04/17
fren
Partager
  • twitter share button

17 Juillet 2015

Le Cap Ferret : un charme discret et authentique…

Préservé – encore- du tourisme de masse, la presqu’île du Cap Ferret dégage un charme très spécial. Même si elle connaît actuellement une vogue certaine, ce qui permet d’y voir fleurir restaurants et boutiques de bon ton, les modes glissent sur elle.

Pas de bling-bling ici : celles et ceux qui affichent vêtements, sacs et chaussures griffés n’ont rien compris ! Même si on fait une exception pour quelques chemises et bermudas Lacoste ou Ralph Lauren ! Le must ici est plutôt de faire du bateau : voile et moteur et de se retrouver à Arguin pour un pique- nique avant une dégustation d’huîtres dans une cabane en bordure du Bassin. 
 
Le credo est discrétion avant tout. Pour vivre heureux vivons cachés, enfin pas trop quand même !

 
 
 
Cap Ferret Gironde

 
 

Cap Ferret © DR
Par Adine Fichot-Marion

Ici, n’employez jamais le mot mer. Il ne saurait être question d’autre chose que de Bassin et d’Océan ! La presqu’île du Cap-Ferret jouit d’une situation exceptionnelle : d’un côté, elle est baignée par les flots agités de l’Atlantique et de l’autre par ceux plus paisibles du Bassin. Cette double exposition permet de varier les loisirs. Du côté bassin vive la voile, le ski, la planche et le paddle… Du côté Océan on s’adonne aux plaisirs plus corsés de la baignade dans les vagues. Attention ! le Bassin n’est pas un lac, il vit au rythme des marées car il est ouvert sur l’Océan.

La presqu’île est ponctuée d’une succession de villages qui, bien que préservés, sont loin d’être des décors d’opérettes. Ces villages aux cabanes de bois peintes de couleurs vives, aux venelles pavées de coquilles d’huîtres ont avant tout une vocation ostréicole.

N’hésitez pas à enfourcher une bicyclette. Depuis quelques années : de nombreuses pistes cyclables dans la forêt permettent d’aller d’un village à l’autre.

 
 

  • Un engouement qui ne date pas d'hier

    L’engouement pour la presqu’île du Cap Ferret ne date pas d’hier ! Dès 1917 Jean Cocteau passe de nombreux séjours à Grand Piquey, à l’hôtel Chanteclerc ; en 1920 il est accompagné de Raymond Radiguet, qui y écrit en grande partie Le diable au corps. Plus tard, dans les années 70 on ne s’étonne pas de voir Alain Delon débarquer en famille à l’Herbe pour déjeuner à l’hôtel de la Plage et Lino Ventura jouer aux boules dans les venelles du même village … La déferlante people qui s’abat chaque été sur le Cap Ferret n’a donc aucune raison de nous étonner ! Pascal Obispo figure locale depuis qu’il a installé ses quartiers dans les locaux d’une ancienne colonie de vacances passe régulièrement chez Hortense, le restaurant à la vue imprenable en face de la Dune du Pyla. On y croise le « tout Bassin ». Guillaume Canet apprécie tellement le Ferret que, non content d’y avoir tourné son troisième long-métrage : « Les petits mouchoirs », il y possède avec Marion Cotillard une maison du côté de l’Herbe. Quant à Philippe Starck, il a défrayé la chronique locale en rachetant la maison Anouilh sur la plage du Ferret. Pour avoir une vision parfaite de la topographie des lieux le meilleur moyen est d’escalader les marches du phare : le regard va du moutonnement vert et dense de la forêt de pins, au bleu des passes du bassin que domine la dune du Pyla, sentinelle de 118 m de haut. Juste sous vos yeux, Le Mimbeau, la dernière grande plage du Bassin avant l’Océan. Rares en sont les habitants qui ne soient pas liés à l’huître ou à la pêche. Ne rêvez pas, ces cabanes idéalement situées ne sont pas à vendre car elles sont bâties sur des terrains maritimes, donc réservées aux pêcheurs ou ostréiculteurs…Et comment mieux découvrir un endroit qu’en prenant son temps ?

