08/21
fren
Partager
  • twitter share button
juin 2018
Retour à l'article

Le port Saint-Pierre, juin 2018. Une halte ile des Embiez. Plume Voyage Magazine #plumevoyage @plumevoyagemagazine © DR © F Spiekermeier

Les Embiez, c'est d'abord une terre de marins

Douze minutes… Douze petites minutes qui font une éternité. Dès l’arrivée, les mâts pointent du doigt le ciel en balançant langoureusement. Nombreux sont tombés amoureux de cette anse naturelle accueillante où a été creusé le port dans les années 50. Quelques-uns d’ailleurs ne le quittent plus et vivent à l’année sur leur bateau. Ils sont un peu l’âme de l’île. Pour eux, une superette a été ouverte où l’on peut s’approvisionner pour aller pique-niquer dans une crique. Mais en posant le pied sur l’île, il faut prendre la mesure de son équilibre: c’est un sanctuaire naturel préservé, tel que l’a rêvé en 1958 Paul Ricard ( l’île possède 90% des essences méditerranéennes préservées), son acquéreur, qui veut alors en faire un lieu pour s’évader et rêver.


  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page