04/17
fren
Partager
  • twitter share button

janvier 2017

News Parisiennes

Béatrice Delamotte

Cette semaine découvrez : Paris-Texas, voyage gourmand, L’Italie de Willy Rizzo entre nostalgie et magie, Black Supermarket un lieu arty et éphémère, Les « Retours d’expédition » de Harumi Klossowska de Rola . Soirées cinéma intime aux Jardins du Marais, Studio Job célèbre les 10 ans de Carpenters Workshop Gallery, ISTR réinvente l’Oyster Bar, Thé parfumé au Bristol, L’Hôtel Notre-Dame revisite le médiéval , cure de jeunesse pour l’hôtel Barrière Le Fouquet’s, By Jardin, pour commencer l’année en pleine forme, William Oliveri célèbre la Paris Cocktail Week , Des thés et tisanes Ville de Paris, Le Royal Monceau invente le « Sprunch », Laurent André s’installe au Café de la Paix, « Family Pictures » à la MEP ,Frédérique Larquemin, L’hôtel SNOB, nouveau boutique-hôtel des Halles, un nouvel écrin pour les 130 ans de Fauchon. Happy Paris !

  • Paris-Texas, voyage gourmand

    Les trois PNY (Marais, Faubourg Saint-Denis et Oberkampf) étaient déjà réputés pour leur burger. Mais avec Paris-Texas, Graffi et Rudy, les deux fondateurs des restaurants ont ouvert ce qui pourrait bien devenir une institution : un lieu dédié au BBQ texan. Amateurs de repas carnés, cette adresse est pour vous ! Bœuf, porc et même saumon, toutes les pièces sont cuites dans un véritable barbecue texan pour retrouver ce petit goût fumé et le moelleux des viandes made in US. Même le pain est cuit sur braise, d’après une recette indienne. Et pour ceux qui ne peuvent envisager un repas sans un cocktail, c’est Amaury Guyot, le surdoué de Dersou, qui a imaginé la carte des boissons avec par exemple un Redneck Mary, un bloody mary aux tomates fumées.
    www.paris-texas.fr

  • L’Italie de Willy Rizzo, entre nostalgie et magie

    Le photographe italien Willy Rizzo a côtoyé quelques-unes des plus belles femmes du monde à Cinecittà, dans les années 60. La Dolce Vita s’impose alors dans les studios de la capitale italienne et Rizzo fait partie du petit cercle des photographes autorisés de cette période heureuse. Pour rendre hommage à cette époque, quarante photos originales sont présentées, dont certaines pour la première fois. Pour plonger dans la légèreté, l’insouciance et l’élégance de cette époque.
    www.willyrizzo.com

  • Black Supermarket, un lieu arty et éphémère

    D’un supermarché à l’abandon, un collectif de dix artistes urbains a fait un lieu éphémère, coloré et plein de surprises, entre lieu de vie et galerie. La journée, on s’installe dans des fauteuils caddies, dans un décors délirant pour déguster un café, ou quelques-unes des propositions de la carte. En soirée, le café cède la place aux cocktails et l’ambiance devient festive. Chaque semaine, un artiste prend ainsi possession de la « réserve » cachée pour offrir sa vision des plus belles couleurs du noir. On peut aussi y venir travailler comme dans un espace de co-working, découvrir le travail de jeunes créateurs, s’inscrire à des ateliers participatifs avec initiation à l’art urbain. Bref, il y en a pour tous les goûts. Mais seulement jusqu’au 13 février !
    www.facebook.com/theblacksupermarket/

  • Les « Retours d’expédition » de Harumi Klossowska de Rola

    Revenue en esprit des confins du monde mais pas de ses belles obsessions animales, Harumi Klosswska de Rola présente sa nouvelle collection de bijoux et d’objets à l’Ecole des Arts joailliers soutenue par la Maison Van Cleef & Arpels. Rêvés par la créatrice au fil de son propre parallèle terrestre puis réalisés par les meilleurs artisans joailliers italiens et franco-suisses, un paravent aux feuilles d’or traversées de lions, une panthère en bronze et une lampe d’albâtre illuminant le mufle d’un fauve y côtoient des pendentifs – aigle au bec garni de diamant, ibis en or et ébène – ou encore une bague gonflée de crânes fantastiques en corne de buffle. Une exposition rare et très éphémère : elle se termine le 1er février. Courrez-y.
    www.lecolevancleefarpels.com

