08/17
fren
Partager
  • twitter share button

Aout 2017

JERSEY, le JARDIN ANGLAIS

Au large de Saint-Malo, l’île de Jersey est un Paradis britannique directement administré par la Reine d’Angleterre. Les riches anglo-saxons y trouvent un refuge, à une heure de ferry de la France.

Les cottages s’entourent de jardins, les fleurs éclatent au soleil, et l’on roule de baie en baie, au ralenti, à la recherche de jardins élevés à l’anglaise.
 
 

JERSEY, SAINT BRELADE's BAY. PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © FRANCOISE SPIEKERMEIER
Par Françoise Spiekermeier

 
 

http://judithqueree.com/ à Saint-Ouen
http://oysterbox.co.uk/ sur la plage de Sant-Brelade
https://www.stbreladesbayhotel.com/ Hôtel 4 étoiles sur la plage de Sant-Brelade
http://www.jerseylavender.co.uk/ La Ferme de lavandes de Saint-Brelade
http://www.samaresmanor.com/ Samares Manor
Ferry depuis Saint-Malo:
http://www.condorferries.fr/

 
 
 
 
 
 

  • Judith Queree

    Iris Sibirica, centaurée, coquelicot, arum de Chine, lupin et digitale… Dans l’effusion des couleurs et des formes, au milieu des bosquets du jardin sec alimenté par des sources souterraines, une petite voix s’élève : « nous avons découvert cette petite maison par hasard en promenant notre chien dans les bois. Elle était délabrée, le sol était en terre battue, le jardin abandonné et nous sommes tombés sous son charme ». Judith Queree raconte son histoire comme un conte, celui d’une fée aux mains vertes qui a ordonné l’incroyable diversité végétale, magique, ésotérique, enchanteresse : le corps tout entier est saisi par cette nature pensée pour produire du plaisir, par l’intermédiaire du génie créatif de Judith. Ici, sur la petite commune de Saint-Ouen, au Nord de l’île et tout près des plages, le cottage de Judith est ouvert aux visiteurs. Il suffit de prendre rendez-vous. Dans les recoins du jardin, un âne, une pintade en fils de fer, un cheval en fer blanc viennent à votre rencontre, imaginés par des sculpteurs britanniques pour attirer les oiseaux. Il y en aurait 42 espèces que les Anglais adorent observer pour remplir leur carnet de Bird Watching. Les papillons sont trois fois plus nombreux. Car Judith prend soin de la terre qu’elle met au repos en réservant des espaces de prairie sauvage accueillant toutes sortes d’espèces, du hérisson au « caterpillar » (chenille). Elle a bien-sûr banni les désherbants toxiques pour respecter le cycle de la nature.
    Ce typique « English Garden Cottage », vieux de 350 ans, est vraiment difficile à trouver, caché dans un vallon au détour d’une route étroite (une « Green Lane ») coupant à travers les champs de pommes de terre de Jersey (fameuses !). Le GPS faillit à le localiser ! Mais Judith en est fière : son jardin se mérite.
    Pour y arriver, on a pris une voiture de location sur le parking de l’embarcadère. Pas besoin de vadrouiller, les voitures vous attendent à la sortie du ferry. Classe ! On débarque donc en plein centre-ville de Saint-Helier, la capitale, congestionnée par les embouteillages. Priorité : fuir ! Mais prudence : la conduite à gauche est la règle et la vitesse scrupuleusement respectée, oblige à rouler au pas. L’idée est donc de s’enfoncer dans l’île, de se mettre au vert en s’échouant sur une plage.

  • La baie de Saint-Brelade

    Cap sur la baie de Saint-Brelade !

    Elue troisième plus belle baie du Royaume-Uni, le plus dur quand on y est, c’est de la quitter.

    A droite un mini-port et une vieille église vermoulue, à l’autre bout de la plage, une colline couverte de villas blanches, et au large des voiliers.

  • Jersey Lavender Farm

    Coté jardin, la ferme de lavande « Jersey Lavender Farm » est à moins d’un kilomètre. On coupe à travers bois, dans la fraicheur de châtaigners centenaires. Alaister vous attend, dans sa ferme héritée du grand-père, administrateur aux Indes Britanniques. Son père a planté les lavandes en 1983. Les Anglais raffolent de la lavande comme la Reine Elisabeth the First qui en mettait, dit-on, dans son Earl Grey…La lavande, c’est l’Angleterre Old Style, celle du temps où la vie était plus calme… Les lavandes poussent dans le sable. Jersey, c’est un peu un avant-poste de l’hémisphère sud. Des faux-airs de Cape-Town en Afrique du Sud… Le restaurant de la fabrique de lavande est une cachette pour les gens du coin en quête de simplicité. On déjeune sur la terrasse à l’ombre d’une glycine. La boutique est pleine de jolis souvenirs, comme ces oiseaux en fer peints à la main, so cute !

  • Samarès Manor

    Cap sur l’océan. On ne reste jamais trop coté ferme à Jersey : l’appel de la mer est le plus fort. Il faudra déployer un peu de stratégie pour aller au Samarès Manor en évitant les bouchons de la capitale. Franchement, pas sûr que le jeu en vaille le coup, hormis pour rapporter quelques plants de végétaux locaux achetés à la pépinière.

  • Saint-Brelade’s Bay Hotel

    Mieux vaut lézarder au Saint-Brelade’s Bay Hotel, un magnifique hôtel dans la plus pure tradition du Palace britannique (4 étoiles), au charme très discret, dont la façade fait face à l‘océan. Les heureux pensionnaires préfèrent à la plage les transats disséminés sur le gazon autour de la piscine, entre des bosquets luxuriants de palmiers et de fleurs. Mais la plage est le hotspot où l’on vient faire du yoga en groupe, promener le chien, nager, ramer sur le paddle, et le soir venu, diner, sur la promenade ou prendre un apéritif dans des fauteuils profonds avec vue sur le large.

  • L’Oyster Box

    L’Oyster Box est un bar et restaurant situé au pied du Palace. Pas besoin de forcer. La Dolce Vita a été inventée en Italie pour les citoyens anglais qui la pratiquent à Jersey ! Les produits de la mer sont à la carte qui fait la part belle aux huitres, crustacés, au homard surtout, servi dans des services en poterie artisanale aux décors de poissons fabriqués dans la famille des propriétaires depuis plus de trois générations. On sert le homard en duo inattendu avec un steack de bœuf d’une tendresse désarmante… La nuit tombée, retrouver le giron du Palace, de ses chambres avec balcon sur la baie de Saint-Brelade donne envie d’étirer ces 24heures à l’infini pour admirer la ligne d’horizon.


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page