04/21
fren
Partager
  • twitter share button
décembre 2017
Retour à l'article

CHAPELLE à Vallauris par Picasso. PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © DR

Pacifiste, la Chapelle de Picasso à Vallauris

Picasso, engagé auprès du parti communiste français, milite au sein du Mouvement pour la Paix. Il décide de réaliser une œuvre monumentale qui témoigne de son engagement politique. En 1951, à l’occasion d’un banquet donné en l’honneur de son 70e anniversaire par les potiers de Vallauris, dans la nef de la petite chapelle du château, Picasso émet le souhait d’en décorer les voûtes. Il rêve de faire du vieux sanctuaire déserté une sorte de «Temple de la Paix ». Ainsi après deux années et 300 dessins préparatoires, en août 1952, nait sous le pinceau du maître sa plus grande œuvre jamais peinte : La Guerre et la Paix ! Après Guernica en 1937 et Massacre en Corée en 1951, La Guerre et la Paix est pour Picasso la dernière manifestation de son engagement pour la paix. En 1956, l’artiste la donne à l’Etat français qui institue ce lieu en musée National, le premier hors de la capitale. Dans un premier temps, en entrant dans la chapelle, on voit la Guerre, personnifiée par une figure anonyme. Puis le Guerrier de la Paix, portant les attributs de la Justice, stoppe cette avancée. Sur son bouclier est peinte la colombe, dont Picasso avait fait le symbole communiste de la Paix, avant qu’elle n’en devienne le symbole universel. Sous la colombe, se devine en transparence, le Visage de la Paix, celui de Françoise Gilot qui a été recouvert d’un glacis semi-transparent.
http://musees-nationaux-alpesmaritimes.fr/picasso/

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • haut de page