  • Soirées cinéma intime aux Jardins du Marais

    Envie de voir ou revoir un bon film, lové dans les fauteuils d’une salle de cinéma privée ? C’est ce que proposent les Jardins du Marais. A deux pas de la place des Vosges, l’hôtel ouvre un petit écrin de luxe à tous les amateurs du 7e art. En famille, entre amis ou tout simplement à deux, il suffit de choisir un film dans la vidéothèque, de laisser la lumière se tamiser et de déguster un délicieux popcorn caramélisé ou une glace devant l’écran. Une expérience intime puisque la salle n’accueille que huit invités.
    www.lesjardinsdumarais.com

  • Studio Job célèbre les 10 ans de Carpenters Workshop Gallery

    Carpenters Workshop Gallery poursuit le programme anniversaire de ses dix ans et dédie, jusqu’au 11 mars, son espace parisien à une exposition inédite du célèbre duo de designers Studio Job. Intitulé Here, There, Nowhere ce solo show signé Sob Smeets et Nynke Tynagel est l’occasion de présenter toute une série des nouvelles créations, ainsi que quelques pièces emblématiques et, pour la première fois, des dessins. Reconnus pour leur approche prospective, onirique et parfois provocatrice du design, Studio Job révèle ici l’étendue de son savoir-faire entre audace, exubérance et prouesses techniques.
    www.carpentersworkshopgallery.com

  • ISTR réinvente l’Oyster Bar

    Ambiance arty et chaleureuse, l’ISTR réinterprète l’Oyster Bar avec des dégustations d’huîtres aussi variées qu’originales, servies natures ou accompagnées de sauces maison. Mais le chef propose aussi des créations qui sortent de l’ordinaire comme un cassoulet de homard et lard croustillant, un foie gras aux algues confites, une joue de bœuf façon Rossini… Autant de nouvelles recettes qui s’ajoutent aux plats signatures de la maison, tels que le Lobster roll ou le gravlax de saumon. Et pour les amateurs de cocktails, Philippe Morin propose des accords « food & spirits » dont un Oyster Shooter (huitre, tomate, vodka) façon Bloody Mary. A apprécier dès 18h et jusqu’à 2h, accompagné d’une programmation festive rythmée par des DJ sets.
    www.facebook.com/istrparis

  • Thé parfumé au Bristol

    A l’occasion de l’ouverture du Grand musée du parfum, rue du faubourg Saint-Honoré, en face du Bristol, le palace parisien propose une expérience olfactive unique et gourmande. Dans le cadre du Café Antonia, il est désormais possible de choisir le thé que l’on souhaite déguster, comme un « nez » sélectionne ses accords : pas en survolant son nom sur la carte, mais en plongeant dans ses arômes. La traditionnelle carte est ainsi remplacée par un plateau où sont préservés sous cloches les arômes secrets de quatre blends de thé différents. Une expérience sensorielle délicate, à savourer comme une escale supplémentaire au voyage de senteurs au sein du musée du Parfum.
    www.lebristolparis.com

  • L’Hôtel Notre-Dame revisite le médiéval

    Christian Lacroix signe la nouvelle décoration de l’hôtel Notre-Dame dans un style « médiéval revisité ». Mêlant têtes de lits qui reproduisent quelques-uns des plus grands chefs-d’œuvre de l’art pictural médiéval et de la Renaissance et tissus contemporains, le créateur réinvente la décoration de l’hôtel. Chaleureuses et colorées, à l’image des croquis de Christian Lacroix, les chambres de l’hôtel Notre-Dame offre une nouvelle vision de la grande tradition française qui marie tapisserie, beaux tissus et contrastes de coloris et de motifs. Une véritable leçon de décoration.
    www.hotelnotredameparis.com

