05/17
fren
Partager
  • twitter share button

14 Mars 2014

Une Balade en cinémascope en Islande

L’Islande est la nouvelle coqueluche d’Hollywood. Les grands studios américains viennent en masse y tourner leurs blockbusters dans les décors naturels époustouflants de l’île.

La méga production « Noé » avec Russel Crowe qui sera en salle le 9 avril prochain, ou « La vie rêvée de Walter Mitty » de Ben Stiller, ont été tournés sur les glaciers, dans les montagnes, les plaines et les plages volcaniques de l’Islande. Aujourd’hui, il est facile de se balader dans ces paysages sauvages sur les traces de Tom Cruise (« Oblivion »), Clint Eastwood (« La mémoire de nos pères »), Angelina Joli (« Tomb Raider »), ou ceux des héros de « Thor » ou de « Game of Thrones ». Des promenades à faire en marge de l’un des nombreux festivals de musique qui illustrent la très vive énergie qui anime la scène musicale islandaise. Sans oublier de s’attabler dans les restaurants innovants et audacieux qui font la réputation de Reykjavik, une ville très, très « hot » au pays du froid…

Timbre Iceland
Par Ludovic Bischoff

Population : 320 000 habitants
Capitale : Reykjavik
Superficie : 100 000 km2
Spécialité culinaire : l’agneau, sous toutes ses formes !
Ambassadeurs internationaux : Bjork (chanteuse illuminée) et Eyjafjallajökull (volcan connu pour avoir bloqué la circulation des avions du monde entier en 2010).
Préparez votre séjour avec : www.inspiredbyiceland.com
Iceland Map

  • L’Islande, plus grand studio en plein air d'Hollywood !

    Les paysages grandioses et « bigger than life » de l’Islande ont conquis les studios de cinéma d’Hollywood. De plus en plus de films sont tournés dans les décors naturels de l’île et il est aisé d’accéder à ces plateaux de tournage en plein air pour se replonger dans l’univers de Batman, Lara Croft ou James Bond ! C’est le célèbre espion britannique qui a lancé la mode au début des années 2000 en venant tourner pour « Die another day » une scène de course poursuite en voiture sur le lagon gelé de Jökulsarlon, au pied de la plus grande calotte glaciaire d’Europe, le Vatnajökull. Depuis, de nombreux réalisateurs se sont inspirés des paysages si photogéniques de l’Islande. La scène d’ouverture du film de science-fiction « Prometheus », de Ridley Scott, qui voit un vaisseau « alien » survoler des paysages tourmentés a été tournée au-dessus en Islande. Idem pour « Oblivion », le film dans lequel Tom Cruise déambule dans un futur post apocalyptique à Jarlhettur et Hrossaborg. Quant aux scènes de la série « Game of Thrones » qui se déroulent au-delà du « mur du nord » elles sont régulièrement immortalisées à Godafoss, Dimmuborgir ou Hverfjall, dans le nord de l’île. Dernièrement, Ben Stiller a séjourné 5 semaines pour tourner la majeur partie de son film « La vie rêvée de Walter Mitty » sur les pentes du Sultartungnagil, un glacier à proximité de la ville de Hofn, sensé représenter l’Himalaya dans le film ! Idem pour la superproduction de Darren Aronofsky, « Noé », avec Russel Crowe, qui a été filmée dans diverses parties du pays (la plage de Reynisfjara, la plus au sud de l’île ou encore la Raufarholshellir Lava Cave). Mais où que vous regardiez sur cette île soumise aux vents, vous contemplez un vrai décor de cinéma…

    Auto-tours cinéma d’Iceland Travel :
    http://www.icelandtravel.is
    http://www.icelandtravel.is
     
    Lien vers des extraits de films :
    http://www.planiceland.com

  • Reykjavik, capitale des festivals

    Reykjavik a beau être la capitale d’une île volcanique posée au milieu de l’Atlantique, elle n’est jamais qu’à un peu plus de 3 heures de vol de l’Europe et 5 heures de la côte Est des Etats-Unis. Cette position à mi-chemin entre les deux continents confère à l’Islande une place de choix pour tous ceux qui souhaitent prendre un bol d’air culturel vraiment dépaysant. Les musiques, toutes les musiques, sont particulièrement bien représentées sur cette terre qui a vu naitre Bjork et de nombreux autres groupes reconnus à travers la planète (Sigur Ros, Of monsters and men…). Le Reykjavik Blues Festival offre une des plus grosses « jam session » de l’hémisphère nord tous les ans au mois de mars. Le Reykjavik Folk Festival anime les rues de la ville dans la foulée. Le jazz a aussi son festival au mois d’août lorsque les nuits ont quasiment disparues. Et des courants musicaux plus confidentiels sont aussi représentés avec le Dark Music Festival (musique contemporaine islandaise) en janvier et The Icelandic Music Experiments (révélateurs de jeunes talents) en mars. Sans oublier Iceland Airwaves, d’octobre à décembre, qui s’est imposé comme le festival international qui compte et qui attire des amateurs du monde entier. Bref, à Reykjavik on aime la musique… à la folie !
    www.icelandairwaves.com
    www.reykjavikjazz.is
    www.musiktilraunir.is
    www.folkfestival.is
    www.darkmusicdays.is
    www.blues.is

  • Se prélasser dans les eaux du Blue Lagoon.

