantages : moins de poussière, plus d’étanchéité et pas d’enfumage quand on fait du feu ». Les perches de la structure, en pin noir, proviennent de la Drôme ou de Sisteron, dans le Vaucluse. Plus récemment, il s’est lancé dans la fabrication de tentes berbères, très agréables l’été, autour d’une piscine, très modulables grâce à leurs pans s’ouvrant et se fermant de diverses façons. Il a également créé un modèle de « tipi suspendu » sur seulement trois perches, avec tapis de sol et moustiquaire incorporée, monté en 5 minutes, très pratique pour voyager, de même qu’un tipi bloc sanitaire avec lavabo d’un côté et toilettes sèches de l’autre, entièrement démontable.
Vacances dans un tipi : une échappée belle nature

L’art de vivre dans un cercle

« Dans la philosophie amérindienne, le tipi a la forme d’un cône, d’un sablier ouvert vers le sol et vers le ciel avec ses perches. Les pensées partent vers le ciel avec la fumée. On est bien naturellement dans un tipi. La toile a des reflets oranger, l’ambiance est sereine. On y dort tellement bien. C’est la magie du tipi : être dans un cercle, dormir dans un cercle autour du feu… idéal pour la communication. Et puis, un tipi, ça a de la gueule ! » s’exclame Jean-Lou Sandro. Pas étonnant dès lors que dans la minute suivant la mise en ligne de son site, en 2004, le téléphone a sonné : « Allo l’atelier tipi ? » Les commandes sont arrivées : cinq tipi pour un village de vacances, deux tipi pour un particulier souhaitant louer des nuitées en AirBnB, un tipi pour l’anniversaire du petit… Cinq tailles différentes pour 4 à 10 personnes… Les tipis peuvent aussi être peints en leur partie inférieure de motifs empruntés à la symbolique Sioux.

Quelque part, un nid

Et si l’envie vous prend de tester la vie dans un cercle, en plein air, quelques propositions atypiques existent et permettent des séjours « glamping » sous tipis, dans différentes régions de France : en Bretagne, dans la Sarthe et dans le Brionnais. Du temps de Black Elk, indien Sioux Lakota cousin du célèbre Crazy Horse, né en 1863 et mort en 1950, « les tentes étaient circulaires comme les nids des oiseaux » se souvient-il. «Elles étaient toujours disposées en cercle, le cercle de la nation, un nid fait de beaucoup de nids où le Grand-Esprit voulait que nous couvions nos enfants ».
Vacances dans un tipi : une échappée belle nature

Pratique

– Commander un tipi sur mesure à Jean-Lou Sandro Wampum L’atelier Tipi : http://www.lateliertipi.com/

Des séjours sous tipi en France :

– Le bonheur de vivre : le plus grand campement de tipis amérindiens d’Europe, distingué meilleur séjour touristique 2019 au Salon du Tourisme de Rennes. https://www.lebonheurdevivre.net/location-nuitee-en-tipi/

– Le Domaine Armor près de Dinan en Bretagne https://www.domaine-arvor.com/tipi.php

– Les Cachettes du Dahut en Brionnais http://www.lescachettesdudahut.fr/prestations.html


  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page