08/17
fren
Partager
  • twitter share button

06 Février 2016

Les bons plans luxueux et discrets de Plume Voyage

Alors que les vacances de février débutent, voici les grandes nouveautés « à la neige » 2016.

Un hôtel urbain et design à Flaine, un cocon cosy en Haute-Maurienne, le spot après-ski le plus dingue des Alpes à Courchevel, une nuit inoubliable au sommet du Pic du Midi et l’exotisme d’un hôtel « à la française » en Laponie.
 
Profitez bien de la neige !

Pic du Midi. Les bons plans à la neige de PLUME VOYAGE février 2016. @plumevoyagemagazine © DR
Par Ludovic Bischoff & Laurence Gounel (article Evok Hotel)

 
Altitudes des stations :
Flaine : 2 500 mètres
Courchevel : 2 738 mètres
Pic du Midi : 2 876 mètres
La plus haute montagne Finlandaise culmine à 718 mètres

  • A Flaine, un Totem pop dans une station Bauhaus

    La station de Flaine est sans doute la plus « archi » de France ! Beaucoup de skieurs l’ignorent, mais les immeubles en béton brut qui s’érigent autour du Forum de Flaine sont l’oeuvre d’une star de l’architecture et du design, Marcel Breuer, qui a conçu la maison de l’Unesco à Paris et le Whitney muséum de New York. C’est aussi le créateur de la fameuse chaise Wassily que les amateurs de meubles design s’arrachent… Architecte du Bauhaus, il a aussi entièrement conçu les bâtiments initiaux de la station de Flaine qui est sortie de terre en 1969. Du béton, des lignes carrées et droites qui épousent la montagne, des « pointes de diamants » qui animent les façades… Son travail est magistral pour l’oeil de celui qui sait reconnaître l’oeuvre d’un grand architecte. Et le tout nouveau hôtel Terminal Neige qui vient d’ouvrir est justement niché dans l’un des bâtiments de Breuer. Il vient compléter l’offre d’hébergement de la station qui ne comptait aucun hôtel mais uniquement des résidences de tourisme. Et c’est aussi une première pour le groupe Sibuet qui ouvre là une adresse aux tonalités très différentes de ses autres résidences, résolument tournées vers le très haut de gamme, comme avec les Fermes de Marie à Megève ou le Domaine de la Baume à Tourtour. Le Terminal Neige – Le Totem est donc le premier d’une série d’établissements plus abordables (classement 3 étoiles, chambres à partir de 145 euros) que la famille Sibuet compte ouvrir dans les montagnes françaises (le prochain en 2018 à Avoriaz sera le Terminal Neige – Gare). Tout le talent du groupe Sibuet a été de respecter l’héritage de Marcel Breuer en laissant le béton maitre en ces lieux. Notamment sur les plafonds en caisson des chambres. Le « loft » est lui une vaste suite dotée de plusieurs chambres et d’un salon au milieu duquel trône l’une des dernières cheminées dessinées par Breuer. Une pièce d’art unique, suspendue au plafond, dans une coque de béton qui n’a pas bougé au fil des ans. Magnifique ! On aime aussi le spa Pure Altitude et la décoration des espaces publiques que sont le bar et le restaurant. Les Sibuet ont chiné des meubles des années 70, pop et cool. De vieilles bornes de jeu vidéo régressives font la joie des clients « quadra ». La lumière est partout présente. Urbain, sportif et vintage à la fois, le Totem de Flaine apporte un souffle nouveau à cette station méconnue où sont disposées des sculptures monumentales de Dubuffet, Picasso ou Vasarely. A découvrir d’urgence pour ne pas skier idiot et savourer le privilège de séjourner dans une station qui a sans doute été trop en avance sur son temps et qu’il faut redécouvrir avec un œil neuf…

    www.flaine.com
    www.terminal-neige.com

  • Courchevel inaugure l'Aquamotion, LE spot après-ski de la saison !

