10/17
fren
Partager
  • twitter share button

Avril 2012

Le Zambezi Queen

Bateau de croisière Zambezi Queen

  Marie Le Fort

Embarcation contemporaine, le Zambezi Queen ne comporte qu’une vingtaine de cabines pour offrir à ses hôtes le luxe d’un safari aéré, en camaïeu de blanc, gris et fauve, sur l’un des plus grands fleuves africains. Welcome on board !

A la manière d’une toile de Nicolas de Staël

Naviguant sur le Zambèze entre rivages namibiens et parcs botswanais, le Zambezi Queen flotte avec élégance. Bateau contemporain, il glisse sur l’eau comme un loft transposé depuis Cape Town, se vit comme un grand living room. Par moments, il semble même se noyer dans un paysage de calmes réflections, à la manière d’une toile de Nicolas de Staël. Dans le prolongement des cabines agencées avec soin, le spectacle est grandeur nature. Les éléphants se roulent dans la boue et s’aspergent, les crocodiles se sèchent au soleil tel un tronc posé sur la rive, tandis que les hippopotames, saucissonnés sur leurs courtes pattes, poussent des grognements. Les impalas, antilopes fauves d’une rare élégance, s’élancent, par contraste, avec une dextérité chorégraphiée.

Fauteuils en cuir blanc et canapés greige

Aventure singulière née sur les rives du Zambèze, le Zambezi Queen est avant tout l’histoire d’un passionné du Cap : Tony Stern. Quand il acheta l’embarcation, plus rien n’était viable, surtout pas les planchers à travers desquels on passait ! Une occasion unique pour le transformer en résidence flottante de bon goût. Sur le pont supérieur, une moquette beige mouchetée donne le ton. Des fauteuils en cuir blanc et canapés grège prennent la suite dans ce vaste espace à vivre que l’on pourrait croire scandinave si ce n’était pour les immenses photos de zèbres, ou clichés noir et blanc de scènes animalières. Un luxe pour les sens qui échappe – une fois n’est pas coutume – aux trophées de chasse, panneaux de bois sombres et autres fauteuils imposants en corne et bois tournés. Ici l’Afrique se vit comme un art de vivre à part entière. Le soir venu, tandis que le soleil décline au bout du salon ouvert, les photographies de safari en noir et blanc s’embrasent à leur tour. Réveillant l’âme du continent africain, l’intensité d’un coucher de soleil se déploie en rose, or et cuivre, comme une bague Trinity.

www.zambeziqueen.com

 


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page