10/19
fren
Partager
  • twitter share button

Janvier 2013

C’est maintenant

Béatrice Delamotte
Artists Angels © Christian Astuguevieille Courtesy of Christies

Vente « Artist’s Angels pour Madagascar » chez Christie’s.

Soixante-douze artistes contemporains s’engagent pour Madagascar. Ils ont réalisé, au dos de portes et volets sculptés par les Zafimaniry,

peuple des hauts plateaux malgaches, 72 oeuvres qui invitent à porter un double regard sur leur culture et l’art contemporain. Ces portes et volets seront vendus aux enchères lors d’une vente exceptionnelle proposée par Tsara Komba Lodge au profit de l’ONG Des Villages et des Hommes.

L’intégralité des bénéfices de la vente de ces oeuvres sera consacrée à des actions en faveur de populations vivant avec moins d’un dollar par jour en les dotant d’un accès à l’eau, à la santé, à l’éducation et à un habitat digne, respectant leur culture. Parce que la culture des Zafimaniry s’éteint au fur et à mesure de la déforestation et qu’elle est le fondement même de leur existence. Parce que Madagascar est l’un des pays les plus pauvres de la planète.
Le 30 janvier à 20h.
www.christies.com

All-in © Mohamed Bourouissa, La Monnaie de Paris et kamel mennour/ Wallpaper, 2013 © Mohamed Bourouissa, Courtesy the artist and kamel mennour

« All-In » de Mohamed Bourouissa à la galerie Kamel Mennour.

Pour sa deuxième exposition personnelle, Mohamed Bourouissa

aborde le thème de l’argent. « All-in » reprend le titre d’une vidéo réalisée à l’occasion de la Nuit blanche

pour la Monnaie de Paris, filmée dans les salons du quai Conti et à l’usine de Pessac où sont frappées les pièces de l’euro. Construite comme un clip, cette oeuvre est rythmée par les différentes étapes de la fabrication d’une pièce à l’effigie du rappeur Booba et s’achève par le déversement de cette pièce sur les vestiges d’une fête. Sans avoir la prétention de dresser le réseau exhaustif et complexe des relations qui nous lient à l’argent, Mohamed Bourouissa cherche avant tout à pointer son attractivité et son pouvoir comme moteur et modèle d’intégration, de réussite, mais aussi, dans une dimension dichotomique, la force et la violence de sa capacité à exclure. Du 2 février au 16 mars.
www.kamelmennour.com

« Art Truc-Troc » à Bruxelles

« Art Truc Troc » à Bruxelles.

Durant tout un week-end, Art Truc Troc programme des performances artistiques live. Les visiteurs pourront être à la fois spectateurs et acteurs de propositions artistiques aussi

inattendues qu’invraisemblables. Au programme, l’univers surprenant de Messieurs Delmotte côtoiera des battles de graf, le corps devenu medium artistique pour Mélanie Peduzzi, la notion d’ordre

dans le désordre de Clément Losson…
De véritables expériences à ne pas manquer.
Du 1er au 3 février.
www.tructroc.be

©Van Gogh Hospital en Saint-Remy

« Impression-
nisme et peinture en plein air,

de Corot à Van Gogh » au musée Thyssen Bornemiza de Madrid.

Les Impressionnistes n’ont certes pas inventé la peinture en plein air, mais ce sont certainement eux

qui l’ont menée à son expression maximale. L’objectif de cette exposition est d’analyser les origines et le développement de cette approche de l’art, en commençant par sa première manifestation, avec les peintres paysagistes de la fin du XVIIIe siècle, jusqu’aux interprétations expressionnistes du début du XXe. Au total, 116 oeuvres retracent cette évolution et permettent d’analyser le phénomène de la peinture à l’huile exécutée en plein air. Une pratique artistique qui offre des possibilités inattendues pour la peinture de paysage et qui a révolutionné la peinture du XIXe siècle dans son ensemble.
Du 5 février au 12 mai.
www.museothyssen.org

© Sven Kroner à la galerie Anne de Villepoix

Sven Kroner à la galerie Anne de Villepoix.

A première vue, les peintures

en grand format de Sven Kroner semblent être un hommage à la nature.

Sur la toile s’étendent de vertes prairies luxuriantes, toutes en nuances subtiles de couleurs. Un mélange d’ocre doux dans un substrat de mousse, une épaisseur bombée pour évoquer une colline et retomber dans la surface placide de l’eau bleue. L’artiste allemand entraîne habilement le spectateur dans sa propre conception du monde. Il utilise les outils du peintre pour fondre des impressions recueillies à partir de lieux réels avec des fragments reconnaissables de la nature sublimée, créant ainsi un lieu imaginaire où l’homme est confronté à la violence de la nature. Sven Kroner entraîne dans le cadre de son enfance dans les montagnes boisées du sud de l’Allemagne, mais aussi dans un monde imaginaire comme avec ces bateaux brise-glaces comme vus d’avion. Jusqu’au 28 février
www.annedevillepoix.com

Te?te guerrier (Delphes)©MAP

« Le trésor des Marseillais » au Centre de la Vieille Charité.

