04/17
fren
Partager
  • twitter share button

28 Novembre 2014

Une Balade dans la province du Kerala

Si l’Inde du nord exulte de richesses et de couleurs, l’Inde du sud, elle, se régénère davantage au contact de la nature et des éléments.

Avec ses accents hippy, la province du Kerala, plus libre culturellement et religieusement, vit en accord avec l’environnement.

Visite de quelques propriétés uniques.

Kerala

 
 
 
 

Kerala
Par Clara Le Fort

Kerala
Etat du sud ouest indien couvert de forêts et traversé d’un réseau de lagunes et canaux le long de la côte de la mer d’Arabie.
Populations : 33 millions d’habitants
Superficie : 38 852 km2 en 2011
Densité de population de 860 habitants au km2
Capitale : Thiruvananthapuram ou Trivandrum
Climat : tropical avec un régime de mousson du sud-ouest de juin à septembre
Essences de bois exploités : bois de rose, santal, teck
 
 
 
 
 

  • Coconut Lagoon

    On y arrive par bateau … longtemps, on glisse sur l’eau calme des canaux des Backwaters avant de distinguer le petit portique à fleur d’eau et les toits recouverts de chatoyantes tuiles couleur terre, entre les palmiers ventés. Erigé dans un style colonial, l’éco-lodge se déploie comme un petit village avec ses ponts, passages couverts et jardins paysagers. Entre deux persiennes et colonnes sculptées, à l’ombre de ses toits pagode construits à partir de tek et anjili – bois exotiques locaux, imputrescibles – on prend place sur une balançoire de jour, pour contempler l’immensité, étale, du lac Vembanad. Perdu, et à la fois protégé par cette nature luxuriante, on se rend au spa, qui surplombe les rizières voisines, pour goûter aux bienfaits ‘huiles et concoctions végétales. Ici, la nature est divine, car elle procure encore tout.
    www.cghearth.com/coconut-lagoon

  • Kettuvallum

    Si le lac Vembanad accueillaient des esprits, ce serait les kettuvallam : embarcations qui prennent l’allure d’une grosses chenilles, ils arpentent la région, sans bruit. Immuables, ils naviguent entre nénuphars et lagunes, avec leurs flancs gonflés, tressé de palmes, fibre de noix de coco et bambou et, pour le confort de leurs habitants, se percent d’auvents qui illustrent davantage encore le génie de leur architecture vernaculaire. Il faut dire que le terrain de jeu de ces house-boats est vaste : en retrait de la côte de Malabar, les Backwaters s’étalent et s’étendent à travers un énigmatique labyrinthe de canaux, lagunes et quelques 1500 kilomètres de voies d’eau. Agencé avec soin par CGH Earth, les kettuvallam utilisés pour les Spice Coast Cruises se doublent d’élégantes cabines, pour séjourner sur l’eau, jour et nuit.
    www.cghearth.com/spice-coast-cruises

  • Kalari Kovilakom

    Quand on arrive dans cet ancien palais du royaume de Vengunad, une pancarte résume la philosophie des lieux : ‘Leave your world behind’. On vient ici pour faire le vide, aller au bout de soi, initier des changements pour une vie meilleure…tout cela sur fond de stricte cure ayurvédique – médecine traditionnelle indienne qui signifie, littéralement, ‘science de la vie’. Délesté de contact avec le monde extérieur, le palais vit en vase clos. Un principe rendu possible par le soin apporté par le groupe CGH Earth à la rénovation des lieux : l’ancien palais revit avec tellement de justesse entre un bassin central piqué de nénuphars, des arbres centenaires, des pavillons transformés en suite, des coursives piquées de colonnes, et carreaux de céramiques princiers qui relient les chambres entre elles. Dans les chambres, justement, des antiquités et lits dignes des maharajas sont une invitation à se reposer de tout son saoul. Et repartir changé.
    Comme l’écrivait Marcel Proust : « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux ».
    www.kalarikovilakom.com

  • Spice Village

    Ancré au cœur des collines brumeuses du Kerala et plantations de cardamome ou de thé, Spice Village convoque l’essence même du village tribale. Exemplaire en matière d’écologie, le resort respecte l’architecture alentour – les villas sont réalisées à partir de matériaux locaux dans le respect des traditions vernaculaires – et propose à quiconque se rend sur place une visite avec un naturaliste pour partir à la découverte du potager bio du Spice Village mais aussi des bambous, tecks, massifs de chèvrefeuille et caféiers qui s’épanouissent en altitude. Comme l’explique la naturaliste Anand Gopinath, « L’unicité de la faune et flore autour du Spice Village provient de son origine ethnique, doublée d’une protection rapprochée des espèces locales par les indigènes qui veillent à réduire au maximum le stress sur les ressources naturelles et à respecter l’équilibre des dynamiques biologiques ». Une mine verte.
    www.cghearth.com/spice-village

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page