    Une pause au Blue Lagoon est incontournable lorsque l’on visite l’Islande. L’endroit est devenu certes très touristique au fil des ans mais aucune autre source d’eau chaude sur toute l’île ne peut se comparer à celle ci. Les eaux d’un bleu laiteux, saturées de silice, sont d’une photogénie incomparable. Elles proviennent de la station géo-thermale toute proche qui puise à plus de 2000 m de profondeur une eau chauffée à 240° par l’activité volcanique de l’île. Refroidie à une température qui n’excède pas les 39°, cette eau riche en minéraux est rejetée dans un champ de lave pour former cet étonnant lac dans lequel il est si agréable de se prélasser. Le Blue Lagoon offre toutes les facilités pour profiter au mieux de son bain en plein air, aussi agréable sous le soleil de minuit d’été que dans la brume et la nuit noire de l’hiver. En toutes circonstances, flotter dans cette eau bleue est une expérience incroyable. Et si l’on s’éloigne un peu des zones les plus fréquentées, on se retrouve seul dans un lac chaud et bienveillant, perdu au milieu d’une nature encore préservée…
    http://www.bluelagoon.com

     

  • Hôtels cosy pour nuits blanches.

    L’hôtel dont tout le monde parle à Reykjavik, c’est le nouveau Icelandair Hotel Reykjavik Marina. Situé sur les quais de la capitale, dans une ancienne usine, à quelques minutes à pied du centre-ville, c’est l’hôtel à la mode où il faut venir prendre un verre autour de l’immense bar pour rencontrer tous ceux qui font bouger la capitale islandaise. Inauguré au printemps 2013, il propose des chambres certes petites mais ultra confortables. Certaines ont une terrasse et d’autres, vue sur le port. La décoration colorée et amusante de cet hôtel en fait une étape parfaite pour quelques nuits blanches dans cette ville vibrante… Mais pour dormir dans les mêmes lits que les stars hollywoodiennes qui débarquent en masse pour tourner leurs blockbusters en Islande, direction l’Hotel Ranga, dans le sud de l’île. Les 51 chambres haut de gamme, en pleine nature, offrent un panorama idéal pour observer les aurores boréales. L’hôtel dispose de son hélicoptère qui, lorsqu’il ne dépose pas Tom Cruise en haut d’une montagne, vous accompagnera où vous le souhaitez ! Voilà une adresse parfaite pour un séjour luxueux en communion avec la nature toute proche.
    www.icelandairhotels.com
    www.hotelranga.is

  • Eruption d'audace sur la scène gastronomique de Reykjavik

    La cuisine islandaise tourne à l’obsession autour de l’agneau (élevé en quantité monstrueuse sur l’île !) et du saumon. On peut donc vite se lasser. Pourtant, en cherchant un peu, on trouve une jeune garde de chefs inventifs et audacieux qui font swinguer la scène gastronomique de Reykjavík. La toute jeune chef de file de cette génération de passionnés des fourneaux se nomme Ylfa Helgadottir. A 26 ans seulement, elle s’impose depuis le printemps 2013 avec son restaurant Kopar, comme la référence qu’il faut suivre de près. Le menu The Kopar Adventure propose des découvertes émouvantes comme la langue de cabillaud pannée et des plats revisités comme cette joue de bœuf façon « bourguignon » que l’on déguste dans une atmosphère de cantine chic sur les quais de la Capitale. Autre adresse à l’atmosphère lounge vintage des plus raffinée : la Fish Company. On sert du poisson, évidement. De la baleine, du cabillaud, du saumon, des langoustines et plein d’autres poissons de l’Atlantique. Le menu Around Island combine cabillaud et langoustines avec un «brown cheese cream », du céleri rôti et un sorbet à la pomme. Étonnant ! Quand aux côtes d’agneaux elles sont présentées avec un effiloché de porc savoureux et une sauce aux baies rouges et betteraves… Le tout dans une ambiance « aux chandelles » qui donne envie de longues nuits polaires. Enfin, plus simple, mais tout bonnement divin, le Fjorubordid, à 45 minutes de voiture au sud de Reykjavík. Ici, il n’y a qu’une spécialité : les langoustines ! Le menu unique vous propose une bisque en entrée et surtout un grand saladier de langoustines fraîches, cuisinées simplement avec du beurre, de l’ail et quelques épices. Un pur délice !
    http://www.koparrestaurant.is
    http://www.fiskfelagid.is
    http://www.fjorubordid.is

     

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page