Présenté dans le cadre de Marseille Provence

capitale européenne de la Culture, l’exposition « Le trésor des Marseillais »

reconstitue l’édifice bâti par les Massaliètes (Marseillais) à Delphes, cinq siècles avant notre ère. Dans l’Antiquité, un trésor est un petit édifice sculpté, destiné à recevoir et entreposer des objets précieux. Vingt-neuf fragments classés « trésor national » par les Grecs sont exposés pour la première fois hors de Grèce. Aidé par les nouvelles technologies, le visiteur peut découvrir en 3D, grandeur nature, la reconstitution de cet édifice. Cette invitation au voyage dans le temps est proposée au coeur de la chapelle Puget.
Jusqu’au 15 avril
www.mp2013.fr

« Lionel Estève : To the Rain » à la Galerie Perrotin de Hong Kong

« Lionel Estève : To the Rain » à la Galerie Perrotin de Hong Kong.

Le point commun entre les oeuvres présentées à la Galerie Perrotin de Hong Kong ? Une idée du paysage.

Qu’ils soient totalement abstraits comme dans ces « dessins frangés » – un ensemble de tôles peintes et travaillées en couches – qui proposent une vision chaotique du monde, une sorte de paysage schizophrène, ou plus expressionnistes comme avec la « chapelle ».

Tout aussi déroutant, ce paysage marie colonnes peintes et étendue de pierres, à demi couvertes par la couleur, comme la trace d’une inondation. A travers ces différentes conceptions du paysage, Lionel Estève propose ses visions d’un monde onirique, capable de s’intégrer au monde dans un anonymat total, sans référence à un lieu, une période ou un lieu. Jusqu’au 2 mars
www.perrotin.com

©Fernando Botero-Bailarines

« Fernando Botero : Celebracion » au musée des Beaux-Arts de Bilbao.

Fernando Botero est le plus connu des artistes latino-américains

de la seconde moitié du XXe siècle, toujours actif aujourd’hui. Coïncidant avec son 80e anniversaire, cette exposition rend hommage à la carrière d’un peintre, dessinateur et sculpteur qui a développé son propre style, immédiatement reconnaissable, et qui célèbre une vive exaltation du volume et de la couleur.

« Celebracion » comprend 80 oeuvres des soixante dernières années. L’exposition, organisée par la fille de l’artiste, permet d’avoir un panorama exceptionnel de l’oeuvre de Botero grâce à des oeuvres provenant pour la plupart de la collection privée du peintre.

Plein les Yeux - Thierry Mugler, robe pour Lady MacBethn 1985 © CNCS-Comédie Française-Pascal François

« Plein les Yeux ! Le spectacle de mode » à la Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais.

D’un côté, un corps contraint dans des armatures volumineuses ou dans des corsets et

, de l’autre, une silhouette magnifiée et métamorphosée par l’inventivité des créateurs, comme par la splendeur des étoffes et la performance des techniques.

Plusieurs silhouettes emblématiques, du XVIe siècle à aujourd’hui, rappellent combien le corps de mode a pu prendre des formes étonnantes et extraordinaires. Aux pièces historiques et aux tenues signés Chanel, Christian Dior, Givenchy ou Thierry Mugler… se mêlent des robes mythiques portées dans Autant en emporte le vent ou La Reine Margot. Car le cinéma a bien saisi l’aspect spectaculaire de ces formes pour les reprendre dans ses grandes productions.
Du 16 janvier au 28 avril
www.cite-dentelle.fr

Coca Cola Bottleware by Nendo © Takumi Ota / Coca Cola Bottleware(2) © Takumi Ota

« Coca-Cola Bottleware » par Nendo chez Merci.

A l’occasion de l’événement Food Food, Merci propose de découvrir le concept Bottleware

issu de la tendance grandissante de l’Upcycling.

Dans cette tendance grandissante, consistant à donner une seconde vie à l’objet en l’embellissant, le Studio Nendo a conçu une gamme complète de vaisselle réalisée à partir des contours des bouteilles en verre de Coca-Cola. Pour réaliser cette vaisselle éditée en série limitée, des artisans japonais usent d’une technique de fabrication traditionnelle dans la région d’Aomori. Chaque élément est individuellement soufflé à la bouche, le verre est fondu à 1500° avant d’être enroulé autour d’un chalumeau. Au total, cinq pièces ont été dessinées et produites en série limitée.
En vente chez Merci à partir du 14 janvier
www.merci-merci.com

Suzanne Lalique-Haviland

« Suzanne Lalique-Haviland, le décor réinventé » au musée des Beaux-Arts de Limoges.

