12/17
fren
Partager
  • twitter share button

03 février 2017

L’art du thé venu d’Afrique

Thés africains Cape and Cape, boutique et produits. février 2017 PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © Françoise Spiekermeir

Texte et photos Françoise Spiekermeier

La première Maison des Thés exclusivement africains a ouvert à Paris : on   y découvre une palette de saveurs incroyables au cœur d’une Afrique trendy. Gervanne Leridon a choisi le Marais, juste en face de la Maison Européenne de la Photographie pour ouvrir la première maison au monde consacrée exclusivement aux thés d’Afrique. Thés noirs, thés verts, thés blancs, thés fumés, roïbos, environ 80 références sélectionnées par ses soins, au fil de ses voyages sur le continent, avec la complicité de son Maître du Thé africain.

Les thés africains Cape and Cape sont élégamment présentés dans une boite en fer au design raffiné inspiré des patterns de tissus traditionnels, mais surtout dans un écrin original : inaugurée en décembre dernier, la boutique colorée, animée d’œuvres d’artistes africains est déjà le nouveau rendez-vous de l’Afrique trendy à Paris. Une invitation au voyage vers une Luxury Africa en pleine révolution.

Aussi mini soit-il, ce salon de thé n’est en pas moins une large fenêtre ouverte sur la créativité africaine : une fois gouté au thé du jour offert dès l’arrivée, et choisi son cru dans l’incroyable diversité des thés cultivés au Malawi, en Tanzanie ou en Afrique du sud, le voyage continue du coté des arts de la table : par son regard unique et passionné, Gervanne a le don de nous révéler le meilleur de la créativité africaine tant dans l’art que dans les savoir-faire traditionnels recyclés dans un langage contemporain : « L’ Afrique peut être arty, trendy, mode, pop, rigolote ! C’est cette Afrique-là que j’ai à cœur de présenter dans mon magasin », s’exclame Gervanne.

Il n’y a pas que du thé. Sur une table dressée derrière des poutres du XIIIème siècle, l’on découvre des plateaux de la marque Shine Shine fabriqués en Afrique su sud, des dessous de théière ou de tasse, des tasses en porcelaine africaine -en biscuit blanc- avec une poignée en forme d’animal…sur des nappes signées par la créatrice de textiles Johanna Brambel, installée entre Paris et le Sénégal. « Ma volonté, c’est de présenter différents objets autour du thé et un art de la table à l’Africaine » poursuit-elle. « En Afrique, il y a également des créateurs, des savoir faire ancestraux et des artisans qui ont la volonté de les perpétuer. Ce sont des productions qui répondent exactement à la définition du luxe selon le comité Colbert : un produit fait à partir de matériaux nobles, une fabrication de qualité et un savoir faire d’artisan qui fait que cet objet précisément peut être défini comme un produit de luxe, sans être dispendieux ».
Toute la démarche de Gervanne est empreinte d’idéal. Ainsi a-t-elle à cœur, au contact des petits producteurs africains de roïbos, de leur transmettre la conscience du caractère unique de leur produit, et de les aider à mettre en place un processus de valorisation pour un produit perçu comme étant ordinaire parce que consommé chaque jour depuis l’enfance. « Ce qui m’intéresse, c’est d’aller chercher les petits producteurs, les millésimes, les terroirs… Lorsqu’ils découvrent nos boites, ils sont contents. Ils voient que leur Roibos est aussi un produit de luxe » dit-elle. « J’ai découvert le Roïbos tea un soir, dans le désert du Kalahari… Mon mari et moi sommes amoureux de l’Afrique ».. Lui, c’est plutôt les thés africains, elle, le Roïbos… Ensemble, dans leur amour pour l’Afrique, il ont imaginé de lancer une marque de thé consacrée à l’Afrique. « Dans une volonté de découverte pour nous et pour transmettre aux autres notre passion ».

Lorsqu’elle ne court pas les plantations, Gervanne s’occupe d’African Artists for Development, l’ONG qu’elle a créée en 2009 fondée sur son intime conviction que la participation des artistes à des projets de développement garantit leur succès. C’est une conception originale et radicalement nouvelle de l’action humanitaire. Pour exemple, le projet Refugees on the Move imaginé avec un chorégraphe tchadien pour redonner confiance aux réfugiés dans les camps semi-permanents à travers la pratique de la danse. « Les projets mis en place avec des artistes apportent un supplément d’âme : tout d’un coup, des refugies nés dans les camps, peuvent retrouver de l’estime. Ils adoptent le projet s’en imprègnent et le font vivre après qu’on soit partis. C’est essentiel ». Pour Gervanne, les artistes sont les meilleurs ambassadeurs de l’Afrique aujourd’hui. Elle a imaginé Lumière d’Afrique, une grande exposition itinérante des oeuvres de 54 artistes (autant que de pays sur le continent) sur le thème du rayonnement de l’Afrique dans le monde. Un extrait a été présenté en novembre 2016 à AKAA, Also Know as Africa, la première foire d’Art Contemporain et de Design Africain à Paris et à Dakar au musée Théodore Monod de l’IFAN en janvier 2017.
Un écrivain africain a dit que boire une tasse de roïbos, c’est boire une tasse de savane liquide.  Quelle belle image pour une tasse de thé sans un nuage !

Cape and Cape House : 12 rue de Fourcy, 75004 Paris. Tél. : 01 45 24 77 70
Ouvert du mardi au dimanche de 11h30 à 19h30. Fermé le lundi.
Egalement en vente dans une cinquantaine d’adresses en région parisienne parmi lesquelles, rive droite, Lafayette Gourmet Hausmann et la Grande Epicerie de Paris, rive gauche (les adresses sont disponibles sur le site internet de Cape and Cape).

 

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page