    C’est « la » nouveauté à la montage cette saison. Courchevel vient d’inaugurer un splendide et gigantesque centre aqualudique à la hauteur de la démesure de la station chic. Il faut dire que toutes les études le prouvent : on ne vient plus à la montagne l’hiver « que » pour faire du ski ! Résultat, il faut occuper toute la famille, les jours de mauvais temps, et proposer des pauses bien-être aux parents le soir dans des bassins chauffés et au spa… L’Aquamotion est donc le plus aboutit des centres aqualudiques ayant poussé dans les Alpes ces dernières années. Il dispose de deux espaces distincts. Le premier est un spa ultra cocooning avec bassin intérieur et extérieur chauffé et zen. On y trouve aussi une grotte d’eau salée pour une baignade relaxante. Et, bien-sur, des saunas et hammam. Ainsi qu’une zone de soins avec 19 cabines pour des massages réparateurs après une journée de ski… L’autre zone est plus colorée et bruyante puisqu’elle est dédiée à toute la famille. Des bassins de nage, là aussi intérieurs et extérieurs, une « baby pool » avec des jeux d’eau pour les plus petits, un pentagliss de trois pistes et un canyon sauvage pour des sensations eaux vives à toute vitesse. Sans oublier la pièce maitresse : un bassin de simulation de surf qui reproduit une immense vague ! Unique à la montagne pour passer du surf des neiges à la board aquatique… Et pour l’animation, c’est la chaine ultra people et tendance Nikky Beach qui se charge de la restauration. Le Cabana Grill pour une petite faim (mais avec de vrais plats cuisinés en direct, tout de même !). Et Le café Nikky pour une sortie le soir et retrouver l’ambiance des Nikky Beach de Miami, Saint-Tropez ou Ibiza. Le groupe Nikky Beach implante ainsi à Courchevel sa seconde adresse française après Saint-Trop. Et ne compte pas en rester là. Il construit, en effet, un hôtel en face de l’Aquamotion qui s’annonce déjà comme sensationnel. Ce sera le premier de la chaine en Europe. En attendant, l’Aquamotion, le spot après-ski le plus dingue des Alpes, va déjà marquer l’hiver 2016 !

    www.aquamotion-courchevel.com
    www.courchevel.com

  • A Val Cenis, le premier « palace » de la Haute-Maurienne Vanoise

    La Haute-Maurienne Vanoise est un paradis pour les randonneurs et les skieurs de fond. Le petit village de Bonneval sur Arc, miraculeusement sauvé de la destruction lors de la seconde Guerre Mondiale est un vrai bijou. Les vieilles maisons de pierres serrées les unes contre les autres ont un charme fou. C’est ici que beaucoup de scènes du film « Belle et Sébastien » ont été tournées. L’Auberge d’Oul est une adresse très réputée où l’on vous sert une cuisine locale particulièrement réussie (www.auberge-oul.com). Bessans, juste en dessous, est une autre commune charmante, au domaine nordique réputé. Une longue tradition de sculpteurs sur bois y vit toujours. La spécialité, c’est de tailler dans le bois un diable ! Fabrice Personnaz est l’un des derniers « chapoteurs » à vendre ses œuvres dans sa petite boutique du centre-ville (www.chapoteur.com). Et puis, il y a Val Ceny, la grande station familiale de la Haute Maurienne Vanoise qui compte depuis quelques semaines le premier hôtel 4 étoiles de toute la vallée ! Une nouvelle adresse parfaite pour ceux qui cherche confort et services pour quelques jours à la montagne. Le Saint-Charles, tout juste sorti de terre, propose des chambres à la décoration moderne très chaleureuses (à partir de 99 euros la chambre). Elle sont tournées vers la montagne et offrent un superbe panorama. Outre la qualité d’accueil de cet hôtel, on aime le splendide spa ouvert sur la montagne. Depuis le bain japonais on regarde la neige tomber. Puis on s’offre un soin Pure Altitude avant d’explorer le sauna… Idéal après une journée de ski puisque le Saint-Charles est au pied des pistes. A noter que la station propose une escapade insolite le soir. On grimpe à 17h via le télésiège sur le plateau du col du Mont-Cenis. La « base polaire » de Husky Adventure (www.husky-adventure.net) vous attend avec ses chiens… Balade en traineaux, puis repas en refuge avant de descendre en ski, en pleine nuit, à la lampe frontale, les 10km de la plus logue piste verte de France. Une expérience inoubliable…

