11/17
fren
Partager
  • twitter share button

13 Février 2015

Vue depuis le Grand Hôtel du Palais Royal

Les hôtels de la St Valentin

Par Laurence Gounel

PLUME VOYAGE vous joue la sérénade en sélectionnant parmi les nouveaux hôtels parisiens les haltes les plus archi, les plus arty, les plus chabadabada, les plus discrets ou au contraire, les plus waouhh… pour se faufiler – ni vu ni connu- dans de beaux draps.

  • Hôtel Le Cinq Codet : le plus archi

    Inauguré en fin d’année, le Cinq Codet est un projet audacieux. D’abord, parce qu’il s’est installé – à l’inverse de tous les boutiques-hôtels branchés – dans un quartier qui ronronne gentiment : derrière l’école militaire, rive gauche. Ensuite, parce qu’il a investi le bâtiment, au départ peu sexy, d’un ancien central des Telecoms. Le résultat ? Plutôt réussi ! Avec l’architecte Jean-Philippe Nuel, qui a tiré le meilleur de cette architecture atypique pour créer 29 typologies de chambres. Des chambres et suites, qui rssemblent à des ateliers d’artistes, ornées de photos, de tableaux, de mobilier signé.
    On aime : la déco très loft du bar lounge, avec la grande table d’hôtes, conçue comme un îlot central pour les petits-déjeuners informels et échanger avec le chef en plein « show cooking ». Le feuilles de zinc qui recouvrent entièrement l’intérieur du bâtiment et rappellent qu’on est bien à Paris. Le gain de place dans les chambres, pris sur le couloir : une nouvelle idée de l’occupation de l’espace qui forme une architecture et habille les couloirs de l’hôtel. Une trouvaille!
    Une chambre : l’une des suites en duplex, qui ressemblent à de vrais petits appartements. Pour croire qu’on a un pied-à-terre bien à soi. Il suffit de pencher la tête pour voir le Dôme des Invalides.
    Trop fort : le jacuzzi extérieur qui « bulle » entre bambous et balancelle. On se croirait loin, loin, loin…
    www.5codet.com

  • Hôtel La Réserve Paris : le plus triangle d'or

    C’est LA grande ouverture de ce début 2015, à deux pas des Champs-Elysées. Après les 10 appartements du Trocadéro, Michel Reybier (propriétaire de la Réserve Genève, la Réserve Ramatuelle et du domaine vinicole le Cos d’Estournel) a imaginé à Paris un hôtel conçu comme un hôtel particulier privé, où les hôtes partagent une certaine philosophie du voyage. Concrètement, pas de lobby ni de réception, mais une succession de salons intimistes, un fumoir, une cave à vins dans chaque suite, une piscine intérieure… et surtout, une déco feutrée, nourries d’antiquités chinées, signée Jacques Garcia.
    On aime : le bibliothèque hyper complète – livres d’art, livres historiques… – réservée aux hôtes uniquement, avec honesty bar. L’atmosphère que prend l’hôtel à la nuit tombée.
    Une chambre : l’une des suites avec balcon pour admirer le Grand Palais, mais même les chambres « classiques » sont spacieuses et les salles de bain tout en marbre ne font pas exception.
    Trop fort : le bar qui, à l’opposé des Palaces qui jouent la carte des cocktails, préfère proposer 400 références de vins. Amateurs, vous êtes à la bonne adresse : il y a des trésors !
    www.lareserve-paris.com

  • Le Grand Hôtel du Palais-Royal : le + chabadabada

    C’est un petit hôtel, situé en plein coeur de Paris – à deux pas de l’agitation… de l’Opéra, du Louvre, des Tuileries… – et pourtant lové au calme, dans la rue de Valois. Il passerait presque inaperçu et pourtant, on gagne tout à le connaître : déco signée Pierre-Yves Rochon (quand même !), sculptures des ateliers de moulage du Musée du Louvre, tissus Pierre Frey, Manuel Canovas, mobilier sur-mesure… tout est de bon goût et les chambres ont un charme très parisien. Et pour certaines un panorama qui vaut celui de chambres bien plus prestigieuses ailleurs.
    On aime : La table du Lulli. Avec un chef extrêmement inventif et rigoureux dans le choix de ses produits, de ses mariages. Carte courte et efficace. Mention toute spéciale pour la chef-pâtissière. On reste donc dîner !
    Une chambre : la suite panoramique avec sa belle terrasse pour profiter de la vue exceptionnelle sur les jardins du Palais Royal et sur le Conseil d’Etat entre autres. Des panoramas qu’on a peu l’habitude de voir sous cet angle…
    Trop fort : Le spa signé Carita, un espace mouchoir de poche, intime avec une cabine duo et le soin signature de 90 minutes, alternant massage aux pierres chaudes, étirements et réflexo. Ouvert à la clientèle extérieure !
    www.grandhoteldupalaisroyal.com

  • Hôtel La Demeure : le plus arty

    Oubliez le luxe ronflant, vous êtes ici dans un 3 étoiles familial plein d’esprit. Le design a été confié au jeune duo Flavie + Paul (Flavie Papin et Paul Jouan) et il faut reconnaître que c’est réussi. L’idée ? Imaginer une maisonnette dans Paris, à vivre comme chez soi, mais en assumant quelques belles originalités : le parquet du salon, sublime, les lits à barreaux version 2015, des trompe l’oeil qui animent les murs de voilages, t tout le mobiler des chambres en général qui a été pensé dans un optique de fonctionnalité optimal.
    On aime : la table d’hôte avec le Mac à dispositon et les plans de Paris détachables des gros bloc-notes, le salon du soir, plus sexy avec moquette moelleuse et jeux de miroirs + feu qui crépite sur les voilages. Les machines Nespresso dans toutes les chambres.
    Une chambre : les chambre d’angle avec leurs cheminées ou pour les curieux, l’une des 6 suites à thèmes (Cinéma, Gourmandises, Là-Haut…).
    Trop fort : le patio végétalisé pour prendre le petit-dej aux beaux jours et les I-Pad en libre service.
    www.hotel-paris-lademeure.com

  • Hôtel Le Bourgogne & Montana : Le + ni-vu-ni-connu

    C’est un de ces hôtels discrets de la Rive Gauche, qui fait presque front avec l’hôtel Matignon. On suit l’agitation feutrée de la place Gaveau et c’est une toute autre ambiance parisienne, loin des circuits touristiques, qu’offre cet hôtel tout juste rénové. Reste qu’à deux pas, on s’offre une expo et une ballade dans le musée Rodin, et de l’autre côté des Invalides, une petite virée dans le 7e animé, du côté de la rue Saint-Dominique et de la rue Clerc. A l’intérieur, c’est chic et suffisamment cossu pour avoir envie de rester dans la chambre. Même les salles de bain affichent un joli parti pris avec leur carrelage graphique vintage.
    On aime : le parti pris très déco du papier peint et des aménagements dans des chambres aux volumes atypiques. La discrétion à toute épreuve dans cet hôtel silencieux et cossu et le room-service hyper réactif. Idéal pour un séjour « pas vus, pas pris » sans sortir de son lit !
    Une chambre : une des « Séduisante » pour l’atmosphère coquette, et la vue sur la rue de Bourgogne.
    Trop fort : le petit-déjeuner hyper copieux et très « quali » avec des jus de chez Milliat, de bonnes viennoiseries, un beurre échiré, l’expresso à volonté, un plateau de fromages affinés et des confitures artisanales.
    www.bourgogne-montana.com

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page