Menu
08/18
fren
Partager
  • twitter share button
Mars 2014
C’est Maintenant

Chaque semaine, le magazine PLUME VOYAGE vous fait une sélection de news culturelles et d’expositions internationales.

Pour terminer ce mois de mars, nous vous entrainons à la découverte de quelques-unes des expositions du PAD (Pavillon des Arts) qui se tient au jardin des Tuileries jusqu’au 30 mars (En Attendant les Barbares et Negropontes), nous vous proposons de participer à l’exposition du luxe durable à Paris, 1.618 et de découvrir les talents du design français à l’occasion du Salon international du mobilier de Milan. Allez y C’est maintenant!

  • Galerie En Attendant les Barbares au jardin des Tuileries, Paris.

    Agnès Kentish présente une sélection des dernières expositions de la galerie : Elizabeth Garouste (Eclectismes), Eric Robin (Arborescences), Eric Jourdan (Fauve) et Garouste & Bonetti (Ors).

    Mais aussi des nouveautés : une version inédite d’un lampadaire Garouste & Bonetti 100 % feuille d’or, une nouvelle table haute d’Eric Robin fer noir, feuille d’or blanc et bois brossé, un bureau d’Eric Jourdan et un pouf d’Eric Schmitt.
    www.barbares.com

  • « 1.618 Sustainable Luxury » au Carreau du Temple, Paris.

    Le salon du luxe durable propose une sélection d’une quarantaine d’entreprises françaises et internationales issues de tous les domaines de l’art de vivre :

    architecture, design, mobilité, tourisme, gastronomie, nouvelles technologies, mode, joaillerie, bien-être… Toutes doivent remplir des critères créatifs, éthiques et esthétiques, et répondre aux attentes d’un public en quête de sens. 1.618 fait valider les démarches de développement durable par un comité d’experts indépendants de renom, afin d’éviter tout greenwashing. C’est Sonu Shivdasani, fondateur de Soneva et Six Senses, premier groupe hôtelier écologique de luxe, qui sera l’ambassadeur de cette nouvelle édition du salon.
    Du 4 au 6 avril.
    www.1618-paris.com

  • « Hommage à Brancusi » de la galerie Negropontes au jardin des Tuileries, Paris.

    La galerie Negropontes présente une nouvelle collection de mobilier et de sculptures de verre.

    Signée du designer Hervé Langlais et des artistes verriers Perrin & Perrin, elle décline les principes créatifs chers au sculpteur roumain : la simplicité des formes, le jeu des assemblages et la répétition des volumes. En toile de fond de cette exposition, les photos des sculptures emblématiques de Constantin Brancusi signée Dan Grigorescu-Negropontes, le père de Sophie Negropontes créatrice de la galerie, complètent un ensemble radicale.
    www.negropontes-galerie.com

  • « France Design, les talents français du design » au Superstudio Più, Milan.

    A l’occasion du Salon international du mobilier de Milan, l’événement « France Design » rassemble à travers deux expositions dans le cadre de la programmation off de la semaine du design milanaise.

    « Talents & Economy » présente un vaste panorama de l’implication du design industriel français dans tous les domaines d’activité de l’économie. Plus de soixante-dix nouveaux produits et équipements de notre quotidien y seront présentés. En parallèle, « VIA Design 2014 » présente dix-sept prototypes conçus par 13 designers émergents. Ces tables canapés, fauteuils, consoles etc. intègrent tous des innovations en termes de matériaux, de techniques expérimentales, de recherche de nouveaux procédés industriels.
    Du 8 au 13 avril.
    www.francedesign.eu

  • « Avec motifs apparents » au Centquatre, Paris.

    Invitation faite à cinq artistes de créer ou de recréer in situ une œuvre souvent monumentale emblématique de leur travail,

    l’exposition s’appuie sur l’architecture, conçue pour des espaces particuliers. Les œuvres débordent souvent la surface utilisée pour interpeller les visiteurs. Leur motif est clairement apparent : il s’agit de séduire pour attirer l’attention, et de créer la tension entre le « charme » plastique de ce qui est montré et la réalité du sujet traité.
    Du 22 mars au 10 août.
    www.104.fr

  • « Etrange Bestiaire » à L’Atelier d’art de France, Paris.

