Menu
07/18
fren
Partager
  • twitter share button
juillet 2018
Retour à l'article

Au premier étage, au fil d'un couloir bleu, les propositions se suivent: celles notamment, de Laura Fournier, autour de la terre, pour la rendre la plus expressive possible.

Valentin Dubois et Shizuka Saito, Clemence Frot, Festival d’architecture intérieur Design Parade Toulon. Une halte juillet 2018. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine © villa Noailles © DR

La salle à manger de Clémence Frot, toute verte, ramène le mobilier à la pulsion instinctive et brouille les angles.

Dans la troisième chambre, Shizuka Saito et Valentin Dubois, récompensés par le Prix du Public de la Ville de Toulon, invitent à une théâtrale « Pause Déjeuner » qui expérimente la matière; celle d’une table en plexiglas au plateau rouge flamboyant comme une âtre, dans un décor de bois partiellement carbonisé. Puis vient la fraîcheur de « Pendeloques », un décor en textile imprimé réalisé par Jeanne-Martin Taton et Marie-Marie Vergne, toutes deux diplômées en design textile et inspirées par les souvenirs de leur enfance passée dans le Sud. Pour terminer sur « Dimanche », une installation de Charlotte et Juliette Castay, toutes deux nées à Bruxelles et formées à l’Ecole nationale supérieure des Arts Visuels de La Cambre. Un parasol jaune dans un espace entièrement blanc, épuré, une fontaine placée au pied de la fenêtre, et un art de vivre solaire, avec les culottes qui sêchent sur le fil à linge…

Dans l’aile opposée, toujours au premier étage, Pierre Yovanovitch, président du concours cette année, s’est amusé à imaginer l’appartement d’une certaine Madame Oops, érotomane malheureuse, dans une scénographie inspirée de la Voix Humaine de Jean Cocteau et accompagnée par des oeuvres d’art prêtées par des galeries parisiennes.

C’est Jean-Pierre Blanc, un fils du pays, qui a créé le Festival Design Parade Toulon en 2016, axé sur l’architecture d’intérieur, dix ans après celui de Hyères dédié au design d’objets et basé dans la magnifique Villa Noailles surplombant la ville. A l’origine se trouve l’envie de partager la création contemporaine dans le domaine du design avec le public et les professionnels. Les deux concours, à Hyères et à Toulon, présentent chacun dix jeunes designers, leur offrant une vitrine et un accompagnement uniques. Ainsi, les lauréats ex-aequo du Grand Prix Architecture d’Intérieur Design Parade Toulon Van Cleef &Arpels, bénéficient d’une bourse de 5 000 euros offerte par Van Cleef & Arpels
, et entre autres, d’une exposition personnelle à Toulon à l’été 2019 dans le cadre du festival Design Parade
, de la possibilité d’une exposition personnelle au Musée des Arts Décoratifs à Paris, d’une opportunité de collaborer avec le Nouveau Musée National de Monaco pour la réalisation et l’adaptation du projet en compétition, et de la possibilité de réaménager l’espace de réception du théâtre Liberté, scène nationale de Toulon.

A deux pas de l’ancien Evêché, on emprunte la Rue des Arts pour déboucher sur la place de l’Equerre, nouveau coeur battant de la ville avec ses terrasses de café et l’ouverture annoncée d’un hôtel 4 étoiles. Toulon ne restera pas en rade.

Expositions ouvertes jusqu’au 30 septembre 2018

http://villanoailles-hyeres.com/festival-2018/

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page