12/17
fren
Partager
  • twitter share button

15 Août 2014

Essences. © Parfums de Bastide

Parfums de la Bastide

Par Laurence Gounel

Le luxe et la parfumerie ne leur sont pas étrangers. Dix de ses années se sont écoulées chez LVMH pour Anne-Cécile Vidal, avant qu’elle ne rencontre chez Annick Goutal, William Bouheret, alors directeur général de la mison.

Et l’envie de créer tracer leur propre sillon ne date pas d’aujourd’hui non plus. Le résultat est là : ils ont franchi le cap en 2014 avec cette toute jeune maison de parfums made in Provence.

  • Pourquoi avoir choisi le Sud ?

    Pour revenir aux origines. La Provence, Grasse et les plantes… le voilà le berceau de la parfumerie Française. Il y a là-bas tout le savoir-faire, les métiers et les matières premières pour créer de beaux produits. Nous avions aussi envie de soutenir le made in France, et tordre le cou aux clichés un peu vieillots de la parfumerie provençale.

  • Comment se revendique-t-on parfumeur français ?

    En ne se cantonnant pas de faire travailler un nez français. Nous avons choisi la maison Robertet -institution grassoise – qui possède l’une des plus belles bibliothèques de matières premières pour nous fournir le matériau. Et notre verrier est aussi installé à Nice, tout comme le sérigrapheur. L’usine est dans la région d’Aix-en-Provence. Pour les coffrets en chêne brut, nous faisons travailler un artisan du Jura. Il n’y a guère que nos bouchons que nous faisons fabriquer en Catalogne finalement…

  • Quel a été le premier challenge ?

    Prouver qu’on peut faire de très belles choses, créer des jus contemporains, à partir de matières que l’on connaît tous : le citron de Menton, la lavande de Sault, la figue du Lubéron, la rose de Grasse… tout ce qui alimente la carte postale mais qui devient subtil, dès lors qu’on le travaille dans les règles de l’art.

  • La philosophie de la maison ?

    Toujours partir de la matière plutôt que de raisonner en fonction d’une cible. On travaille d’abord une essence qui nous plaît. On a tous des souvenirs olfactifs très forts. Aujourd’hui, aux combinaisons de matières s’ajoutent le marketing, les créateurs-stars qui influent sur le choix d’un parfum. C’est ce que nous ne voulions pas : on avait à coeur de créer une collection lisible, sincère et authentique. Sur le fond – en sublimant simplement les essences grassoises – et la forme – en faisant appel aux savoir-faire locaux.

  • Pourquoi Parfums de la Bastide ?

    Parce que les bastides incarnent tout le charme de la Provence. Pour avoir feuilleté beaucoup de livres sur les rénovations de ces sublimes bâtisses, quelque chose m’a frappée : tous ceux qui entreprenaient de redonner vie à ces demeures veillaient d’abord à conserver les structures, leur authenticité, leur histoire, même s’ils y ajouter la touche finale contemporaine… Notre démarche est identique : mettre en valeur le patrimoine grassois avec un résultat contemporain et fin.

  • Les Parfums de la Bastide

    Collection de 5 eaux de parfums, 100 ml, 125 €.
    En coffret chêne, 200 €.

    www.parfumsdelabastide.com

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page