08/17
fren
Partager
  • twitter share button

09 Janvier 2015

CITY BREAK
Long week end entre Buda et Pest

Celle que l’on surnomme la Perle du Danube a de quoi surprendre.

Définitivement plus arty que Vienne, elle offre le juste équilibre entre patrimoine, culture, fête et dépaysement.

Divisée en deux mondes bien distincts, elle a su nous convaincre d’y revenir…

Budapest Hongrie

Pratique

Plus d’informations sur la ville : www.hongrietourisme.com

Vols directs au départ de Paris-Orly Sud, avec 3 vols par semaine sur la compagnie Transavia : tous les mardis, jeudis et dimanches, à partir de 45 € l’aller simple (85 € l’aller-retour). www.transavia.com

Budapest. Courtesy Incognito CoRP
Par Laurence Gounel

Les ++ de Budapest

A visiter : le parlement, la synagogue, la Baleine (un bâtiment ultra moderneà l’achitecture en forme de baleine, abritant un marché bio, des espcaes culturels, des cafés…).

C’est le moment ! Quand a lieu le Festival d’art contemporain Cafe Budapest, chaque année, fin septembre. Toute la ville se transforme alors en théâtre de danse, d’opéra contemporain, de nouveau cirque, d’expos photos… On enchaîne ensuite avec la Design week, début octobre. www.cafebudapestfest.com et www.designweek.hu

A faire : l’incontournable balade en bateau sur le Danube. Un cliché peut-être mais un cliché somptueux à la tombée de la nuit, quand le parlement s’illumine. Rien ne vaut cette vue depuis l’eau sur ce chef-d’oeuvre monumental d’archictecture byzantine et néogothique. www.legenda.hu/en

A goûter : le goulash (plat du berger), le ragout de veau au paprika, les Turo Gomboc (boules de fromage blanc en dessert), les (excellents) vins hongrois avec les cépages typiques de furmint et de franc bleu.

  • A Pest, on fait quoi ? La tournée des Ruins bars

    C’est une curiosité à part entière. Ca fait partie du jeu même ! Oubliez votre bar d’hôtel, filez dans le quartier juif (le quartier branché de la ville) pour l’ambiance Speakeasy. Ici les bars vont et viennent au gré des récupérations d’anciens squats, boutiques et entrepôts et ressucités par des trublions de la fête. Qui investissent les lieux pour un an ou plus… créant des décors tout droit sortis d’un film ou d’un imaginaire loufoque, reléguant nos bars clandé (le nouveau buzz) à de gentils fumoirs ronrons. Les Ruins pub ont la réputation d’être les meilleurs bars du monde. Nos préférés : L’Instant (scéno démente sur deux étages, à partir de 23 h pour l’ambiance), le Szimplat Kert, considéré comme le meilleur bar du monde (décor incroyable là aussi, avec plusieurs salles et deux niveaux) et le Szilvuplé (plus underground, avec sculptures au mur).
    www.instant.co.hu
    www.szimpla.hu
    www.szilvuple.hu

  • Les joies du bain

    Visiter Budapest sans aller aux bains, c’est un peu comme monter à Paris sans prendre un café au comptoir : on a loupé une tranche de vie. Parce qu’on en fait des choses en barbotant à 39° quand il fait zéro à l’extérieur; On se délasse en papotant, on joue aux échecs, on partage des soirées clubbing mémorables… Les bains sont un lieu de sociabilisation, ni ringard ni cliché. Les plus beaux : Le Széchenyi, dans le quartier de Varosliget. Construit en 1909, dans un style néo-renaissance, le cadre représente la Hongrie en une mini Europe. Outre les bains extérieurs qui sont une carte postale à eux seuls, on navigue à l’intérieur entre les bassins à différentes températures, les hammams, saunas, cours d’aquagym… L’eau provient du deuxième puit le plus profond de Budapest. Incontournable. Prévoir la matinée.
    www.szechenyifurdo.hu

  • Déjeuner chez Kadar Etkezde

    Aucun local n’ignore cette adresse du quartier juif. Micro table dans son jus, avec nappe à carreaux et le taulier qui n’a pas bougé depuis des années. Assis sur son coin de table à faire des additions pendant que ses fidèles s’agitent autour d’une vraie cuisine de ménage. Du terroir, rien que du terroir avec au mur les clichés de Monsieur, immortalisé avec les stars locales dans les annés 70. Promis, ça vaut son pesant de goulash casher et en plus, c’est délicieux.
    1072, Budapest, Klauzal ter 9.

