Menu
05/18
fren
Partager
  • twitter share button
décembre 2017
Retour à l'article

Les Cambodgiens montent eux aussi des projets ambitieux.

Soann Kann et Sokkhak Spa Riverside, Cambodge. PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © Frédéric Ducout

Soann Kann, un ancien du Sofitel, s’est ainsi imposé à 38 ans comme l’une des personnalités phares de Siem Reap. Ce jeune homme a pourtant démarré comme petit vendeur de marché.

Il règne depuis un mois sur le plus grand spa indépendant du Cambodge.

Le tout nouveau Sokkhak Spa Riverside occupe pas moins de 1000 m2, sur l’avenue Pokombo, une adresse ultra cotée face à la rivière.

Pavé de carreaux ciment graphics noir et blanc, le spa joue sur les matières naturelles et les meubles en bois rare, des luminaires originaux et les sculptures khmères.

Des banquettes oranges vif et des tableaux contemporains home made relèvent l’ensemble.

Passionné de massage, Soann Kann s’est personnellement investi dans la formation de son équipe, pour mettre au point un protocole de massages khmers tout en pressions précises et fermes sur les points shiatsu et les articulations.

« Nous utilisons des produits frais, comme les masques à l’avocat, à la citrouille, ou les huiles coco et sésame, réalisés avec la production de fermiers locaux » explique le Cambodgien.

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page