12/17
fren
Partager
  • twitter share button

27 Mai 2014

Et si Hong Kong m’était contée…

18 Mai 2014. 30°celsius. Hong Kong s’annonce moite et pluvieuse. Toutes les nuances de gris semblent s’accrocher au ciel très bas, tellement bas qu’il semble être à portée de main.

Des gris pâle, des gris foncé, des gris bleu… le ciel dessine des entrelacs et des lignes chahutées, ourlées de tons plus sombres, presque noirs. La mer en écho répond d’un vert opaline, vert jade par endroits, des verts sourds, ponctués de tâches de couleurs caractérisés par le va et vient incessant des bateaux de l’un des plus grands ports d’Asie. L’orage guette. L’atmosphère est lourde, sensuelle, propice à planter le décor du roman d’Olivier Lebé, « Repulse Bay », Edition La Grande Ourse.
“Le nom m’a intrigué et la contradiction m’a amusée.”
Premier roman de l’auteur français, tombé amoureux de l’ancienne colonie anglaise, le texte livre un parcours initiatique, presque un voyage intérieur à travers Hong Kong, qui devient en quelque sorte le personnage principal du récit et vibre sous le regard contemplatif du héros.

Hong Kong Plume
Textes entre guillemets, Olivier Lebé et les autres PLUME . Photos par PLUME sauf celles indiquées HKTB.

Ville, fascinante, presque irréelle, tellement lisse en apparence, aux scènes vibrantes et contrastées dès qu’on pénètre ses dédales intérieurs… Hong Kong est comme une femme qui pourrait se dévoiler plus complexe que son apparence ne le montre : aussi belle, intrigante, passionnée, moderne que traditionnelle, superstitieuse, insaisissable mais attachante. Pont entre la Chine et l’Europe, ville de paillettes ou ville d’or et d’argent, ville de traditions et d’histoires à tiroirs ou à étages, HongKong est aussi moderne qu’éternelle.
Pierre, le personnage masculin du roman va nous guider à travers la ville et devenir le temps d’une balade dans l’île chinoise, le reporter de PLUME VOYAGE.

  • Victoria Peak Mountain

    Au loin la Victoria Peak Mountain souligne de sa courbe la verticalité de la forêt d’immeubles luminescents au bord de l’eau. Les hommes ont construits leur ville entre mer et montagne pour se donner toutes les chances de réussite car la présence de la nature est signe de richesse en Chine et entre montagne et mer c’est un appel à la prospérité éternelle.
    « En contrebas de l’arrivée du tramway au sommet de Victoria Peak, il y a une maison rectangulaire, cernée par la végétation. Elle est construite sur un socle en béton muni de contreforts. Son toit est plat avec une cheminée. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • Hong Kong séduite par l’art contemporain et le design

    Hong Kong aux multiples facettes, toujours en ébullition, en constante évolution, tournée autant vers l’Occident que vers l’Asie possède des contrastes uniques au monde. De plus en plus amatrice d’art contemporain, elle vient d’accueillir la deuxième édition d’Art Basel. Elle est aussi en train de construire tout un quartier de galeries d’art dans les immenses entrepôts des buildings d’Aberdeen, profitant de la construction d’une nouvelle station de métro qui desservira bientôt le nouveau poumon artistique de la ville. Tandis que l’ancien Police Married  Quarter de Central, près d’Hollywood Road, renaît dans un nouveau souffle créatif grâce à William To, le directeur artistique du lieu et l’architecte Billy Tam . L’endroit se nomme désormais PMQ, accueille galeries d’art, boutiques et expositions pour aider à grandir et faire connaître les designers locaux, telle que l’enseigne Kapok qui diffuse accessoires de mode et objets de décoration.
    http://pmq.org.h

  • Sincère et gourmande avec ses nombreuses bonnes tables... et tout le contraire avec ses restaurants touristiques

    Comme le Fook Lam Moon tenu par la même famille depuis trois générations, qui a obtenu une étoile au Michelin grâce à son cochon de lait croustillant, imaginé par le grand père de l’actuelle propriétaire ou encore l’hôtel Peninsula qui propose un « culinary journey » dans chacun de ses restaurants, elle peut être aussi attrape touriste avec ses restaurants flottants, clignotants et clinquant ou encore ses restaurants pour expatriés en mal du pays qui vont jusqu’à cuisiner les penne al arrabiata en osant y mélanger des poivrons, à la sauce chinoise en somme.

  • La Plage de Repulse Bay

    Juste en bas de l’immeuble de Repulse Bay, la plage ouverte à tous, est située à une vingtaine de minute du quartier de Central. Créée en 1910, la plage se trouve entre Deep Water Bay et Middle Bay. Cette partie d’Hong Kong est le lieu de résidence le plus côté d’Hong Kong.

