12/18
fren
Partager
  • twitter share button
Septembre 2014
C’est Maintenant

Chaque semaine, le magazine PLUME VOYAGE vous fait une sélection de news culturelles et d’expositions internationales.

Pour conclure ce mois de septembre, PLUME VOYAGE vous invite à Shanghai pour l’ouverture de la 5e Maison Hermès, au musée olympique de Lausanne pour les trente ans des JO de Los Angeles, à Rome pour une grande exposition de photos de Dennis Hopper ou encore à Londres pour une rétrospective consacrée à Anselm Kiefer. Allez y c’est maintenant!

  • Maison Hermès ouvre dans le centre de Shanghai.

    Le sellier parisien ouvre sa cinquième Maison Hermès au centre de Shanghai, dans le quartier de Huangpu.

    Au cœur des tours et des façades scintillantes de la ville, un long bâtiment de briques rouges au toit pentu et bordé d’un jardin. C’est dans cet immeuble de trois étages que Hermès ouvre sa première boutique en Chine, dessinée et réalisée par l’agence parisienne d’architecture RDAI dirigée par Denis Montel. Le dernier étage, dédié aux événements temporaires, ouvre avec l’exposition « Le cheval Hermès » imaginée par l’artiste Philippe Dumas. Une heureuse coïncidence à l’occasion de l’année du cheval en Chine.
    www.hermes.com

  • « Anselm Kiefer » à la Royal Academy of Arts, Londres.

    La Royal Academy of Arts présente la première rétrospective d’envergure au Royaume-Uni à cet artiste considéré comme l’un des plus importants de sa génération.

    La fascination dde Kiefer pour l’histoire et pour les œuvres des maîtres anciens transparaît à chacun de ses sujets. Des mythes culturels issus du folklore au Nouveau et à l’Ancien Testament, l’œuvre d’Anselm Kiefer affronte les périodes noires de l’histoire allemande et se penche sur les relations complexes entre art et spiritualité. La manière dont il utilise des matériaux tels que l’argile, la cendre, la terre, le plomb ou des fleurs séchées ajoute une part de symbolisme et de profondeur à son travail.
    Jusqu’au 14 décembre.
    www.royalacademy.org.uk

  • « Los Angeles 1984 – Colorful L.A. » au musée Olympique, Lausanne.

    A l’occasion du 30e anniversaire des Jeux Olympiques de Los Angeles, le musée propose de se replonger dans l’univers coloré des années 1980.

    Cette exposition s’articule sur deux espaces. D’une part, une sélection de 38 photos est présentée sur les quais d’Ouchy, qui bordent le lac Léman. D’autre part, quinze affiches artistiques, créées spécialement à l’occasion de ces jeux, sont exposées dans le Art Lounge, au sein du musée. Robert Rauschenberg, David Hockney ou Roy Lichstenstein ont ainsi prêté leurs talents pour magnifier ces jeux.
    Jusqu’au 23 novembre.
    www.olympic.org/musee

  • « Scratching the Surface : Photographs by Dennis Hopper » à la Gagosian Gallery, Rome.

    La première grande exposition de photographies de Dennis Hopper à Rome présente des images des années 60 et 70 appartenant à la série Drugstor Camera.

    Alors que sa renommée en tant qu’acteur ne cesse de grimper, Hopper tente de capter l’esprit rebelle de ces années de Los Angeles à Harlem ou Tijuana. Au travers d’une centaine de tirages vintage, y compris des portraits d’artistes, acteurs et musiciens légendaires, Dennis Hopper dresse le portrait d’une époque particulièrement créative et dynamique. Mais ses images donnent aussi une nouvelle dimension à personnalité de Hopper, attentif aux paysages, aux ambiances et à un optimisme ambiant.
    Jusqu’au 8 novembre.
    www.gagosian.com

  • « Argentine, terre du bout du monde » à la Maison des Amériques Latines, Paris.

    Pays de conquêtes, terre d’aventures, l’Argentine fascine les voyageurs en quête du « bout du monde ».

    Cette exposition invite à parcourir ce territoire mythique, emblème des grands espaces, à travers les photos de Florian von der Fecht. Ce photographe-voyageur, a arpenté l’Argentine des Andes vertigineuses aux horizons sans fin de Patagonie. De ses nombreux voyages, il a rapporté des clichés saisissants de beauté qui expriment son amour pour ce pays et ses paysages sublimes.
    Du 22 septembre au 11 décembre.
    www.maisondesameriqueslatines.com

  • « The EY Exhibition : Late Turner – Painting Set Free » à la Tate Britain, Londres.

