01/23
fren
Partager
  • twitter share button
décembre 2022
Retour à l'article

Hôtel dans la nature : Loire Valley Lodges

Loire Valley Lodges © DR

L’appel de la forêt

Dans un parc privé de 300 hectares, où chênes, pins Douglas, châtaigniers règnent en maître, le Loire Valley Lodges invite à une reconnexion inédite à la nature et à soi-même. Fondé par Anne Caroline Frey, ce resort atypique propose « une nouvelle manière de retrouver sa verticalité, de renouer avec sa nature profonde, d’oublier le temps et de vivre l’instant présent ici et maintenant » ! Pari gagné…
A mi-chemin entre Tours et Amboise, en plein cœur d’une forêt à peine défrichée, le Loire Valley Lodges sollicite d’emblée tous les sens.
Après avoir fait connaissance avec un Lost Dog XXL d’Aurèle, gardien bienveillant et arty, de l’entrée, vous découvrez, jouxtant un chêne pluriséculaire, un ancien relais de chasse qui a été, entre autres, aménagé en lobby. Dès le check in, où l’on vous offre une délicieuse infusion aux aromates du jardin, un sentiment de lâcher-prise vous immerge. Bienvenue dans un paradis vert où l’idée même de slow living prend tout son sens. A table où la carte est directement inspirée de la récolte saisonnière du potager, au Spa où les soins s’inspirent du patrimoine sylvestre alentour, et bien sûr dans les 18 lodges-suites perchés à 4 mètres de hauteur. Sous leur voûte de verdure, que l’on passerait des heures à contempler, elles sont toutes uniques et aménagées par des artistes contemporains, graffeurs, sculpteurs, peintres et n’ont en commun que leur extrême confort. Le Paradis d’Adam et Rêve imaginé par CharlÉlie Couture, Les Ailes du Désir de Michel Audiard, l’univers Sixties signé par la maîtresse des lieux… parachevant le parcours arty initié dès l’entrée du domaine. Construites à partir d’essences de bois indigènes, ces petites maisons sur pilotis s’insèrent parfaitement dans le décor.
Un concept pas si perché en fait ! Terrasse de 25 m2 ouverte sur la forêt, chacune avec son jacuzzi privé, douche à l’italienne, WC séparés, lit king size, et… immense baie vitrée pour se réveiller dans les arbres, signent un art de recevoir hautement sophistiqué. On peut même s’y faire masser, dîner et petit-déjeuner en toute intimité.
Les autres activités ? Se reconnecter à la nature, seuls au hasard des sentiers, prendre un bain de forêt avec un sylvothérapeuthe, faire une rando lyrique avec un chanteur d’opéra ou tout simplement profiter de l’immense piscine creusée devant le corps de ferme. Côté nourritures terrestres, l’offre est au diapason. Que ce soit au restaurant gastronomique ou lors d’un déjeuner sur le pouce, le chef imagine une carte au fil des saisons et des récoltes, centrée sur le produit et les textures, pour une totale immersion des papilles dans les saveurs locavores. À accompagner de vins bio des meilleurs vignerons de la région. Une parenthèse de luxe durable, de calme régénérant et de volupté sensorielle.
La Duporterie – 37320 Esvres-sur-Indre
loirevalleylodges.com


  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page