Menu
07/18
fren
Partager
  • twitter share button
mars 2018
Retour à l'article

A l'époque industrielle, la sirène de la Manufacture libérait les ouvrières à 11h30, une demi-heure avant les ouvriers de la faiencerie voisine, pour éviter l'engorgement dans les rues.

Ouvrière de la Manufacture de Digon et Objets en grès.PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © Françoise SPIEKERMEIER et Jean-Marc Palisse Studio Midisix Pierrick Verny

Aujourd'hui, ils ne sont plus qu'une poignée, dix-douze ouvriers et ouvrières tout au plus dans cet immense site de 2000m2.

Mais ils représentent beaucoup! Ils incarnent le fil rouge qui relie au passé, à l’identité, un fil cassé que cette Lyonnaise -je suis une « gone », dit-elle- a renoué en rachetant l’usine pour une somme symbolique, avec ses fonds propres et l’aide de quelques investisseurs. « J’ai remis l’usine en route à l’été 2014 en rembauchant dix personnes pour démarrer officiellement en septembre 2014. Relancer une entreprise en faiencerie? Je n’y connaissais rien! Mais en jetant un oeil à mon business plan, je constate à quel point tout se réalise! »

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page