09/17
fren
Partager
  • twitter share button

Juin 2016

News Parisiennes

Béatrice Delamotte

Déjà l’été ! Alors pour profiter au maximum des rayons du soleil, nous vous proposons cette semaine une sélection de terrasses nichées dans la verdure à Paris ou toutes proches. Etapes chic et élégantes comme La Grande Cascade au bois de Boulogne ou le Napoléon III aux Buttes Chaumont, plus contemporaine avec Brumaire au parc de Saint-Cloud. Ou pour les amoureux d’indépendance, pourquoi ne pas choisir le très chic pique-nique imaginé par Sébastien Gaudard ? Tout est question de choix. Mais également, la toute nouvelle pâtisserie de Yann Couvreur, une gamme de papeterie aux couleurs acidulées chez Fabriano Boutique, une expo photo consacrée à la Parisienne chez Sofitel ou encore une excellente trattoria italienne près de la place des Vosges, deux belles expositions photo cette semaine avec la série Vertical Horizon de Ralph Gibson et les images toujours touchantes de Robert Doisneau sur Bercy. A moins de préférer l’exposition consacrée à l’affiche publicitaire au musée des Arts Décoratifs, direction les 110 de Taillevent qui invite l’Espagne à sa table, aux Tuileries pour Jardins, jardins et ainsi imaginer comment réaménager son jardin ? A moins de préférer aller déguster le menu d’un chef d’un soir dans le restaurant éphémère d’Ikea, de découvrir les photos d’arbres de l’Allemande Simone Nieweg. Et pour ceux qui préfèrent rester à l’abri, à la maison, plongez dans l’ambiance du Palais de Tokyo avec la dernière bougie d’Astier de Villatte. Happy Paris !

  • Etape hors du temps au Napoléon III

    Envie de passer un moment au vert dans une ambiance hors du temps ? Direction le parc des Buttes Chaumont, dans le XIXe arrondissement et le restaurant Napoléon III. Entièrement rénové par Anne-Sophie Robert, cette brasserie traditionnelle mêle patrimoine historique et codes actuels. Exit le bois de merisier et le carrelage terne ; un beau parquet de chêne, un revêtement rappelant les carreaux de ciment, mais aussi des patines très travaillées font ressortir les volumes et les belles pièces, comme la fresque Belle Epoque d’origine, au plafond. Que l’on préfère les confortables banquettes en velours rouge ou, dès les premiers rayons de soleil, la terrasse qui domine le parc, on y apprécie la cuisine du chef Franck Guyot du petit-déjeuner sous la belle lumière du matin au dîner. Une étape charmante.

  • Evasion de charme à la Grande Cascade

    Il y a des lieux comme celui-ci qui invitent à prendre son temps, à apprécier l’air du temps, la compagnie et la bonne chère. La Grande Cascade en fait partie. Installée à la lisière de la ville, le restaurant du bois de Boulogne a su conserver un charme hors du temps. Tout ici incite à la lenteur : raffinement du décors qui marque un trait d’union entre Belle Epoque et Années folles, terrasse superbe qui permet de profiter de la douceur de l’été comme dans un jardin, et toujours la cuisine du chef Frédéric Robert qui fait de La Grande Cascade une grande table. Les goûts sont justes, les présentations élégantes et le service digne des plus grands palaces. On se sent choyé, plongé dans un univers luxueux, hors du temps.
    www.restaurantsparisiens.com

  • Brumaire, nouvelle adresse au cœur du Parc de Saint-Cloud

    Arbres et pelouses à perte de vue, terrasses plein sud, table au charme champêttre, cuisine simple et savoureuse faite maison, service attentionné au charme décontracté, le restaurant Brumaire, qui vient tout juste d’ouvrir ses portes, permet de s’évader de la ville le temps d’une pause. Bien loin des brumes et brouillards qu’évoquent son nom, le Brumaire est au contraire un lieu chaleureux, niché au cœur du parc de Saint-Cloud. Les beaux soirs d’été on en profiter pour dîner en terrasse face à la fontaine de la Grande Gerbe et déguster la cuisine simple et directe du chef Jacques Yaba. Le lieu s’apprécie aussi toute la journée que ce soit pour une pause snacking chic ou pour profiter du soir qui tombe, à l’heure de l’apéritif, lové dans un transat, pour une relaxation maximale.
    www.restaurantbrumaire.com

