Menu
07/18
fren
Partager
  • twitter share button
février 2016
Retour à l'article

Hiver 2016, une autre idée du luxe

Courchevel La Volière. Les bons plans à la neige de PLUME VOYAGE fevrier 2016. @plumevoyagemagazine © G Delaubier

Même la soirée fondue a pris des allures de « buffet dînatoire » entre copains. Et si l’on avait enfin trouvé une alternative aux codes ampoulés des 5 étoiles ? Déniaisant le genre, en mode luxe intimiste et vacances comme à la « maison » ? Tout ça, aux pieds du plus beau domaine skiable au monde.
Dernière « sortie » de terre autorisée à Courchevel 1850 ces deux dernières années, Le Hameau de la Volière est le tout nouveau bijou du groupe hôtelier confidentiel EVOK Hôtels Collection. Allez, un de plus ? On vous voit déjà sourire… Première (bonne) surprise : en plein coeur de Courchevel, le lieu-dit se niche dans un périmètre discret, voire paisible avec, depuis les terrasses, une vue dégagée sur une belle partie du massif alpin. Où ça des doudounes cousues de fil d’or ?
On a bien retenu la leçon… et arrivés dans le chalet principal, baptisé Les Bastidons, toutes nos petites appréhensions s’évaporent comme neige au soleil. Luxe ostentatoire, service en ronds de jambe d’ordinaire… ça, c’était avant. Le luxe ici, c’est autre chose. On vient de franchir la porte d’entrée, et c’est tout sourires qu’on nous propose avec un naturel déconcertant des chaussons comme à la maison pour se caler tranquille au coin du feu. La coupe de champagne en slipper triple épaisseur, ça c’est palace.
Trois chalets d’exception – Les Bastidons, Nanuq et Cryst’Aile -, trois sublimes refuges du genre, qui communiquent (ou pas) pour les bandes organisées. Chacun répartis sur 5 étages et pouvant accueillir 12 personnes, forcément la logistique et les équipements sont à la hauteur : spa et vraie piscine pour chacun (avec même une cuisine ouverte sur place pour les grignotes improvisées pendant les bains de minuit..), petite salle de cinéma (celle qu’on fantasme depuis des années entre amis, avec canapés-vautroirs), ski room et matériel neuf (évidemment !), jacuzzi sur les terrasses et… justement, terrasses à peu près à tous les étages. Fossilisée dans mon fauteuil avec mon plaid en cachemire et le coucher de soleil sur les montagnes, je suis seule au monde. Comment ça, je ne suis pas vraiment chez moi ?
La classe : la cave incroyable et les millésimes qu’on caresse du regard derrière les vitres du Chalet Les Bastidons, avec une sélection à tous les prix pour les amateurs.
On n’oublie pas le massage, booké après une journée de ski et après quoi, enfin : la notion de soin personnalisé signifie encore quelque chose. Les thérapeutes ont à bon escient laissé un peu de côté les « protocoles » de marques pour travailler intuitivement et se concentrer sur la sensibilité de chacun. Après l’effort, le réconfort prend là toute sa dimension. Et c’est suffisamment rare pour être souligné.
Bref, on a aimé l’esprit grand chalet de famille et l’élégance dans la simplicité, les lignes pures et quelques valeurs sûres. L’architecte d’intérieur Christophe Tollemer a su éviter les clichés et n’a pas transformé ces chalets en annexes de show-room déco. Privilégiant le bois, les belles matières et un vrai sens du confort et du charme qui suffisent à caractériser les « maisons vivantes », celles qui savent se faire oublier au fil du séjour finalement.
Bien sur, comme ailleurs rien n’est impossible – conciergerie, butler, chef privé, coach sportif… – mais c’est d’abord cette notion de « luxe chez soi » qu’on retiendra. Et la perspective de réunir 11 petits compagnons de jeu pour réserver l’hiver prochain.
Www.evokhotels.com
Par Laurence Gounel

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page