  • La Maison du Bassin

    11 chambres toutes plus ravissantes les unes que les autres dans cet hôtel situé en plein village des pêcheurs à deux pas du Bassin. Matières naturelles : lin, bois, couleurs affichant des blancs, gris, beige, peintures marines, objets et meubles chinés à l’Esprit du Cap (un antiquaire voisin) et dans les brocantes de la région, donnent un indéniable cachet à l’ensemble. Au restaurant, la carte simple met en avant les produits et poissons du cru. Ne pas manquer les huîtres, les Parcs de l’Impératrice, qui viennent de chez Joël Dupuch, le formidable interprète des Petits Mouchoirs qui est avant tout un excellent producteur d’huîtres, les meilleures du coin dit-on ! Le buffet de desserts mérite lui aussi une mention spéciale. Juste à côté au bar le «Tchanqué » sur la grande terrasse, haut lieu des soirées ferret capiennes, on goûte aux spécialités de rhums arrangés ou autres cocktails avec ou sans alcool…
    5, rue des Pionniers. Tél. : 05 56 60 60 63. www.lamaisondubassin.com

  • Côté Sable : l’esprit du Cap-Ferret

    Cette élégante construction d’un étage, habillée de bois, bénéficie d’une situation exceptionnelle en plein centre, à deux pas de l’emblématique marché, en face de la grande plage. Il offre 15 chambres, de 22 à 38 mètres carrés, toutes différentes. La déco, signée Adra Bataille, la femme de Pascal Bataille propriétaire des lieux et enfant du pays affiche des ambiances variées. Chacune porte le nom d’un écrivain célèbre évoquant le voyage : Apollinaire, Duras, Hemingway… Volontairement Pascal a choisi de ne pas ouvrir de restaurant « il y en assez de très sympas dans le coin » souligne-t-il. Cependant au bar, doté de grands canapés rayés signés Philippe Hurel, et sur la superbe terrasse qui a vue sur le Bassin, on prend un petit déjeuner et le soir, un verre de Lilet ou un cocktail en dégustant quelques tapas. Nouveautés de la saison : le brunch Côté Sable, les samedis et dimanches de 11h à 15 h. Un spa estampillé Clarins avec 2 cabines, un jacuzzi, un hammam et des soins mains et pieds avec les superbes vernis OPI, complètent l’offre de ce lieu chaleureux.
    37, bd de la Plage. Tél 05 57 17 07 27. www.cotesable.fr

  • Le Domaine du Ferret

    Signé Serge Blanco et ouvert le 15 juin, le Domaine du Ferret est un vrai resort unique sur la presqu’île. Il allie un hôtel-résidence quatre étoiles, un espace balnéothérapie : soins d’hydrothérapie, massages sous affusion, enveloppement d’algues… et un spa griffé Cinq Mondes. Situé à Claouey, au cœur d’un parc de neuf hectares, le Domaine du Ferret a confié sa brasserie, le Cabanon du Pinasse, au chef Pascal Nibaudeau. Ce dernier, ex. chef étoilé du Grand Hôtel de Bordeaux a rejoint le Pinasse café au Cap Ferret et la carte y sera à peu près la même. On y retrouve les plats-signatures : homard bleu, ris de veau et béarnaise aux sucs de presse, chèvre au coulis de concombre… La formule du jour (deux entrées, deux plats, deux desserts) changera tous les jours afin de satisfaire les papilles des hôtes en demi-pension.
    Domaine du Ferret, balnéo et spa Claouey, Dune de Caperan. Tél. : 06 11 44 61 46. www.domaineduferret.com

  • Une dégustation d’huitres

    Toute la presqu’île fourmille de cabanes à huîtres plus sympas les unes que les autres ! On citera pêle-mêle La Cabane du Mimbeau au bout de la conche : une superbe terrasse sur l’eau avec la dune du Pyla juste en face, on peut se réfugier à l’intérieur en cas de mauvais temps pour déguster huîtres, bulots, crevettes, pâté le tout arrosé d’un délicieux vin blanc, même menu chez la tout juste inaugurée Cabane d’Hortense, petite sœur du célèbre restaurant Hortense, on y propose les mêmes produits que l’on déguste sur une terrasse au bord de l’eau ou à l’intérieur en cas de temps maussade !
    5, rue des Tamaris, 05 56 03 26 74.

