08/17
fren
Partager
  • twitter share button

31 Décembre 2016

Bonne année. Une halte décembre 2016 PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © Océane Buret

THE 31 DRAMA

Cécile Sepulchre

Emerger sain et sauf du réveillon du 31 représente sans doute le défi ultime de l’année. Point n’est question ici des ravages de l’alcool et des calories, sujet d’une affligeante trivialité. Vous avez déjà survécu à Noël, vous voilà donc rodés. La vraie difficulté réside dans l’organisation diplomatique du réveillon.

Jusqu’à présent vous attendiez paresseusement de voir surgir l’invitation de bons amis. Las, l’an dernier, bredouille, vous n’avez eu d’autre choix que de vous raccrocher au programme frénétique de Lucas. Apéro au réveillon 1, plat de résistance au réveillon 2, dessert au 3 avant d’enchainer sur deux fêtes. Bilan, 10 minutes par soirée chez des inconnus et 4h d’embouteillages.

Cette année, vous avez donc décidé de vous lancer. C’est votre tour et qui sait, peut être maitriserez vous mieux le grand soir ? D’un naturel inquiet, vous avez invité tôt. Grave erreur. A peine les invitations lancées pour un réveillon choisi autour d’une table de 12 couverts bien serrés, vous voici submergé par les demandes de vos invités puisque personne n’est casé à ce stade. Marie ne peut abandonner ce soir là Hortense, sa jumelle hypocondriaque et végétalienne. «Mais.. elle me déteste, elle ne mange que des brocolis, et je voulais inviter Alice»… , tentez vous de protester…en vain. Eglantine trouve aussi qu’il serait cruel de laisser Hortense seule… Solidarité des nouveaux célibataires. La tension monte… Vous cédez. Et vous invitez aussi Alice… et son dernier fiancé Tinder. Antoine vous téléphone alors. Voix de velours, il vous convainc qu’il ne peut vraiment pas venir sans son cousin Niçois venu à Paris pour les fêtes. Celui ci n’aime que les huitres mais c’est un coeur à prendre pour Marie et Hortense. Vous cédez encore et resserrez mentalement d’un cran les couverts en envisageant d’opter pour des assiettes à dessert et de supprimer les fourchettes. Eglantine voudrait danser, donc pas question que vous invitiez SES amis, si ce n’est pas une fête dansante. Sauf que Marc ne viendra pas non plus sans Astérix, son adorable lévrier qui a besoin d’un menu spécial et d’un endroit calme. Cela arrangerait aussi beaucoup Pierre et Juliette, qui ne veulent pas perdre 300 euros en babysitting cette année, si vous pouviez prévoir une pièce (en y installant un home cinéma) pour leurs trois enfants hyper-actifs. En réalité, ceux-ci adorent jouer à cache cache pendant les dîners. La meilleure cachette étant sous la table… Vu le nombre de jambes autour, c’est sûr, ils seront introuvables.

Et puis il y a tous ceux que vous ne pouvez pas inviter. Non qu’ils soient moins chers mais ils font partie d’un autre groupe d’amis super compact, donc impossible d’en extraire un sans vexer les dix autres. Après tout, s’ils n’ont pas fait signe, sans doute se sont-ils déjà organisés. La culpabilité vous taraude malgré tout, tandis que la table de 12 tangue dangereusement. Elle n’a plus rien à voir avec vos plans de départ. C’est alors que se profile un renversement de situation. Marie décide de partir à la campagne… L’auriez vous vexée ? Mais que fait-on d’Hortense ? Voix de velours et son cousin annoncent qu’ils s’éclipseront après l’apéro pour une autre fête. Il n’est pas question que le cousin rate une coupe de champagne. La table reprend ses aises. Pendant ce temps, Romain, Agathe et Michel tardent à se prononcer. « Nous sommes très touchés … mais nous confirmerons notre venue… sans doute d’ici huit jours » à décrété un mail réponse énigmatique … il y a dix jours. Romain précise qu’il est content de venir mais peut être qu’il ne viendra pas. Mais c’est promis, Michel répondra dés qu’Agathe sera « en fin du processus créatif ».

Soudain surgit une concurrence déloyale. Quentin, riche héritier de son état, promet à tous un festin somptueux suivi d’une fête dans son salon de 400m2 avec cuisinier étoilé, feu de bois et DJ en after. Et voilà que Romain, Agathe et Michel vous annoncent que tout bien réfléchi ils ne sont pas libres (les ravages de Noël sur les grand mères, c’est fou) bien qu’ils demeurent « très touchés par cette adorable invitation ». Romain précise qu’il est désolé de ne pas venir mais peut être qu’il viendra. La tablée, hier surchargée devient dangereusement clairsemée. Finirez-vous en tête à tête avec Hortense et ses brocolis ? Non, Hortense suit Marie. Surgit alors une avalanche d’appels. C’est le clan de ceux qui ont attendu en vain jusqu’à la dernière minute LA bonne invitation. Vous n’avez pas le coeur de les laisser sous la neige. Et ils sont nombreux car au fil des années, curieusement, les invitants éprouvés se raréfient. Sauf à remplacer les assiettes à dessert par des sous tasse à café, vos plans volent définitivement en éclat . Vous vous résignez à abandonner votre belle table et à passer en mode buffet. Voire en fête sauvage. Et puis après tout, que chacun se débrouille… Exsangue, vous leur laissez votre tablier en vous promettant que … jamais plus.

L’an prochain c’est décidé. Vous fêterez peut être le nouvel an chinois ou le nouvel an russe … Mais le 31, vous partirez loin. Très très loin…

Joyeuses fêtes à tous !


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page