    A l’occasion de la réouverture du parc zoologique de Vincennes, L’Atelier invite quatre artistes qui exposent leur vision poétique, étrange et parfois facétieuse du bestiaire.

    Depuis toujours l’homme et l’animal cohabitent dans un rapport complexe. Depuis la préhistoire, l’art animalier se place comme un motif artistique essentiel. Aujourd’hui, les métiers d’art continuent de s’approprier ce thème universel. Quatre créatrices livrent leur version du bestiaire à travers une satire humoristique de la société, tout en recherchant le décalage et l’étranger.
    Du 11 avril au 28 mai.
    www.ateliersdart.com

  • « L’Etat du ciel, partie 2 » au Palais de Tokyo, Paris.

    « L’Etat du ciel » témoigne de l’attention portée par des artistes, des poètes, des philosophes aux circonstances physiques, morales et politiques de notre monde.

    Cette saison permettra en semestre de découvrir plus d’une dizaine de propositions ou d’expositions sur ce thème. En se penchant sur le monde comme on se penche sur les images, l’aujourd’hui n’est pas un bloc de destin mais une surface en mutation qui, en l’exprimant, peut être modifiée. Dans cet esprit, le travail de David Douard plonge dans les références les plus contradictoires. Transformant l’exposition en rumeur, il propose pour sa première monographie d’envergure de s’insinuer dans les « maladies du réel ».
    Jusqu’au 7 septembre.
    www.palaisdetokyo.com

  • « It’s Shanghai Time » à l’Unesco, Paris.

    A l’occasion du 50e anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et la France, l’exposition dresse le panorama du design contemporain propre à Shanghai.

    Organisée en partenariat entre la mairie de Shanghai et Elle Décoration Chine, cette exposition multi-média fait voyager dans la mégalopole chinoise le temps d’une journée grâce au travail de designers spécialement venus pour l’occasion.
    Du 28 mars au 2 avril.
    www.unesco.org

  • « Solutions en lumière » au Palais d’Iéna, Paris.

    La lampe Miss Sissi Bio-On, imaginée par Philippe Starck pour FLOS, sera interprétée par soixante artistes et personnalités au profit de l’association Reporters d’Espoirs.

    Ces lampes, en bioplastique écologique et innovant, customisées par des artistes tels que JonOne, Raymond Depardon, Inès de la Fressange et Lou Doillon, seront vendues aux enchères. Les fonds générés par la vente seront reversés

    à l’association Reporters d’Espoirs au profit de son combat en faveur d’une «information qui donne envie d’agir».
    Exposition les 22 et 23 mars. Vente le 24 mars.
    www.reportersdespoirs.org

  • « Splender Solis. Douglas White » à l’Eden Rock Gallery, Saint-Barth.

    Dans cette exposition, Douglas White présente un ensemble d’œuvres inspirées et réalisées lors de son séjour sur l’île de Saint-Barth.

    Son travail, un monde particulier composé de symboles et de matériaux bruts, offre une vision particulière de la vie sur l’île. Que ce soit ce poulpe imprimé avec sa propre encre ou encore ce palmier monumental créé avec des lambeaux de pneus et un cactus mort, trouvé au bord d’une route, Douglas White propose une vision très personnelle et différente de Saint-Barth, entre esthétique et récit narratif poétique.
    Jusqu’au 30 avril.
    www.edenrockgallery.com

  • « FauveParis », nouvelle maison d’enchères à Paris.

    Rendre les ventes aux enchères accessibles à un public

    de non initiés, telle est l’ambition de FauveParis. Pour les fondateurs, Lucie-Eléonore Riveron et Cédric Melado, les ventes traditionnelles semblent être organisées dans le but de satisfaire une clientèle de professionnels et de collectionneurs avertis. Pour « libérer les enchères », FauveParis – clin d’œil au mouvement artistique qui a marqué le début du XXe siècle – va ouvrir un lieu éponyme dans le Haut-Marais où seront longuement exposées les œuvres à la vente et publiera, pour chaque vente, un « magalogue » largement documenté. Première vente au mois de mai.
    www.fauveparis.com

  • « Bill Viola » au Grand Palais, Paris.

