Menu
05/18
fren
Partager
  • twitter share button
avril 2018
Retour à l'article

Si vous n’avez pas choisi de poursuivre vers Pokarah, la ville étape des trecks, il ne vous reste plus qu’à revenir vers Katmandu (145 km), au milieu d’’un cortège pétaradant de camions de la marque indienne Tata.

Népal. PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © DR

Voila déjà 10 jours que nous sommes au Népal et l’Himalaya persiste à se dissimuler derrière une brume opaque, faite de poudre de briqueteries, en surchauffe depuis le tremblement de terre, et d’autre substances moins légitimes, portées par les vents indiens.

Voir l’Himalaya est une question de karma, parait il. Le karma a bon dos, pensez vous en regardant défiler le cortège enfumé des camions Tata. Ces monstres indiens, mettent leurs plus beaux atours (guirlandes de Noël, dessins multicolores, clochettes, phares en oeil de biche etc) pour tenter de faire oublier les nuages de fumée noires pétaradants qu’ils envoient dans le ciel népalais. Le gouvernement vient d’interdire les véhicules datant de plus de 20 ans, mais rien n’indique un progrès pour l’instant. Reste à espérer que les grands projets de train chinois, permettront de favoriser une restriction de ces transports, en dégageant le Népal de sa toxique dépendance à l’Inde. Rien de gagné cependant car les Chinois ont aussi des projets de route…

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page