08/17
fren
Partager
  • twitter share button

19 Mai 2017

Casa de Maquinas, Yucatan. une halte mai 2017 PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © Ludovic Bischoff

La Hacienda Temozon Sur au Yucatan

Ludovic Bischoff

Envie d’une échappée belle ? Loin de l’agitation des villes et de la grisaille ? Dans une contrée qui n’est pas encore envahie de bobos en bandes ? Alors direction la péninsule du Yucatan, au Mexique, où l’on vous a dégoté une hacienda de charme, QG idéal pour aller explorer cette région magnifique du sud des Estados Unidos Mexicanos…

  • Une hacienda où le temps semble s'être arrêté

    Le luxe ne se compte pas au nombre d’étoiles dorées accrochées au fronton d’un hôtel. Si c’est ce que vous cherchez, alors, lorsque vous descendez de l’avion à Cancun, faites simplement quelques kilomètres pour trouver votre bonheur dans les grand hôtels « all inclusive » de la Riviera Maya. Ils s’étendent le long de la mer des Caraïbes. Vous y trouverez votre bonheur. Mais si vous êtes plutôt à la recherche d’un lieu de villégiature avec une âme et une histoire, faites quelques heures de route pour pénétrer à l’intérieur de la péninsule du Yucatan. Et atteindre La Hacienda Temozon Sur, non loin de Merida, une belle ville à l’architecture coloniale.
    Dans cette hacienda du 17eme siècle, le temps semble s’être arrêté. L’histoire du lieu n’est pas forcément très gaie puisque dans cette immense propriété habitait une riche famille de colons et des centaines d’ouvriers agricoles surexploités qui produisaient ce qui a fait la richesse du Yucatan : le sisal ou henequen en VO. A partir d’une sorte d’agave locale, on produisait une fibre avec laquelle on réalisait des cordages. Les anciennes machines sont exposées dans une partie de la résidence et l’on comprend vite que ce travail était usant. Mais, aujourd’hui, la hacienda est toute entière tournée vers le bien-être de ses hôtes. Quelques happy few qui résident dans 28 chambres seulement. Certaines ont leur propre piscine. D’autres sont installées dans les anciens bâtiments agricoles, avec une hauteur sous plafond gigantesque, des sols aux tommettes lustrées par le temps et un charme unique. Partout, on trouve d’immenses hamacs dans lesquelles on lézarde en écoutant la nature s’animer.

  • L'art du raffinement

    Dans les chambres, toutes différentes et remplies de meubles chinés ça et là, on trouve des produits d’accueils réalisés par des artisans mayas. Des poteries qui contiennent du shampoing et du gel douche à l’aloe vera et au concombre. L’art du raffinement, avec ces herbes fraiches déposées sur le lit. L’art culinaire, avec un restaurant gastronomique où l’on déguste des spécialités yucatèques. L’art de ne rien faire autour de la longue piscine qui a trouvé sa place au milieu de l’ancienne exploitation agricole. La Hacienda Temozon Sur abrite régulièrement des chefs d’état de passage. Comme Bill et Hilary Clinton qui avaient, dit-on, particulièrement apprécié leur séjour dans la « cuerto del patron » ! Comme on les comprends…

    www.haciendatemozon.com

  • A voir, à faire dans les environs...

    La péninsule du Yucatan regorge de temples mayas tous plus impressionnants les uns que les autres.
    Chichén Itzá est l’un des plus célèbres. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, il émerveille par sa grande pyramide, son immense terrain de jeu de balle et divers autres bâtiments très bien restaurés. Le site est très fréquenté mais il vaut la peine d’affronter la foule pour le découvrir, de préférence tôt le matin avant que le soleil ne vous brule la peau et que les cars de touristes déversent leur cargaison…

  • La Cité de Tulum

    Plus loin vers la Riviera Maya, la cité de Tulum émerveille par son positionnement, face à la mer. On adore y déambuler entre les différents temples restaurés. Mais n’oubliez pas votre maillot de bain car c’est sans doute le seul site archéologique au monde qui possède sa propre plage. Après une visite savante pour comprendre comment cette civilisation précolombienne a dominé le continent en plein Moyen-âge européen, on descend aux pieds des ruines de Tulum pour nager dans une eau bleue avec vue sur les temples. Unique ! La cité de Coba, toute proche est bien plus grande, sa pyramide que l’on escalade pour bénéficier d’une vue à couper le souffle sur la forêt qui dévore des dizaines de ruines, est impressionnante. Et, là aussi, prévoir un maillot de bain pour s’offrir une balade en bateau dans les lagons de la réserve biologique de Sian Ka’an qui entour le site. Lorsque le bateau s’arrête on saute à l’eau pour un petit parcours aquatique où l’on se laisse dériver dans un canal entre la mangrove, c’est magique !

    Informations pratiques :
    Pour rejoindre la péninsule du Yucatan, XL Airways propose toute l’année une liaison entre Paris et Cancun avec 4 vols directs par semaine. Aller/retour en classe éco à partir de 599 euros (bagages, repas et service de divertissement sans fil XL Cloud compris!). Plus d’infos sur www.xl.com

    Pour préparer votre séjour : http://rivieramaya.com/


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page