Lalique, Haviland… Deux noms prestigieux qui marquent les arts décoratifs,

le premier dans le domaine du verre, le second dans celui de la porcelaine

. Suzanne allie ces deux patronymes : fille du célèbre bijoutier et verrier René Lalique et épouse de Paul Burty Haviland, elle est elle-même décoratrice reconnue de son temps. Elle dessine une ligne, donne un nouveau souffle au décor en s’inspirant de son quotidien. Elle a marqué, en plus des entreprises familiales, des institutions aussi célèbres que la Manufacture de Sèvres ou la Comédie-Française. Cette exposition est la première consacrée à cette décoratrice d’exception en France. Elle montre la diversité de sa création notamment grâce à des prêts de sa famille, des grandes maisons pour lesquelles est a oeuvré et du musée des Arts décoratifs de Paris. Jusqu’au 15 avril
www.museebal.fr

Tokyo 1955-1970 / Tokyo 1955-1977

« Tokyo 1955-1970 : A New Avant-Garde » au MoMa à New York.

Du milieu des années 1950 jusqu’aux années 1960, Tokyo s’est transformée.

Capitale d’une nation déchirée par la guerre elle est devenue un centre international pour les arts,

la culture et le commerce, devenant un des centres de création les plus importants. « Tokyo 1955-1970 » offre un regard centré sur la concentration extraordinaire d’artistes qui ont chamboulé la ville au cours de ces années turbulentes. Au travers de peintures, sculptures, photographies, dessins ainsi que de vidéos et de films, l’exposition propose une histoire de croisements artistiques, de collaborations et de conflits, avec la ville comme incubateur.
Jusqu’au 25 février
www.moma.org

Habitat 1964, première boutique vintage dédiée à la marque

Habitat 1964, première boutique vintage dédiée à la marque.

Au coeur des Puces de Saint-Ouen, en bordure de Paris, Habitat va ouvrir dans les prochaines semaines un lieu unique

consacré à la revente et à l’achat de meubles et accessoires de la maison, issus des collections des années 60, 70, 80 ou encore 90.

L’occasion pour certains de proposer ses produits Habitats et pour d’autres d’en faire l’acquisition. Une équipe d’experts vous aidera à évaluer les objets et détermineront un prix de vente.
www.habitat1964.com

« Color One for Mini » au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

« Color One for Mini » au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

Le duo de créateurs néerlandais Scholten & Baijings s’attaque à la Mini One.

Ils ont repensé chaque pièce de la voiture à l’aide de leur langage formel et de leur style personnels. Les jantes ont été redessinées,

la carrosserie perforée et tout le textile refait à la main. Résultat : une dissection singulière du véhicule par des designers contemporains de renom. Depuis 2000, le duo Stefan Scholten et Carole Baijings travaille ensemble. Leurs oeuvres sont minimalistes mais riches en détails et très éloquentes, grâce à une finition artisanale et une palette de couleurs bien réfléchie mais intense.
Jusqu’au 27 janvier
www.bozar.be

« Enki Bilal, les fantômes du Louvre »

« Enki Bilal, les fantômes du Louvre ».

Enki Bilal s’est promené dans le musée du Louvre à la recherche des « fantômes » des lieux, personnages associés à la création des oeuvres ou à leurs créateurs,

mais qu’une mort violente a définitivement exclus de l’Histoire. Petit à petit, il nous fait revivre, agissant comme un révélateur photographique, et nous restitue la biographie complète de chacun d’eux afin que le train de l’histoire, ou celui de l’imaginaire

les réintègre à leur juste valeur. Bilal a choisi 23 oeuvres du musée du Louvre. Après les avoir photographiée, il dessine et peint directement sur le tirage photo imprimé sur toile. De l’esquisse naissent des personnages évanescents : l’artiste joue subtilement sur le « faire apparaître » pour finir par imposer leur présence singulièrement forte.
Jusqu’au 18 mars
www.louvre.fr

« Fashioning Fashion, deux siècles de mode européenne » aux Arts Décoratifs

« Fashioning Fashion, deux siècles de mode européenne » aux Arts Décoratifs.

Cette exposition célèbre l’acquisition de deux remarquables collections,

celle de Martin Kamer et celle de Wolfgang Ruf, tous deux antiquaires et collectionneurs de costumes et de tissus anciens.

Ce patrimoine reflète les principaux mouvements de mode en Europe du XVIIIe siècle à l’aube du XXe. L’exposition, à la fois chronologique et thématique, dévoile de façon inédite près de cent silhouettes masculines et féminines, complètes et entièrement accessoirisées. Ces pièces, provenant essentiellement de France, d’Angleterre et d’Italie, présentent l’évolution des goûts en mettant l’accent sur les formes, les détails et les savoir-faire.
Jusqu’au 14 avril
www.lesartsdecoratifs.fr


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page