  • Cure de jeunesse pour l’hôtel Barrière Le Fouquet’s

    Six mois, c’est le temps qu’il faudra pour que l’hôtel Barrière Le Fouquet’s subisse quelques travaux de rénovation et d’extension. Jusqu’au 30 juin prochain, le célèbre établissement du Triangle d’Or verra toutes ses chambres et suites renovées dans le style de Jacques Garcia, tandis que 19 nouvelles chambres et suites luxueuses devraient être ajoutées (en 2018), avec vue la plus belle avenue du monde, les Champs-Elysées. Quant au restaurant Fouquet’s Paris et au bar L’Escadrille, ils seront fermés du 25 février au 31 mai, au lendemain du traditionnel dîner des César afin d’accueillir les plus belles personnalités du cinéma français et international.
    www.hotelsbarriere.com

  • By Jardin, pour commencer l’année en pleine forme

    Le début de l’année est une période propice à la détox. Mais pas question pour autant d’en faire une étape tristounette : on peut se faire du bien tout en restant chic et gourmand. By Jardin propose ainsi deux cures exceptionnelles, riches en minéraux, vitamines et nutriments, disponibles à la Grande Epicerie de Paris jusqu’à la fin du mois. Pour les amateurs, la « Cure tendre », légèrement sucrée, offre un bon équilibre entre légumes, herbes aromatiques et fruits. Conçue pour une initiative progressive aux goûts et aux saveurs, c’est une invitation parfaite à la découverte des cures détox. Pour les initiés, la « Cure intense », très peu sucrée, permet une détox pleine de vitamines C notamment avec César, une des deux nouvelles recettes inédites de l’hiver. Un assemblage purifiant, nourrissant et peu calorique de chou kale, fenouil, navet, citron et pomme. Pour bien commencer l’année…
    www.byjardin.fr

  • William Oliveri célèbre la Paris Cocktail Week

    Si vous aimez les cocktails élégants, les bars luxueux, l’atmosphère unique du Meurice, alors notez dès à présent les dates de la prochaine Paris Cocktail Week. Du 21 au 28 janvier prochains, William Olveri, figure emblématique du Bar 228 et personnage inoubliable par sa gentillesse et son talent, vous proposera deux cocktails spécialement créés pour l’occasion : le Rivoli’s Dream au cocgnac Hennessy et le Gigi Lamoroso (sans alcool). L’occasion de déguster ces deux créations dans l’un des profonds fauteuils en cuir du Bar qui a accueilli depuis son ouverture toutes les célébrités.
    www.dorchestercollection.com

  • Des thés et tisanes Ville de Paris

    Décidée à faire rayonner la capitale dans le monde, la Mairie de Paris s’est associée au Comptoirs Richard pour proposer une gamme de cafés bio et de chocolats. Aujourd’hui, cette collaboration s’enrichit d’une gamme de sept thés et tisanes bio aux couleurs de la ville lumière et de ses lieux emblématiques. Experte en thés pour la maison Richard, Lydia Gautier s’est inspirée de l’art de vivre des Parisiens pour élaborer recettes et mélanges exclusifs. Flânerie sur les quais, Visite d’exception au Champs-de-Mars, Pause gourmande rive droit ou encore Sieste royale aux Tuileries… autant de noms évocateurs qui plongent dans l’univers élégant de la capitale.
    www.rendezvous.paris.fr

  • Laurent André s’installe au Café de la Paix

    On le connaissait pour sa cuisine légère et raffinée au Royal Monceau, le voilà au Café de la Paix. A 48 ans, Laurent André reprend les cuisines du mythique restaurant parisien, mais aussi de l’InterContinental Paris Le Grand, avec la ferme intention de donner un coup de jeune à la carte, sans pour autant renier les grands classiques de la cuisine de brasserie comme les escargots de Bourgogne aux herbes, ou les cuisses de grenouilles au beurre persillé. Sans oublier celles et ceux soucieux de leur ligne avec des œufs mimosa au crabe royal ou un blanc de volaille au bouillon accompagné de légumes d’hiver. Et quelques semaines après son arrivée, Laurent André affiche clairement son ambition : obtenir – au moins – une étoile pour le Café de la Paix !
    www.cafedelapaix.fr

  • Le Royal Monceau invente le « Sprunch »

