Menu
05/18
fren
Partager
  • twitter share button
juillet 2016
Retour à l'article

Comme sur un bateau

Intérieur de la maison E.1027. une halte E.1027 la Maison en Bord de Mer d’ EILEEN GRAY juillet 2016 PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © SPIEKERMEIER

Intérieur et extérieur se répondent. Pas de coupure ni de séparation brutale. A l’intérieur de la maison, place au volume qui se module à l’envi. L’architecture s’organise en espaces dans une pièce de 50 m2 sans séparations: un coin alcove, un coin divan pour deux, un coin douche derrière un paravent mural, et à l’opposé, un espace bar-salle à manger. Comme sur un bateau, tout se range dans un minimum de place, afin de « laisser chacun libre et indépendant ». Un manifeste architectural ou féministe ? Pour faciliter le rangement par chacun quelque soit son sexe, cet esprit d’ordre libérateur se matérialise par de petites étiquettes au pochoir, sur le mur ou le meuble, précisant le nom des choses : placard « oreillers », tablette « pour les dents » dans la salle de bains ou placard « peignoirs. Sur ses dessins et plans, Eileen Gray reporte des sous-espaces contenant des meubles mobiles, fixes ou intégrés qui accompagnent toutes les activités. Ces meubles seront réalisés spécialement pour la villa : le fauteuil Transat, inspiré des sièges de traversées transatlantiques, le fauteuil Bibendum, le tapis « Marine d’abord », l’astucieuse table de chevet chromée circulaire baptisée table E-1027… autant de pièces qui aujourd’hui, attirent les collectionneurs dans les ventes aux enchères où circulent encore les modèles originaux.

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page