    www.hotel-saintcharles.com
    http://val-cenis.haute-maurienne-vanoise.com

  • Dans les Pyrénées, dormir la tête dans les étoiles au sommet du Pic du Midi

    Un peu plus près des étoiles, au-dessus de la civilisation, sur le toit des Pyrénées… Lorsque l’on aborde le Pic du Midi, au sommet du col du Tourmalet, on se rapproche indéniablement de l’infini du cosmos et de ses questions existentielles… Longtemps, l’observatoire astronomique du Pic du Midi a été réservé à une poignée de scientifiques qui venaient y sonder les tréfonds de l’Univers. Depuis le début des années 2000, le grand public a accès à cette structure de science-fiction qui aligne les coupoles d’observation des étoiles. Avec ses 5 kilomètres de couloirs et tunnels, sa grande terrasse panoramique de 750 m2 à près de 3000 mètres d’altitude (2877 précisément!) et le « bâtiment interministériel », classé secret défense et vivant en toute autarcie sous sa grande antenne de 101 mètres de hauteur, les bâtiments du Pic du midi laissent libre court à tous les fantasmes… Depuis quelques années, il est aussi possible d’y passer la nuit  (forfait « nuit étoilée» à partir de 399 euros pour deux) ! On peut ainsi bénéficier d’un site qui a été le premier en France, en 2013, à être labellisé « Réserve internationale de ciel étoilé » ! On accède au Pic depuis la station de ski de la Mongie via un téléphérique. L’idéal est d’arriver dans l’après-midi pour être sur place à l’heure du coucher du soleil. Voir l’astre solaire disparaître derrière les montagnes est magique. Sur place, vous logez dans des petites mais coquettes et chaleureuses chambres, autrefois destinées à accueillir le personnel scientifique qui, aujourd’hui, ne se déplace plus sur l’observatoire, toutes les données étant transmises via internet aux labos du monde entier… L’espace de la chambre est donc limité mais le lit, surélevé, permet d’observer un ciel nocturne limpide depuis sa couette. Top ! Le mobilier est signé Philippe Starck. Mais de toute façon, vous ne passerez que peu de temps dans votre chambre ! Après une visite commentée du petit musée qui retrace tout autant la conquête du Pic du Midi qu’il explique les recherches menées sur l’observation de l’espace, vous passerez à table pour un diner aux couleurs régionales (attendez-vous à du foie gras et du porc noir de Bigorne !). Puis, toujours en compagnie d’un guide spécialisé en astronomie, c’est parti pour la soirée d’observation des étoiles sur la grande terrasse extérieure. La nuit est magique depuis cet observatoire unique en France qui permet de se plonger dans un ciel d’une clarté rare avant de sombrer dans les bras de Morphée à une altitude inhabituelle. Le lendemain matin, on termine le séjour avec la visite des équipements scientifiques en service. Les plus sportifs redescendent, l’hiver, en ski freeride, et en VTT l’été. Mais tous repartent avec des étoiles dans la tête…