    Avec vingt œuvres magistrales, soit cinquante écrans et des heures d’images, « Bill Viola » constitue l’une des plus larges rétrospectives consacrées à l’artiste.

    L’usage de la vidéo par Bill Viola convoque un univers d’images digitales s’inscrivant dans l’histoire de l’art. Les quatre décennies de l’œuvre sont représentées de The Reflecting Pool (1977-1979) jusqu’à The Dreamers (2013) : films vidéos, installations monumentales, portraits sur plasma, pièces sonores, sculptures vidéos, œuvres intimistes ou superproductions. Tous les genres sont là, et toutes les grandes séries emblématiques de Bill Viola.
    Jusqu’au 21 juillet.
    www.grandpalais.fr

  • « Klimt et Vienne, un siècle d'or et de couleurs » aux Carrières de Lumière, Les Baux-de-Provence.

    Les Carrières de Lumière accueille un nouveau spectacle multimédia qui fait dialoguer les oeuvres de Gustav Klimt, Egon Schiele et Hundertwasser.

    Composé de milliers d’images d’oeuvres d’art numérisées, projetées sur toutes les surfaces de ces anciennes carrières et mises en mouvement au rythme de la musique, il travers cent ans de peinture viennoise. Un regard original sur Klimt et ses successeurs à travers la mise en scène des portraits, paysages, nus, couleurs et dorures qui ont révolutionné la peinture viennoise dès la fin du XIXe et pendant le siècle suivant.
    Jusqu’au 4 janvier 2015
    www.carrieres-lumieres.com

  • « IXe Festival international du film des métiers d'art » au Corum, Montpellier.

    Créé en 1998 par Ateliers d'Art de France, le Festival entend contribuer à développer la création et la diffusion de films sur les métiers d'art issus du monde entier.

    Pour sa neuvième édition, le FIFMA propose une trentaine de films organisés autour de huit thématiques : la transmission, la création contemporaine, les savoir-faire traditionnels dans le monde, des portraits d’artisans, les femmes dans les métiers d’art, l’histoire de l’art ou encore le patrimoine et la politique. Ce sont ainsi plusieurs visions du monde qui viennent enrichir le propos.
    Jusqu’au 9 mars
    www.ateliersdart.com

  • « L'égalité des femmes est un progrès pour tous » à l'Unesco, Paris.

    A l'occasion de la journée de la femme, le 8 mars, l'Unesco organise une série de manifestations autour du thème "L'égalité des femmes est un progrès pour tous".

    L’égalité des genres est une priorité globale pour l’Organisation depuis 2008 et elle l’est encore aujourd’hui. Pour célébrer cette journée, l’Unesco organise rencontres, débats et une exposition qui présente les oeuvres et les travaux d’une variété d’artistes qui ont en commun les femmes comme source d’inspiration.
    Jusqu’au 20 mars
    www.unesco.org

  • « Michaël Borremans, As sweets as it gets » au Palais des Beaux-Arts, Bruxelles.

    Michaël Borremans a acquis, depuis la fin des années 1990, une renommée internationale grâce à une production variée (dessins, peintures, films)

    dans laquelle il met en avant, de manière ironique et suggestive, la nature illustoire de nos représentaitons et l’absurdité de l’existence. Il n’hésite pas à réinterpréter des tableaux historiques de Velasquez, Goya et Manet et fait aussi souvent référence à la littérature, à la photographie et au cinéma. Autant de bonnes raisons de découvrir cet artiste fascinant à travers une centaine de ses oeuvres des vingt dernières années avant que l’exposition ne parte ensuite au Tel Aviv Museum of Art et au Dallas Museum of Art.
    Jusqu’au 3 août
    www.bozar.be

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page