  • Goûter chez Müvez

    Un des meilleurs salons de thé traditionnels de la ville. Les pâtisseries et le chocolat valent presque une visite quotidienne. Ambiance salon littéraire du siècle dernier.
    www.muveszkavehazak.hu

  • Boire un verre à l'hôtel Boscolo

    Le bar d’un des plus beaux hôtels de la ville, dans un bâtiment du XIXe siècle, près de l’Opéra et du boulevard Andrassy. Le New York Café témoigne du faste et de l’opulence du passé intellectuel de la ville. Il est encore aujourd’hui considéré comme l’un des plus beaux cafés du monde. Dans la grande tradition de l’architecture hongroise, avec des fresques de Gusztav Mannheimer et de Ferenc Heisenhut, des lustres vénitiens, des colonnes et stucs dorés… On y vient à l’heure de l’aperitivo ou plus tard, pour se laisser tenter par leur collection de grappa.
    www.budapest.boscolohotels.com

  • Dormir à The Brody House

    C’est tout ce qu’on aime. Tout. Un bel appartement à la hongroise – parquet, moulure, bow window – investi à la façon d’une chambre d’hôtes bourgeoise-bohème et fort inspirée. Les meubles sont chinés, les peintures habillent les pièces et c’est toute l’atmosphère ici qui rend le séjour à la fois arty et cosy. On a envie de rester bouquiner dans le canapé comme à la maison, on petit-déjeune dans le salon… plus loin, une coursive longeant la verrière distribue les chambres au chic patiné. On est bien loin des atmosphères désincarnées d’hôtels, aussi design soient-ils. Chambres à partir de 70 €.
    www.brodyhouse.com

  • Dîner au Kiosk, au Menza ou au Terminal

    On alterne les ambiances entre le style loft désaffecté du Kiosk, un restaurant tout en volume et festif sur les bords du Danube, où prendre un verre et poursuivre sans risque, et le cadre pop très réussi du Menza, en plein centre ville (de Pest), qui intègre à sa carte les spécialités hongroises. Le plus central : le Terminal, excellente brasserie ultra contemporaine récemment rénovée et devenue branchée en lieu et place du terminal des bus. Trois styles, trois buzz à juste titre.
    www.kiosk-budapest.hu
    www.menzaetterem.hu
    www.terminalrestaurant.hu

  • A Buda, c'est toute une histoire...Le quartier du château

    C’est LA vieille ville par excellence. Montez en tuk tuk local et arrêtez-vous devant l’église Matyas, superbe édifice au toit orange. A partir de là, la visite historique ne fait que commencer : le Palais Royal, la Hungarian National Gallery, le bastion des Pêcheurs… Prenez le temps de flâner aussi dans les rues médiévales, inscrites au Patrimoine mondial. Une galerie d’art contemporain ? La Galerie Varfok. Remontez la rue Fortuna Utca jusqu’aux Archives nationales. Le bâtiment d’époque est à voir.
    www.budapesttuktuk.hu
    www.varfok-gallery.eu

  • Le Mont Gellert

    C’est un des symboles de Budapest. Un pic à 235 m de hauteur, avec la statue de la Liberté qui se dresse, et à la clé : une vue impressionnante sur toute la ville. C’est aussi l’idéal pour comprendre la topographie de la ville avec d’un côté du Danube, Pest – la ville plate, moderne et vivante – de l’autre, Buda – la colline « historique », muséale et résidentielle. A la nuit tombée, entre le parlement, les ponts et Pest illuminés, le panorama est sublime.

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page