    www.picdumidi.com
    www.tourisme-hautes-pyrenees.com

  • Hiver 2016, une autre idée du luxe

    Même la soirée fondue a pris des allures de « buffet dînatoire » entre copains. Et si l’on avait enfin trouvé une alternative aux codes ampoulés des 5 étoiles ? Déniaisant le genre, en mode luxe intimiste et vacances comme à la « maison » ? Tout ça, aux pieds du plus beau domaine skiable au monde.
    Dernière « sortie » de terre autorisée à Courchevel 1850 ces deux dernières années, Le Hameau de la Volière est le tout nouveau bijou du groupe hôtelier confidentiel EVOK Hôtels Collection. Allez, un de plus ? On vous voit déjà sourire… Première (bonne) surprise : en plein coeur de Courchevel, le lieu-dit se niche dans un périmètre discret, voire paisible avec, depuis les terrasses, une vue dégagée sur une belle partie du massif alpin. Où ça des doudounes cousues de fil d’or ?
    On a bien retenu la leçon… et arrivés dans le chalet principal, baptisé Les Bastidons, toutes nos petites appréhensions s’évaporent comme neige au soleil. Luxe ostentatoire, service en ronds de jambe d’ordinaire… ça, c’était avant. Le luxe ici, c’est autre chose. On vient de franchir la porte d’entrée, et c’est tout sourires qu’on nous propose avec un naturel déconcertant des chaussons comme à la maison pour se caler tranquille au coin du feu. La coupe de champagne en slipper triple épaisseur, ça c’est palace.
    Trois chalets d’exception – Les Bastidons, Nanuq et Cryst’Aile -, trois sublimes refuges du genre, qui communiquent (ou pas) pour les bandes organisées. Chacun répartis sur 5 étages et pouvant accueillir 12 personnes, forcément la logistique et les équipements sont à la hauteur : spa et vraie piscine pour chacun (avec même une cuisine ouverte sur place pour les grignotes improvisées pendant les bains de minuit..), petite salle de cinéma (celle qu’on fantasme depuis des années entre amis, avec canapés-vautroirs), ski room et matériel neuf (évidemment !), jacuzzi sur les terrasses et… justement, terrasses à peu près à tous les étages. Fossilisée dans mon fauteuil avec mon plaid en cachemire et le coucher de soleil sur les montagnes, je suis seule au monde. Comment ça, je ne suis pas vraiment chez moi ?
    La classe : la cave incroyable et les millésimes qu’on caresse du regard derrière les vitres du Chalet Les Bastidons, avec une sélection à tous les prix pour les amateurs.
    On n’oublie pas le massage, booké après une journée de ski et après quoi, enfin : la notion de soin personnalisé signifie encore quelque chose. Les thérapeutes ont à bon escient laissé un peu de côté les « protocoles » de marques pour travailler intuitivement et se concentrer sur la sensibilité de chacun. Après l’effort, le réconfort prend là toute sa dimension. Et c’est suffisamment rare pour être souligné.
    Bref, on a aimé l’esprit grand chalet de famille et l’élégance dans la simplicité, les lignes pures et quelques valeurs sûres. L’architecte d’intérieur Christophe Tollemer a su éviter les clichés et n’a pas transformé ces chalets en annexes de show-room déco. Privilégiant le bois, les belles matières et un vrai sens du confort et du charme qui suffisent à caractériser les « maisons vivantes », celles qui savent se faire oublier au fil du séjour finalement.
    Bien sur, comme ailleurs rien n’est impossible – conciergerie, butler, chef privé, coach sportif… – mais c’est d’abord cette notion de « luxe chez soi » qu’on retiendra. Et la perspective de réunir 11 petits compagnons de jeu pour réserver l’hiver prochain.
    Www.evokhotels.com
    Par Laurence Gounel

  • Et sinon, passez l'hiver en Laponie Finlandaise !

    Le dernier bon plan de l’hiver ne se situe pas dans les montagnes françaises mais en Laponie ! Et les touristes français sont les premiers concernés car c’est Jet Tours qui y ouvre le premier et seul hôtel club de Finlande ! Depuis décembre dernier et jusqu’au mois de mars 2016, Jet Tours propose des semaines en pension complète dans l’hôtel Yllas Saaga situé à seulement 3h30 de vol depuis Paris. Tout est compris, le transport et l’hébergement, dans cette partie de la Finlande recouverte d’une neige comme nulle part ailleurs. Cet hôtel tout confort dispose de chambres mais aussi de petits appartements pour les familles. Un spa et un espace aquatique avec piscine et sauna / hammam, un restaurant buffet et un restaurant à la carte, des animations et un club pour les enfants, tout est prévu pour faciliter les vacances des familles. Le gros plus de cette offre « all inclusive » c’est que sont également comprises  : une excursion en moto neige, une balade en traîneaux à chiens et une promenade en traineaux à rennes. Ainsi qu’une sortie en raquettes et une excursion au village de glace de Lainio qui est entièrement construit en neige compactée… Le Yllas Saaga est située au pied des pistes de ski d’une des plus hautes montagnes de Finlande : 718 m de hauteur seulement et pourtant une soixantaine de pistes de ski recouvertes d’une des meilleures neige au monde ! Ici les remontées mécaniques ne sont guère saturées. Et les pistes sont éclairées toute la journée, une précaution indispensable dans un pays situé si près du cercle polaire que les nuits sont très longues en hiver (comptez quelques heures de soleil la journée seulement…). Le ski en Laponie, c’est très dépaysant !

    www.jettours.com


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page