  • Pique-nique chic aux Tuileries avec Sébastien Gaudard

    Installé sous les arcades de la rue des Pyramides, face aux Jardins des Tuileries, Sébastien Gaudard revient aux plus belles pages du patrimoine pâtissier français. Funambulisme sucré et salé, mêlant le chaud et le froid, il propose cet été un sac « Pique-nique aux Tuileries ». A l’intérieur, tout le nécessaire pour passer un moment gourmand et savoureux à deux sous l’ombrage des arbres ou sur les pelouses des jardins avec croque-monsieur, salade, dessert et une bouteille de vin ou de champagne, selon l’humeur. L’idéal pour profiter des beaux jours.
    www.sebastiengaudard.com

  • Une nouvelle adresse pour Yann Couvreur

    Le jeune chef pâtissier, passé par de grandes maisons (Trianon Palace à Versailles, Carré des Feuillants, Park Hyatt Vendôme…), propose désormais ses créations dans sa nouvelle boutique du Xe arrondissement de Paris. Son célèbre millefeuille y est proposé chaque jour, avec deux autres créations composées à la minute et à déguster rapidement, les « Fugues », pour conserver la complexité de leurs textures imaginées par le chef. Dans ce magasin, Yann Couvreur suit son credo : un univers centré sur le respect du produit et la justesse des saveurs. Qu’il s’agisse de ses viennoiseries, des gâteaux de voyage ou encore des pâtisseries, sucré et salé empruntent les mêmes codes en termes de cuisson, d’assaisonnement, de condiments.
    www.yanncouvreur.com

  • Plein de nouvelles couleurs chez Fabriano Boutique

    Colorée et tendance, la nouvelle collection Ecoqua Sorbet de Fabriano Boutique se compose d’une série de carnets aux couleurs éclatantes. Réalisés en Italie, ces carnets sont fabriqués à partir de papier écologique, produit à partir de bois issu de forêts certifiées FSC pour leur gestion de l’environnement. De jolis accessoires à emporter partout pour garder des souvenirs de ses voyages, de ses rencontres ou tout simplement pour dessiner. Depuis 1264, Fabriano met son savoir-faire au service de la fabrication de papier de grande qualité, devenu au fil des siècles la référence des artistes, éditeurs et écrivains du monde entier. Des produits à retrouver à la Libraire de la Fondation Louis Vuitton, au concept store Fleux, au Bon Marché ou encore au BHV Marais.
    www.fabrianoboutique.com

  • La Parisienne s’expose au Sofitel Paris Arc de Triomphe

    Articulée autour de deux volets, l’exposition est une rétrospective qui met en scène 22 clichés légendaires datant des années 1950, issus des archives de Paris Match. On y retrouve la femme fatale immortalisée par Emanuele Scarceletti et les plus grands photographes du magazine. La seconde partie de l’exposition présente dix photos réalisées par des amateurs et de jeunes professionnels dans le cadre du concours « La Parisienne ». Première étape de cette exposition, le Sofitel Paris Arc de Triomphe avant d’entamer un parcours qui la mènera à Londres, Varsovie, Lisbonne et Budapest.
    www.accorhotels.com

  • Voyage en Italie au Café Martini

    A deux pas de la place des Vosges se trouve une formidable adresse : le Café Martini Un drôle de nom pour une trattoria qui met en valeur les meilleurs produits d’Italie. Pas d’esbrouffe ici, mais plutôt la quintessence des différentes régions de la Botte magnifiés par une cuisine (faussement) simple, qui rappelle celle des mammas italiennes. Pas de pizza ici, mais plutôt des pâtes fraiches, cuisinées à la minutes avec des sauces délicieuses et légères. Alexandre Degli Espoti, le patron qui est en salle, et le chef Alessio de Pitro, apportent leur bonne humeur et leurs conseils avisés pour choisir parmi la jolie carte des vins, italiens bien sûr. Alors, vite on file passer un moment en Italie histoire d’oublier la pluie parisienne.
    www.facebook.com/martinicafe

  • « Ralph Gibson – Vertical Horizon » à la Galerie Thierry Bigaignon

    A l’occasion de l’ouverture de la Galerie Thierry Bigaignon, Ralph Gibson présente une série inédite, loin de ses célèbres photographies en noir et blanc. A 77 ans, il ne renon ce pas à ce qui fait son identité de photographe. La nouvelle technologie prolonge intuitivement sa démarche entre abstraction et figuration. Plus que jamais, Ralph Gibson coupe au cordeau l’espace de sa photo et travaille sur les oppositions. De cette frontière entre lignes et volumes naît une tension forte, à l’intérieur même du cadre, renforcée par le format portrait.
    Jusqu’au 27 août. www.thierrybigaignon.com