    L’exposition revient sur quinze années de la vie du genie britannique John Mallord William Turner, durant laquelle certaines de ses oeuvres les plus emblématiques furent produites.

    Tout débute en 1835 pour s’achever en 1850 avec sa dernière exposition à la Royal Academy de Londres. Elle net en lumière l’intense activité de ses dernières années qui commencèrent par l’un des plus « grand tour » du peintre en Europe. Réunissant un ensemble de 150 œuvres, la manifestation vise à remettre en cause les idées reçues autour de l’idée d’artiste vieillissant et à rappeler toute la radicalité des recherches du peintre aussi bien en termes techniques que de matériaux ou de procédés.
    Jusqu’au 25 janvier.
    www.tate.org.co.uk

  • « Ensemble » à la Gallery S. Bensimon, Paris.

    Serge Bensimon a choisi cette année de travailler sur la notion prospective d’ensemble et de laisser un champ plus large à la liberté de sélection et de collection.

    Jouant sur une partition commune, celle de la qualité et de la recherché créative, tous les objets présentés sont la somme du travail entre un designer, une galerie et ses producteurs. Une mise en valeur de la relation humaine chère à la Gallery que Serge Bensimon a voulu comme un laboratoire des tendances actuelles.
    www.gallerybensimon.com

  • « Dieux et mythes de l’antiquité grecque » à la Villa Kérylos, Beaulieu-sur-mer.

    A l’occasion des Journées du Patrimoine, la Villa Kérylos propose aux enfants une série d’ateliers ludiques.

    Des énigmes du sphinx à l’ascension du mont Olympe en passant par le labyrinthe du Minotaure, les enfants partent à la découverte des légendes fondatrices de la mythologie grecque à travers une série d’ateliers de logique, de réflexion et d’adresse.
    Le 21 septembre.
    www.villa-kerylos.fr

  • « Dalì fait le mur » à l’Espace Dalì, Paris.

    H3 L’Espace Dalì donne carte blanche au street-art et à une vingtaine d’artistes qui imaginent leur rencontre avec Dali pour y puiser l’inspiration d’une œuvre originale.

    Cette confrontation de l’univers créatif et délirant de l’artiste catalan aux vocabulaire et codes de l’art urbain produit des expériences créatives originales. Des invités prestigieux (Basquiat, Banksy, Keith Haring, Ramellzee) et des événements viendront rythmer de manière éphémère cette exposition en perpétuel mouvement. Un atelier spécifique autour du street-art destiné aux enfants et aux adultes sera également mis en place.
    Jusqu’au 15 mars 2015.
    www.daliparis.com

  • « La Chine à Versailles » au Château de Versailles.

    L’exposition retrace l’histoire des échanges politiques et artistiques entre la Chine et la France au XVIIIe siècle, à l’occasion de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1964.

    Dans l’appartement de Madame de Maintenon, peintures, meubles, laques, porcelaines et tapisseries exposés témoignent du plus grand luxe de leur époque et de leur rareté aujourd’hui. Les quelque 150 œuvres rassemblées illustres le goût français pour les productions artistiques chinoises, à la mode dès le règne de Louis XIV. Elles révèlent également l’intérêt des Européens pour les descriptions de la Chine, adressées par le Jésuites français à leurs correspondants tout au long du XVIIIe siècle.
    Jusqu’au 26 octobre.
    www.chateauversailles.fr

  • « Air France, France is in the Air » au Grand Palais, Paris.

    L’exposition imaginée par Air France fait escale à Paris, après Shanghai et New York.

    La compagnie aérienne française invite chacun à découvrir une nouvelle conception du voyage et l’ensemble de ses nouvelles cabines moyens et longs courriers . Conçue comme un voyage, le visiteur est entraînée à travers expériences réelles et virtuelles dans le nouvel univers de la compagnie autour de mises en scène et d’animations. Pour être guidé à travers l’exposition, une application mobile téléchargeable ( sur Apple Store et Google Play) accompagne les visiteurs avec des contenus enrichis et de la réalité augmentée pour les enfants.
    Du 13 au 21 septembre.
    expo.airfrance.com

  • « Highlights Artcurial » à la Biennale des Antiquaires, Paris.