    A l’Herbe, le plus joli des villages ostréicoles de la presqu’île on ne jure que par Kikouyou, au bord de la plage, tél. : 05 56 60 90 06

    Enfin, la plus « tendance » des cabanes est La Canfouine au Canon : sur une terrasse de bois dominant la plage les chaises multicolores et les meubles chinés apportent une touche un rien déco à l’ensemble. Dans l’assiette huîtres, bulots, pâté, crevettes et vin blanc comme d’habitude ! 75, rue Sainte Catherine au Canon.

  • My shop Vues du Jardin

    Dans la vaste boutique de Nathalie et Olivier, arrangée comme un entrepôt, on trouve tout ce dont on a besoin (et le reste !) pour la maison : du canapé aux miroir en passant par les assiettes, les parasols, les objets déco, les bougies et même les fleurs ! Le seul hic : on a envie de tout impossible de résister ! 24, av. du Bassin. Tél. : 05 57 70 89 60.

  • Bleu de Mer

    Juste à côté de Frédélian, l’emblématique pâtissier du Ferret pour ses gaufres, glaces et gâteaux divers c’est LA boutique où s’équiper selon les codes de la presqu’île : maillots de bain pour hommes aux couleurs acidulées, mocassins griffés Tod’s, tuniques sobres et ravissantes, pantalons bien coupés…. Bref, passage obligé dès l’arrivée sur la presqu’île pour un relookage d’urgence ! 33, bd de la Plage. Tél. : 05 56 03 72 49.

  • Betty Boom

    Sous ce nom pétillant la créatrice bordelaise Corinne Réaud nous enchante d’une mode aussi élégante qu’originale, joli tour de force. De belles matières, des couleurs franches se déclinent en robes à volants, chemises de plage brodées, T shirts, saruels et maillots en coton. A noter les parfaites ballerines en une dizaine de coloris. 55 bd de la Plage 33950 Cap Ferret.

  • Le marché du Ferret

    Et encore et toujours le marché du Ferret : une institution tous les matins, on y trouve de bons produits : poissons chez Lucine, fruits et légumes superbes chez Cocotte et surtout des tas d’étals dehors regorgeant de vêtements, bijoux, chaussures, objets de déco. Une vraie caverne d’Ali Baba, impossible de résister !

  • Pinasse café

    Idéalement situé en bordure de bassin, bon assortiment de poissons, huîtres de chez Dupuch évidemment ! service adorable. Depuis l’été 2014, Pascal Nibaudeau a quitté son restaurant étoilé le Pressoir d’Argent du Régent à Bordeaux pour prendre la direction des cuisines. Il a gardé une carte abordable, mais a ajouté bien sûr sa touche : homard bleu ris de veau et béarnaise de homard, tartare de langoustine et concombre au caviar d’Aquitaine, l’œuf du chef, cuit à basse température. 2 bis avenue de l’océan 33970 Cap Ferret Tel : 05 56 03 77 87

  • L’Escale

    Pour y déguster des tapas avec un petit Entre-Deux-Mers à l’arrivée du débarcadère avec une vue magnifique. Jetée, 2, av. de l’Océan Cap-Ferret. Tél. : 05 56 60 68 17

  • Le Sail Fish

    Le seul situé dans les dunes, du côté de l’Océan. Toutes générations confondues, on y vient pour dîner et les plus jeunes restent pour danser et boire un verre jusqu’au petit matin ! Grande nouveauté de l’été : l’ouverture du Sail Fish Café. Dès 9 h du matin, on vient pour un petit-déjeuner, ensuite pour le déjeuner on profite d’une carte beach food : hamburgers, sandwichs, lobster roll, tajine de daurade…, et le soir, de tapas avec tatakis de thon, tempuras de crevettes, assortiment de charcuteries et même frites à l’huile de truffes ! … Rue des Bernaches, Cap-Ferret, tél. : 05 56 60 44 84 et Sail Fish Café 67, bd de la Plage.

  • Le Wharf Zazate

    Le Wharf Zazate, dit le Wharf, notre chouchou ! Sur le port de la Vigne. Déco très hype avec de grands canapés, des voilages, des lustres baroques, un mix comme on les aime ! Excellente cuisine, service impeccable. Que dire d’autre ? Ah oui une incroyable pièce de bœuf pour deux avec des échalotes et des frites superbes et une ambiance plus « fête » dès 22h. D’ailleurs les « people locaux » ne s’y trompent pas : on y croise Marion Cotillard, Guillaume Canet, Gilles Lellouche… Tél. : 05 56 60 90 18

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page