10/17
fren
Partager
  • twitter share button

Avril 2012

Spécial BD: Jean Giraud alias Moebius en 5 selections

 David Blot

Il avait trois noms, Giraud, Gir, Moebius, et des centaines de milliers de dessins. L’oeuvre de Jean Giraud est immense et personne d’autre que lui n’en a fait le tour. Sélection toute personnelle de David Blot entre albums, intégrales, comics, dessins et inspirations.Angel Face (17e album de Blueberry, 1975)

Angel Face (17e album de Blueberry, 1975)

Angel Face est le sommet de la série Blueberry. Ce western essentiel, première véritable saga fleuve de la bande dessinée moderne à la façon de la série XIII, est né au début des années 1960 dans le mythique journal Pilote. Oeuvre commune, Jean Giraud, dessinateur, n’est qu’un petit débutant face au gargantuesque scénariste (et rédacteur en chef de Pilote) Jean Michel Charlier, par ailleurs créateur de bande dessinées nettement plus conventionnelles comme Tanguy et Laverdure, Buck Danny ou La Patrouille des Castors. La rencontre de ces deux personnalités atypiques – pour faire court, l’un très à droite, l’autre très à gauche – offre une dynamique spectaculaire aux aventures de ce lieutenant de cavalerie ivrogne et joueur, mais néanmoins courageux et droit, aux traits physique, alors très nouvelle vague, empruntés à Belmondo. Angel Face sortie en 1975 est un sommet graphique de Jean Giraud, l’album le plus beau, le plus fourni, le plus riche, le plus fascinant de la série. Quoique, le suivant, cinq ans après, Nez Cassé est exceptionnel aussi… Et que dire de l’autre western de Gir et Charlier, Jim Cutlass, mmm ? Qu’il me faudrait une autre chronique…

Tout Jijé (1938 / 1977)

Tout Jijé (1938 / 1977)

Parce qu’avant Moebius, Gir ou Giraud il y a Joseph Gilain aka Jijé, mentor du jeune Jean et véritable point de départ du style Moebius. A tel point que sur le tout premier album de Blueberry, Jijé remplace Giraud sur une dizaine de pages et personne n’y voit que du feu. La collection Tout Jijé, aux éditions Dupuis, reprend l’intégrale en une vingtaine de volumes des oeuvres de Joseph Gilain, maître du journal Spirou de l’après-guerre, et touche-à-tout incroyablement talentueux capable de dessiner aussi bien des bandes comiques ou réalistes. Il fut aussi le mentor et l’influence principale d’un autre maître de la bande dessinée : André Franquin, le créateur de Gaston Lagaffe. Jijé, entre Moebius et Franquin, aux styles pourtant éloignés, est au centre de tout.

Major Fatal / Le Garage hermétique du Major Grubert  (1979)

Major Fatal / Le Garage hermétique du Major Grubert (1979)

Jean Giraud est double. Ce sont les années du journal Métal Hurlant et l’explosion de la personnalité de Moebius. Feuilleton au long cours dans les pages de Métal, Le Garage… est une hallucination graphique où les styles changent chaque double page. Récit totalement inracontable de SF super héroÏque comique Le Garage hermétique…  possède l’une des plus belles fins de la bande dessinée. Poursuivie par une milice comme issue des esquisses du Dune avorté avec Jodorowsky, au détour d’un couloir, le Major Grubert ouvre une porte et… se retrouve chez nous, dans notre réalité, notre quotidien, métro Opéra, sourire en coin. Descente de trip. Moebius entre dans les années 1980 et devient une star.

Silver Surfer (1988)

Silver Surfer (1988)

Un rêve de gamin… Moebius dessinant du super héros. S’il avait été Américain, et de la même manière qu’il fut cornaqué en début de carrière par Jean-Michel Charlier et les éditions Dargaud, Jean Giraud aurait sans aucun doute été l’un des piliers des comics Marvel ou DC 70’s, aux côtés des Neal Adams, Joe Kubert & Co. Mais c’est en star accomplie à la fin des années 1980, que la rencontre se fait enfin, Moebius dessinant deux épisodes inédits du Silver Surfer (fameux Surfeur d’Argent du magazine Strange en France) écrit par le pilier de la Marvel, Stan Lee. Soit deux stars à best-sellers, Europe vs USA, collaboration au sommet. Le résultat est forcément un brin décevant, Moebius pas très à l’aise, Stan Lee déjà ailleurs… Il n’empêche… Un rêve de gamin.

Batman (1986)

Batman (1986)

Autre rêve de gamin. Mais qui restera un rêve de gamin. Il y a juste ce dessin pour Frank Miller – impeccable, la cape géante, la moue unique, plus homme chauve-souris que Bruce Wayne, en quelques traits. Moebius devient dessinateur essentiel du personnage. A nous d’imaginer la suite. Batman et Moebius veillent sur nous. Pour toujours.

 


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page