    A l’occasion de la Biennale des Antiquaires, Artcurial propose une exposition des œuvres et pièces remarquables des ventes à venir.

    Des pièces de mobilier de Le Corbusier dialogueront avec des œuvres d’art contemporain, une collection d’art tribal, des objets d’art du XVIIIe siècle ou encore une collection privée d’art islamique. Cette exposition sera ensuite présentée dans les représentations européennes d’Artcurial à Vienne, Bruxelles, Milan et New York.
    Jusqu’au 21 septembre.
    www.artcurial.com

  • 107Rivoli participe à AD Intérieurs 2014, Paris.

    La boutique des Arts Décoratifs participe à l’événement AD Intérieurs 2014 et donne carte blanche à 16 designers sélectionnés par le magazine AD.

    Pour la cinquième édition de la manifestation, la boutique du musée des Arts Décoratifs a demandé à chaque designer de choisir un objet « manifeste » déjà existant ou créé pour l’occasion qui caractérise leur univers. Une quinzaine de créations singulières seront ainsi exposées. Dans la continuité du projet AD Intérieurs 2014, les objets choisis visent à ériger l’art de vivre à son niveau le plus élevé, en faisant appel à des savoir-faire designers, rejoignant ainsi le principe fondamental des Arts Décoratifs, la réalisation du beau dans l’utile.
    Du 6 septembre au 3 novembre.
    www.lesartsdecoratifs.fr

  • « L’une et l’autre » à la Galerie Ikono, Bruxelles.

    Travail photographique pluriel sur le thème de l’identité, réalisé par 25 femmes hébergées et accompagnées par l’association Aurore pose la question de la relation entre les genres.Travail photographique pluriel sur le thème de l’identité, réalisé par 25 femmes hébergées et accompagnées par l’association Aurore pose la question de la relation entre les genres.

    Dans le cadre de la biennale « Summer of Photography », l’exposition met en avant le travail de ces femmes qui traversent ou ont traversé une situation de grande détresse, d’impuissance et de résignation. Grâce au soutien de l’association Aurore, elles peuvent ainsi faire entendre leur voix et leur vision de la vision à travers des ‘Carnets de route’, des ‘Animaux Totem’ et des ‘Rencontres’. Un travail pluriel, fruit d’échanges entre ces femmes photographes et des professionnels qui les ont accompagnés dans leur démarche.
    Jusqu’au 27 septembre.
    www.aurore.asso.fr

  • « Chantilly Arts & Elegance Richard Mille » au Domaine de Chantilly.

    Durant un week-end, le Domaine de Chantilly marie élégance, vieilles voitures et gastronomie à l’occasion des d’une manifestation exceptionnelle.

    Trois compétitions différentes seront à l’honneur : un concours d’Etat pour les collectionneurs de voitures anciennes, un concours d’élégance et le Grand prix des Clubs pour les témoins de l’histoire automobile. Côté gastronomie, les chefs Relais & Châteaux seront au premier plan à l’occasion de plusieurs moments d’exception qui réuniront quelques-uns des plus grands noms de la cuisine française. Par ailleurs, lors de l’ouverture du défilé des voitures du concours, Mario Luraschi présentera son spectacle « Notes équestres by Mario Luraschi ». Un week-end élégant à la campagne…
    Les 6 et 7 septembre.
    www.chantillyartsetelegance.com

  • « Rythme » à la Galerie Laure Roynette, Paris.

    La galerie parisienne présente la nouvelle exposition de Noëlle et Anaïs de Chabaneix, un dialogue sur le rythme de la musique, de la lumière et du silence.

    Des œuvres épurées et puissantes, faites de matières brutes : feuilles de métal, pierre, verre. Dans une lente évolution autour d’une forme e langage sonore ou visuel, Anaïs de Chabaneix et Noëlle cherchent autant dans le choix des matériaux que des objets à rendre visible une chose a priori tactile, à rendre silencieux un son audible. Retenir ou mettre en suspension un geste, une parole. Par des associations étranges et contradictoires dans les matériaux et les références évoquées, elles jouent sur les renversements de sens, pour mettre en lumière la complexité de notre perception.
    Jusqu’au 21 septembre.
    www.laureroynette.com

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page