    Envie d’associer bienfaits d’un spa et gourmandise d’un brunch ? Alors le Sprunch est pour vous ! Cette invention du Royal Monceau devrait rencontrer un vif succès : après un temps de détente et de relaxation au sein du Spa My Blend by Clarins entre piscine, sauna, hammam suivi d’un soin Clarins d’une heure, direction le restaurant La Cuisine pour faire le plein de mets délicats et raffinés. Pour les familles, le Brunch du samedi propose des activités pour les enfants, tandis que le dimanche, l’offre est encore plus gourmande avec un banc d’écailler et une large sélection de plats chauds.
    www.leroyalmonceau.com

  • « Family Pictures » à la MEP

    Au centre de l’œuvre de beaucoup d’artistes américains, la famille a inspiré nombre de photographes. Les images présentées dans le cadre de cette exposition, toutes issues de la collection de la MEP, ne relèvent pas photos de famille, au sens commun du terme, mais de projets esthétiques qui font partie intégrante de l’œuvre des photographes, que ce soit sous forme d’autofictions imagées ou de séries de portraits. L’occasion de (re)découvrir les photosde Georgia O’Keefe et Alfred Stieglitz, Charis Wilson et Edward Weston, Eleanor et Harry Callahan, Maria et Lee Friedlander, Bebe et Nicolas Nixon, Edith et Emmet Godwin.
    www.mep-fr.org

  • Frédéric Larquemin s’installe au Trianon Palace Versailles

    Après le départ de Simone Zanoni pour le Four Seasons George V, c’est au jeune chef Frédéric Larquemin qu’incombe la tâche de reprendre les cuisines du Trianon Palace Versailles et de porter les couleurs du chef triplement étoilé Gordon Ramsay dans son restaurant éponyme au sein du palace. Passé par le Louix XV à Monaco, le Dorchester à Londres et le Plaza Athénée à Paris, le jeune chef normand de 35 ans interprète une cuisine contemporaine, qui sait mêler les grands classiques de la cuisine française avec les saveurs découvertes au cours de ses expériences internationales. Effrayé par cet enjeu ? Pas le moins du monde ! « J’ai pour Gordon Ramsay une admiration absolue. Alors, je suis impressionné, oui, mais je n’ai pas peur. La peur, c’est quand l’on n’est pas sûr de soi. Or, après toutes ces années passées auprès de lui puis d’Alain Ducasse, je me sens prêt à relever tous les défis. »
    www.trianonpalace.fr

  • L’hôtel SNOB, nouveau boutique-hôtel des Halles

    Sine Nolibilita, sans véritable élégance dit le dictionnaire… Pourtant cet hôtel SNOB n’a rien de vulgaire, bien au contraire. Après le Handsome, le duo de décoratrices Dorothée Desjeux et Daphné Delaye signe un nouvel opus de leur collaboration dans ce tout nouveau boutique-hôtel des Halles. Véritable hommage à la Parisienne, au goût irréprochable, les 24 chambres campent un boudoir revisité, à la lumière tamisée et qui se déclinent en deux ambiances : l’une noire et bordeaux, soulignée de laiton et de tableaux surprenants ; l’autre plus classique, en noir et blanc. Que l’on préfère l’une ou l’autre, l’hôtel SNOB est une belle expérience du chic à la française dans ce qu’il a de meilleur.
    www.snobhotelparis.com

  • Un nouvel écrin pour les 130 ans de Fauchon

    Dix mois de travaux pour redonner son lustre au berceau historique de la marque, c’est ce qu’il aura fallu pour revisiter ce lieu emblématique de la capitale à l’occasion du 130e anniversaire de Fauchon. Sur 450 m2, tous les plaisirs gustatifs chers à la maison sont réunis autour des cinq univers de la marque : le gourmet, la cave, la pâtisserie, le thé et la confiserie-chocolat. Un écrin exceptionnel pour cette référence du luxe alimentaire et de l’épicerie fine depuis 1886. Pour imaginer une ambiance à la haute de l’excellence des produits, Fauchon a fait appel à Bruno Leroy, architecte et décorateur d’intérieur, mais aussi fin gastronomie et passionné d’art de vivre à la française. « C’est une réelle ode à la gourmandise que j’ai voulu proposer grâce à un décor sur mesure. A l’aide de matériaux nobles et raffinés, la boutique du 30 Place de la Madeleine devient un véritable écrin d’exception qui invite au plaisir et à la dégustation », déclare Bruno Leroy.
    www.fauchon.com

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page