05/17
fren
Partager
  • twitter share button

25 Octobre 2013

Une Balade
«Made in USA»

Le style « Made in America » n’a jamais été
aussi prisé d’une clientèle tout droit sortie des pages du magazine Monocle : mode, accessoires et objets, les ateliers de Brooklyn, San Francisco ou Detroit font recette.

Visite.

 

Made in USA
Textes : Marie Le FortCarte Made in USA
  • Freemans Sporting Club

    Installé dans une petite perpendiculaire à Bowery, Freemans Sporting Club (FSC) accueille une foule d’élégants gentleman vêtus de belles vestes en coton, boots patinées, épais pulls en laine, lunettes en écaille et barbes fournies. Certains attendent leur tour chez le barbier, d’autres sont là pour se faire tailler un costume trois-pièce sur mesure dans l’atelier secret (accessible par une porte cachée qui prend l’apparence, en trompe l’œil, d’une bibliothèque) et les derniers passent en revue les portants à la recherche de la dernière pièce produite… à quelques kilomètres de là ! En effet, sur chaque étiquette, le nom et le prix de la pièce s’accompagne de la distance qui la sépare de son lieu de production : une veste Mother Freedom produite dans le Massachussetts, une autre, en cuir, réalisée par Golden Bear établi depuis 1922 sur les docks de San Francisco, des chaussures ou sacs à dos en toile enduite réalisés uniquement pour FSC, l’homme Freemans a du style, et l’éthique qui va avec !
    8 Rivington Street

    shop.freemanssportingclub.com

  • Boutique Inventory

    Dans le même esprit, la boutique Inventory (extension physique du magazine éponyme fondé à Vancouver en 2009) propose une sélection de marques qui surfent toutes sur l’héritage américain des bottines, vêtements de travail, parkas d’extérieur ou beaux cotons. Souvent produites au Japon (et pour cause, la marque est aussi présente au Japon !), elles remettent au goût du jour l’élégance du sportwear tel que les Etats-Unis l’ont inventé.
    12 Extra Place (off East 1st Street, btw Bowery and 2nd Avenue)

    www.inventorymagazine.com

  • Shinola

    Après la vague du design vintage baptisé Americana, boutiques, nouvelles marques de mode et créateurs en tous genres affirment leur volonté de reconquérir le territoire, et les savoir-faire, américains ! En d’autres mots, le « Made in USA » n’a jamais été aussi en vogue, à Brooklyn, Detroit ou encore Raleigh. Preuve en est, la marque Shinola dont la boutique dessinée par David Rockwell vient d’ouvrir sur Franklin Street, Tribeca. Son motto : ‘Where American is Made’. En redonnant du travail aux ouvriers des usines délaissées de Detroit, la marque revisite son histoire pour construire, non pas des voitures, mais des bicyclettes, montres et étuis en cuir qui mettent au pilori l’idée même de chaine de montage. Un retour en arrière bienvenu qui fait déjà des adeptes inconditionnels – sous-entendez parmi les aficionados des magazines Wallpaper* ou Monocle – surtout dans ce décor néo-industriel marqué par la présence d’un escalier hélicoïdal, d’une coursive en acier et d’une magnifique bibliothèque en bois sombre au fond de l’espace.
    177 Franklin Street

    www.shinola.com

  • Lindsey Adelman

    Pour la créatrice et ‘sculptrice de luminaires’ Lindsey Adelman, chaque pièce est prototypée puis réalisée dans ses ateliers : pour cela elle emploie une quinzaine de maîtres-artisans qui soufflent le verre ou manient le laiton avec talent pour créer des pièces uniques. Etoffant le registre de ses explorations, Lindsey Adelman compose, depuis quelques saisons, des luminaires qui incluent des morceaux de céramique, des surfaces laquées, des détails ‘bijoux’ en or massif. Un savoir-faire sans équivalent.
    Sur rdv. 195 Chrystie Street, floor 2

    www.lindseyadelman.com

  • Raleigh Denim

    Coté Mode, la tendance se conjugue avec Raleigh Denim, jeune marque de jeans lancée par Sarah et Victor Lytvinenko qui produit chaque paire avec soin. Numéroté à la ceinture sur une pièce de cuir, chaque jean est tissé, cousu, monté, retourné, teinté à la main, sur des machines qui ont, pour la plupart traversées le XXe siècle. Dans leur usine de Caroline du Sud, le processus est lent, attentif et marqué de l’empreinte des artisans qui font revivre la tradition des ‘American Made Jeans’. Dans leur boutique de NoLita dessinée par OMA, l’histoire de ce bleu de travail consommé en masse aux Etats-Unis prend un twist contemporain bienvenu. Pas surprenant donc que Barney’s ait déjà passé commande !
    211 Elizabeth Street

    www.raleighworkshop.com

  • Save Kaki United (S.K.U.)

    De son côté Save Kaki joue la carte de la discrétion en proposant une sélection japonisante de magnifiques cotons, cachemires et jerseys qui réveillent la tradition classique du ‘American Sportswear’. Marque masculine, elle échappe aux tendances pour proposer des collections minimalistes où couleurs passées et matières délavées mêlent élégance et confort. Produite quasi-intégralement aux Etats-Unis, dans des usines familiales datant, pour certaines, de la fin du XIXe siècle. C’est le cas, par exemple, de Fall River Knitting, Massachussetts, qui produit sweats et couvertures pour Save Kaki United en perpétuant des traditions vieilles de 4 générations.
    327 Lafayette Street

    www.savekhaki.com

  • (This is) Story

    En plein cœur de Chelsea, Story est un pop-up store dont le concept est tout à fait unique : « c’est une boutique qui adopte le point de vue d’un magazine (pour éditorialiser son contenu) et change régulièrement de programmation comme une galerie ! », explique Rachel Shechtman, fondatrice des lieux. Explorant le thème « Made in America », la sélection passe en revue toutes les régions créatives américaines – Chicago, East Coast, Portland, California, etc. – pour mettre en avant des produits qui sont le reflet d’une culture, d’une tradition et d’un savoir-faire remis au goût du jour. En collaborant avec Brika.com et American Design Club (http://americandesignclub.com), deux plateformes qui encouragent le travail de jeunes designers ou créateurs américains, la sélection se veut diverse et complète, allant de produits de beauté Malin & Goetz, aux sacs en cuir TM1985 de Teilor McBride, les carnets de Marilyn Glinka, fondatrice de la marque de papeterie Emgie Libris … la liste est longue et la sélection aussi fascinante qu’un authentique road trip !
    144 10th Ave. at 19th Street.

    www.thisisstory.com


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page