05/17
fren
Partager
  • twitter share button

7 Février 2014

Une Balade
au Québec

Après le long et froid hiver canadien, voilà enfin que vient le printemps. Une période attendue avec impatience par les québécois qui aspirent aux balades au soleil et aux parties de pêche !

Un sport, une tradition et même un mode de vie pour nos cousins de la « Belle province » qui sont restés très proches de la nature et de leurs origines de trappeurs. Dès le mois de mars, ils se précipitent dans les pourvoiries, ces anciens clubs de pêche et de chasse privés pour américains fortunés.

Depuis la fin des années 70, ces hébergements typiques accueillent tous ceux qui souhaitent séjourner dans une cabane au bord d’un lac !

Qu’ils soient pêcheurs ou simples voyageurs curieux de dormir dans un hébergement traditionnel. Au Québec, on compte plus de 600 pourvoiries, toutes situées en bordure d’un lac riche en poissons, souvent de la truite saumonée. Voici trois des plus anciennes et des plus belles pourvoiries des régions de la Mauricie et de la Lanaudière, situées entre Montréal et Québec.

Trois haltes en pleine nature pour se ressourcer et observer les castors travailleurs construire leurs maisons. Trois maisons d’hôtes pour communier avec les grands espaces et remonter le temps…

Québec
Ludovic Bischoff Québec : la plus vaste province du Canada
Population : 8 millions
Langue : le français (avec un léger accent!)
Superficie :
plus de 1 500 000 km2
Nombre de lacs : entre
500 000 et 1 million (personne n’arrive jamais au même compte!)
Spécialités : le sirop d’érable et la poutine, soit des frites recouvertes de sauce et de fromage…
Pourvoirie : Autrefois, refuges assez rustiques pour pêcheurs et chasseurs
Site à visiter pour préparer son voyage :
quebecauthentique-pro.orgCarte Canada
  • La pourvoirie Kan-à-Mouche abritait les amours de JFK et Marylin Monroe

    Il flotte comme un air de soufre sur la pourvoirie Kan-à-Mouche de Saint-Michel-des-Saints en Lanaudière. La légende raconte que ce club de pêche privé, aux mains d’une dame de fer nommée Carmel Daury, était alors un lieu de rencontres discrètes entre les « petites femmes » de Montréal et des hommes d’affaires en goguette. Ouverte en 1946, cette magnifique pourvoirie située en bordure d’un lac de 27 hectares a vu défiler nombre de personnalités canadiennes et américaines qui venaient y chercher la discrétion d’un endroit retiré du monde. Les hôtes les plus célèbres de « madame Carmel » sont sans doute John F. Kennedy et Marilyn Monroe qui aimaient séjourner dans le petit chalet en « bois rond » le plus à l’écart des bâtiments principaux. Le couple venait ici en hydravion, seul moyen pour accéder à Kan-à-Mouche dans les années 60. Désormais, on y accède facilement par la route depuis Montréal en deux heures. Mais on peut toujours séjourner dans le chalet de JFK et Marilyn qui n’a pas beaucoup changé (demandez le Chalet de Portage). A l’époque, les amants se contentaient d’amour et d’eau clair du lac en se réchauffant près du poêle à bois qui est toujours en service. Aujourd’hui, les 11 chalets de Kan-à-Mouche sont plus confortables et tous équipés pour un vrai week-end cosy au bord de l’eau. Kan-à-Mouche dispose aussi d’un très bon restaurant pour ceux qui rentrent bredouille de leur journée de pêche !

    http://www.kanamouche.com/Accueil/

  • La pourvoirie La Seigneurie du Triton en Mauricie

    Le Triton Fish & Game Club, située en Mauricie, a été fondé en 1893. A cette époque, les riches industriels et hommes d’affaires des États-Unis achetaient à tour de bras des terres au Québec pour y fonder des clubs privés de pêche et de chasse. Le Triton fut le plus célèbre, accueillant des personnalités comme Roosevelt ou Rockefeller. Il faut toujours parcourir une longue route forestière, puis embarquer sur un petit bateau à fond plat pour aborder la pourvoirie nichée au fond d’une rivière donnant sur un lac. L’arrivée sur l’eau est toujours à couper le souffle et rien (ou presque) n’a évolué, dans ces paysages préservés, depuis plus d’une centaine d’années ! La pourvoirie elle-même a conservé un décor authentique grâce au travail minutieux de restauration des actuels propriétaires. Car La Seigneurie des Tritons est restée de longues années à l’abandon avant de revivre pour le plus grand bonheur de tous ceux qui cherchent à s’isoler du monde moderne quelques nuits durant. Le bâtiment principal, qui abrite un restaurant et un bar, est décoré de vieux meubles, de trophées de chasse et de peaux de bêtes. Fred, un authentique coureur des bois se charge d’ailleurs de vous expliquer l’art du trappage qu’il pratique depuis sa plus jeune enfance. Il vous conduira en canoë sur l’un des 12 lacs de la pourvoirie et vous proposera de vous réchauffer sous un « tipi » d’indiens, lui qui a passé sa jeunesse avec les descendants des premiers habitants du Canada. Dans ce bâtiment, les chambres sont sommaires, mais dans deux autres belles bâtisses à proximité, vous bénéficiez de tout le confort moderne : cheminée, salle de bain privative, etc. Et comme cette pourvoirie est située loin de toute civilisation, accessible seulement par bateau, on ne vous donnera aucune clé. Ici tous les invités vivent entre amis et partagent leurs histoires le soir au coin du feu, comme au bon vieux temps des trappeurs !

    http://www.seigneuriedutriton.com/

  • La pourvoirie Némiskau est l’une des plus luxueuses du Québec

    Dans la langue des premiers habitants du Québec, Némiskau veut dire « là où le poisson abonde ». Pas étonnant, donc, qu’une pourvoirie ait été créée ici, au milieu d’une vaste zone forestière en Mauricie. La pourvoirie Némiskau est l’une des plus récentes du Québec et sans doute l’une des plus luxueuses aussi. La preuve plusieurs piscines à bain bouillonnant, en extérieur et en intérieur, permettent aux visiteurs de se prélasser dans l’eau chaude avec vue sur les lacs ! Historiquement, les pourvoiries sont des refuges assez rustiques pour pêcheurs et chasseurs. Trouver un spa est donc exceptionnel et démontre bien le caractère confortable de Némiskau. A noter que cette pourvoirie est aussi très réputée pour sa cuisine savoureuse et inventive. Bref, un séjour ici est avant tout un moment de détente pour épicuriens. Les balades à pieds sont nombreuses sur le vaste territoire de Némiskau. Et l’on peut aussi, comme dans toutes les pourvoiries, louer une petite embarcation pour explorer l’un des 11 lacs du domaine. Quant au patron des lieux, Stephane Tremblay, il se fera une joie de vous faire une démonstration des pièges qu’il utilise pour trapper ours, castors ou renards. Car à Némiskau, il n’y a pas que le poisson qui abonde, la faune est ici très riche. Normal, vous êtes au milieu de nulle part, le premier village est à plus d’une heure de route. Tranquillité et calme assurés !

    http://www.nemiskau.com/


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page