10/17
fren
Partager
  • twitter share button

31 Juillet 2015

Domaine de Rochevilaine © DR

Capitaine, ô capitaine !

Par Béatrice Delamotte

Imaginez-vous seuls, face à la mer, à la pointe d’une presqu’île privée… Seul le bruit des vagues pour vous bercer, le cri des mouettes pour vous réveiller… Vous êtes au Domaine de Rochevilaine.

  • Entrez dans un monde magique

    Eperon rocheux entre océan et estuaire de la Vilaine, la pointe de Pen Lan accueille une des plus belles adresses de Bretagne : le Domaine de Rochevilaine. Vous ne risquez pas de vous tromper : la route s’arrête là, devant un porche sculpté du XIIIe siècle. Une fois ce « portail de vérité » franchi, vous entrez dans un monde magique : celui de la Bretagne des fées, des chevaliers et des reines. Un univers enchanté composé de manoirs, longère, château de granit ou encore d’un comptoir des Indes, autant de bâtiments achetés par le premier propriétaire des lieux, Henri Dresch, et complété avec amour par l’actuel propriétaire, Bertrand Jacquet.

  • Une vue sur la mer omniprésente

    Au fil des ans, le premier propriétaire des lieux, Henri Dresch, a arpenté la région pour acquérir quelques bâtiments anciens, démontés pierre par pierre pour connaître une nouvelle vie ici. Autant d’atmosphères qui composent un monde à part, où l’on prendrait bien racine. Seul point commun entre toutes les chambres : la vue sur la mer, omniprésente, tantôt paisible, presque immobile, tantôt colérique. Mais toujours amicale, car il n’est pas question ici de subir le moindre désagrément. Que la décoration soit contemporaine comme dans le Loft des artistes avec sa vue époustouflante ou plus classique, comme dans la Chambre de l’Amiral, l’horizon fascine.

  • Une oasis de douceur

    Et lorsque l’horizon immense rend presque saoul d’infini, il est toujours possible de se retrancher dans le délicieux jardin. Une oasis de douceur, quel que soit le temps, où au milieu d’une multitude de fleurs et de massifs il fait bon déguster quelques plats légers du jeune chef étoilé Maxime Nouail. Bien sûr, les produits de la mer sont à l’honneur de sa carte qui fait la part belle aux prises des pêcheurs locaux qui apportent leurs plus beaux produits à chaque marée. Des mets faussement simple que l’on déguste aussi dans la sublime salle à manger, le regard perdu sur le soleil couchant dont les rayons se perdent sur les crêtes des vagues. En attendant le rayon vert, on savoure le superbe menu entièrement consacré au homard, qui se décline ici sous toutes ses formes, avec toujours une cuisson parfaite.

  • Une étape au spa

    Si les plus courageux peuvent toujours tenter une baignade dans la piscine creusée dans le rocher et en eau uniquement à marée haute, les autres apprécieront la piscine intérieure, prélude à une étape au spa. Hommage aux Phéniciens qui habitèrent la pointe de Pen Lan dans l’antiquité, il propose une sélection très pointue de soins dont un soin relaxant réalisé sur une table de massage chauffée, baptisé la Table phénicienne. On en ressort encore plus en harmonie avec le lieu et prêt à toutes les aventures.
    www.domainerochevilaine.com


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page