     

    « Tout au bout de l’allée en cul de sac occupée par des voitures de grand luxe, une porte en fer dont je possède la clé mène à un passage qui permet de rejoindre directement la plage » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

     

    « Postés sur les quatre tourelles d’observation alignées sur la plage, les sauveteurs ne quittent pas des yeux la zone de baignade. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • L’immeuble Repulse Bay

    Créé en 1920 par le Péninsula, la résidence a d’abord été un hôtel de luxe pour ensuite devenir un immeuble d’appartements meublés avec un service de conciergerie. Dessiné par l’architecte Anthony Wong, l’immeuble en forme de vague est reconnaissable l’espace vide de sa façade, dans le but de laisser le dragon se désaltérer.
    « Je file au Repulse Bay Building et sonne chez monsieur Ze ». – Olivier Lebé, « Repulse Bay », P 142
    « L’architecte a prévu dans la façade pour permettre au dragon de se désaltérer dans la mer. Ne jamais empêcher le dragon de se désaltérer. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »
    « Monsieur Ze sort des bols qu’il pose sur un plateau en bois laqué et va dresser la table dans le salon. »- Olivier Lebé, « Repulse Bay », P 143
    « Tu dors juste au-dessus du passage du dragon, me dit elle. Tu dois avoir de drôles de rêves. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »
    « Debout devant les baies vitrées, je me poste à la verticale du vide. »- Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « Nous quittons l’île artificielle par le Tsing Ma Bridge . » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « Rendez vous à Central… » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « Comme deux aspirants au paradis publicitaire, nous voilà contemplant la skyline. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « Nous roulons vers Happy valley, dans la voiture de frimeur qu’il a louée. Un immeuble des années quatre vingt en bordure dez champs de courses, qui a fini par atterrir dans le portefeuille de l’un de ses clients a besoin qu’on l’aborde un peu différemment. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • l’Hôtel Peninsula

    « Je me donne rendez vous au bar du dernier étage de l’Hôtel Peninsula, une vue classique sur la baie de Hong Kong. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »
    L’hôtel mythique d’Hong Kong, situé du côté Kowloon (qui veut dire 9 dragons)  n’a jamais perdu de sa superbe et offre toujours à ses hôtes un service impeccable depuis sa création. Appartenant toujours à la même famille depuis 1928, mené aujourd’hui par sir Michael Kadoorie, le petit fils du fondateur, l’hôtel offre des chambres confortables, des salles de bains de marbre, et une installation électrique et électronique ultra pointue – vingt cinq personnes travaillent à plein temps à ce poste – tandis que son personnel évolue dans l’hôtel comme si c’était une immense maison de famille. La même écurie de Rolls Royce depuis les années 30, hélicoptère et héliport sur le toit pour accompagner ses hôtes, point de vue imprenables sur la baie, bonnes tables, cuisines impeccables dotée même d’une nouvelle machine de recyclage des déchets coréenne, ultra performante viennent compléter l’ensemble des services de l’hôtel. La pointe de la technologie associée au confort et au service, tel peut être le credo du Peninsula qui va bientôt ouvrir un hôtel à Paris.
    http://www.peninsula.com

  • « Je marche depuis l’hôtel jusqu’au Star Ferry Pier. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

    « La traversée de la baie est une routine quotidienne pour de très nombreux Hongkongais et une attraction pour les touristes. Pendant les quelques minutes que dure le trajet, le bateau semble naviguer au milieu des tours qui s’élancent sur chaque rive. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • Hollywood Road

    « Je reviens dans le salon meublé d’antiquité chinoises et de design orientalisant tel qu’on en trouve sur Hollywood road. »- Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « Elle s’est levée très tôt pour aller tourner une scène de rue dans le quartier de Wan Chai. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « Le Hong Kong Convention and Exhibition Centre est posé sur la baie comme un navire à quai. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « -Un bateau, gratos, ça t’irait ?
    -Où est il ton bateau ?
    -Aberdeen…
    Je vais donc m’installer à Aberdeen : ses jonques, ses bateaux de pêche, ses yachts, ses restaurants flottants pour touristes. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay » (P 128)

  • « Les lumières d’Hong Kong sont entrées dans ma tête. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »(P 138)

  • « Si New York est la ville du premier jour, Hong Kong est celle du dernier. »  – Olivier Lebé, « Repulse Bay » (P.139)

  • «L’atmosphère du port est suffocante. L’air lourd, surchauffé, est empuanti d’une odeur d’huile chaude.
    Le temps sombre dans la surface ondulante des eaux. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay » (P.140)

  • « Un supertanker s’éloigne vers le large en laissant une trace persistante sur la ligne d’horizon. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « La lumière est si faible que les couleurs pastels des immeubles d’habitation, rose, bleu, vert, jaune, tournent au noir et blanc. L’air est moite presque solide. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « Du haut de l’escalier, je reconnais les toits verts du Man Mo Temple. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « La fumée des rouleaux d’encens accrochés au plafond ondule dans l’air en permanence, pour ne pas que les esprits disparaissent. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

  • « A l’extérieur, elle se retourne au milieu du flot des piétons pour m’attendre. » – Olivier Lebé, « Repulse Bay »

     

  • Olivier Lebé

    Pour préparer votre voyage:  www.hongkongtourisme.fr

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page