  • Les 110 de Taillevent se mettent à l’heure espagnole

    Chaque année, les 110 de Taillevent célèbre un pays, sa diversité viticole en harmonie avec sa gastronomie et propose durant tout l’été des accords inédits à sa carte. Cette année, c’est l’Espagne qui est invitée pour un voyage à travers des accords mets et vins. Pour découvrir à la fois quelques grands classiques de la cuisine ibérique, mais aussi une sélection du meilleur de la viticulture des différentes régions. « Un été espagnol » est une nouvelle occasion de partir à la découverte de ce pays et d’éprouver des émotions gustatives.
    Jusqu’au 6 août. www.taillevent.com

  • « De la caricature à l’affiche – 1850-1918 » au musée des Arts décoratifs

    Le début du XXe siècle marque la fin d’une génération, celle de Toulouse-Lautrec, Chéret et Mucha. Leur absence crée alors un sentiment de vide d’autant plus fort que leurs images étaient devenues omniprésentes sur les murs de Paris. Un vide qui a pu laisser s’installer l’idée que l’art de l’affiche était resté moribond jusqu’en 1918. C’est mal connaître le rôle joué par les dessinateurs de presse et les caricaturistes durant cette période car, très vite, les annonceurs repèrent leur trait acerbe, leur maîtrise du raccourci, leur art de l’ellipse, qui rejoignent admirablement les premières théories publicitaires. L’exposition retrace ce moment de l’histoire de l’affiche intimement lié à l’histoire de la presse, aux contextes politiques et économiques depuis 1850, un moment clé de l’histoire de la publicité.
    Jusqu’au 4 septembre. www.lesartsdecoratifs.fr

  • Astier de Villatte signe une bougie « Palais de Tokyo »

    A l’occasion de l’exposition Double Je au Palais de Tokyo, Astier de Villatte propose une nouvelle bougie parfumée en partenariat avec deux artistes. D’une part le plasticien Eudes Menichetti en signe les illustrations des contenants, tout droit issues de son univers onirique : sautant à la corde, une étrange créature mi organique mi végétale et un extraordinaire et un minutieux assemblage de clous, punaises, pressions et découpes d’étain qui, une fois moulé, donne corps à un gobelet en céramique comme bosselé, sculpté. Quant à la fragrance, c’est Christophe Raynaud, parfumeur chez Givenchy et auteur de grands succès de parfumerie, qui a imaginé l’envoutant parfum de bois fumé et de vibrations métalliques de la bougie.
    www.astierdevillatte.com

  • 13e édition de Jardins, jardin aux Tuileries

    Après une édition 2015 tournée vers « la ville heureuse », la 13e édition de Jardins, jardin s’attache à valoriser le bien-être en ville. Alors que la nature retrouve ses lettres de noblesse dans un paysage urbain en constante évolution, le temps est venu de cultiver le bien-vivre ensemble. De nouvelles formes paysagères nourricières, généreuses, partagées par tous restent à inventer pour cultiver les paysages urbains avec gourmandise et ambition. Treize jardins d’exception présenteront des solutions concrètes pour créer des « jardins gourmands, de plaisir », mais aussi de partage, d’échange, de joie de vivre et de convivialité. L’occasion aussi de chiner au « Village brocante et antiquités de jardin » où des exposants des Puces de Saint-Ouen proposeront un parcours bucolique autour du potager.
    Du 2 au 6 juin. www.jardinsjardin.com

  • Devenez chef d’un soir au Krogen

    Vous avez envie de prendre la tête d’un restaurant le temps d’un soir ? C’est ce que vous propose Ikéa avec son adresse éphémère, Krogen, installé jusqu’au 25 juin rue de Turbigo, dans le Marais. Entouré d’une brigade de professionnels, le chef d’un jour devra établir et prépare le menu comprenant entrée, plat et dessert pour servir les trente clients qui auront préalablement réservé. Seule contrainte : intégrer un produit de l’épicerie suédoise Ikéa dans chaque plat. En salle, la surprise sera totale : l’identité du chef et le menu ne sont dévoilés que le jour J. Si les candidatures au poste de chef d’un soir sont closes, vous pouvez tout de même réserver pour goûter à la cuisine. Les recettes seront intégralement reversées au Secours populaire français.
    www.ikea.fr

  • « Simone Nieweg – Dans les bois »

    Issue de l’école de photographie de Düsseldorf, Simone Nieweg s’attache à immortaliser forêts et arbres d’Europe et d’Amérique du Nord. Depuis quelques années, elle se concentre sur des travaux mettant en scène des forêts dans différents pays et continents. Si ses images sont vides de toute présence humaine, elles sont riches en détails et empreintes d’une atmosphère que l’on appréhende physiquement. Son œuvre respecte de manière impressionnante l’équilibre entre romantisme et objectivité : des lieux concrets et pourtant symboliques, nimbés d’une lumière artistique.
    Jusqu’au 1er septembre. www.paris-goethe.org

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page