Menu
10/18
fren
Partager
  • twitter share button

Septembre 2018

Dans la valise de Jean-Charles de Castelbajac

Interview par Aurélie des Robert

Artiste aux multiples expressions et passionné par l’époque médiévale, Jean-Charles de Castelbajac sous les initiales JCDC, aurait pu être chevalier. Sa grande famille de l’époque est pourtant Malcom McLaren des Sex Pistols, Vivienne Westwood, Andy Warhol ou encore Keith Haring. Toujours en croisade, il a remplacé les coups d’épée par des coups de crayon. Arte lui dédit un reportage exclusif « L’épopée pop », rediffusé ce vendredi 28 septembre à 22h45. L’occasion de redécouvrir en toute intimité cet artiste à la mode transgressive qui manie les couleurs primaires mieux que personne 

Etes-vous plutôt baluchon, malle, valise, sac de voyage ou sans bagage?
J’ai longtemps été baluchon, pour désormais être « Tumi » noire mate à roulettes et un grand sac cabas pour y mettre 1000 feutres de couleur et quelques craies

Globe-trotteur ou voyages immobiles ?
Globe-trotteur immobile, mon imaginaire est la plus belle agence de voyage, sans limite, de la terre au cosmos

Etes-vous plutôt plage ou bitume ? 
Sous la plage, le bitume. Je m’ennuis très vite dans les lieux de villégiature sans histoire, j’ai besoin de traces, de culture, de civilisation pour m’y baigner

Vos destinations et vos hôtels favoris ?
Le Gers, l’ultime dernière frontière, ma terre aimée.
Le Golfe des Poètes en Italie où j’ai nagé avec le fantôme de Shelley.
Le Donjon à Etretat. J’ai diné dans la salle à manger où ma fresque attend les amoureux de Maupassant.
Minorque, à l’hôtel Torralbenc.
New York où je reviens avec tant de joie pour de nombreux projets.
L’hôtel de l’Abbaye à Paris, pour son petit cloître mystérieux

Un objet indispensable dans votre valise…
Mon haut parleur JBL pour écouter la bande-son de mes voyages

Que rapportez-vous de vos voyages ?
Des idées, des galets peints, des coups de soleil, des dessins et des promesses

Quelle serait votre définition du voyage idéal ?
Pour moi il n’y a jamais eu de différence entre traverser la Seine ou l’océan Atlantique.
Mon esprit, mon coeur et mon âme sont perpétuellement en voyage

Quel est votre premier souvenir de voyage ?
Mon premier souvenir de voyage est Casablanca-Nice. J’avais 6 ans et j’ai dit au revoir à mes parents au départ et embrassé ma grand-mère à l’arrivée. Je me souviens précisément des odeurs des deux aéroports, les épices, le sable et la chaleur versus les pins, le mimosa et le goudron

Votre dernier voyage ?
Mon dernier voyage, c’est l’oeuvre que j’ai réalisé pour la Biennale de Paris « Le Carrousel Céleste », 42 mètres de circonférence, de couleurs, de poésie, de transparence et de sensualité. Un objet volant identifié pour aider les autres à voyager

 


Les astuces

Speedy Boarding sur EasyJet.
Pas de valises sans roulette.
Mes sneakers pour marcher sur les nuages!
Un plaid pour faire comme Linus.
Mon sweat 3 capuches que j’ai dessiné pour Le Coq Sportif pour mettre un toit sur mes rêves!

 

 

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page