06/19
fren
Partager
  • twitter share button
mars 2019
Retour à l'article

Les chiens trépignent d'impatience et font la fête à leurs maîtres, Normand et Karine Casavant.

Parc Régional de Kamikia. Une halte. Mars 2019. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine @plumevoyage © Françoise SPIEKERMEIER

Les mushers le leur rendent bien. Depuis la pourvoirie de Cecaurel, dans le Parc Régional de Kamikia, ils vous emmènent en balade pour une heure, un jour, plusieurs jours...

« Moi, mon rêve, c’est que les motoneiges tombent en panne et que je les secoure avec mes chiens ». Jovial et passionné, il a remporté plusieurs victoires aux courses d’attelage de traineaux à chiens dans le Yukon. « On entraine les chiens à toutes les saisons. L’été, on fait de la rando pédestre avec eux, on se baigne dans les lacs et les rivières pour affiner leur musculature ». Avec Nicolas Morin, le gestionnaire de la pourvoirie, qui a retapé les vieux chalets de bois des années 1920, ils mettent au point des séjours en immersion totale dans la nature. « Ici, c’est un Paradis. on est la pourvoirie la plus sauvage à deux heures de Montréal. Pour le prouver, Nico a invité Carl, le trappeur, à préparer le déjeuner. Au menu: saucisse de castor, ragout de caribou chassés par ses soins, et whisky au sirop d’érable. Au dessert, peaux tannées de toute beauté, et trappées sans faire souffrir l’animal avec des pièges nouvelle génération. « J’ai grandi comme un coureur des bois. J’observe les animaux et équilibre les populations pour préserver l’équilibre entre les espèces ».

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page