12/17
fren
Partager
  • twitter share button

février 2016

News Parisiennes

Béatrice Delamotte

Février se termine déjà… Alors vite on suit les judicieux conseils du Shangri-La Paris pour partir à la découverte de la capitale, on file à l’Atelier des Blancs Manteaux choisir des produits artisanaux japonais. On va au Palais de Tokyo découvrir les œuvres de Jean-Michel Alberola ou encore à la Maison des Etats-Unis plonger dans le Grand Ouest américain à la rencontre des Indiens des plaines. On combat le froid en dégustant les plats locavores du restaurant Sources, avant de filer voir la dernière exposition du CentQuatre Paris, de faire une pause à la nouvelle adresse MGallery à l’Opéra pour terminer au tout nouveau Kinugawa, aux Champs-Elysées. Mais aussi, direction Bercy Village pour suivre les aventures parisiennes d’Elyx, à moins de préférer plongeur dans l’univers du duo d’étoiles Le Riche-Costa, ou de suivre dans le Marais le parcours imaginé par Maurice Renoma. Avant de se préparer à un concert unique de Charles X au Peninsula Paris, une plongée au cœur de la gastronomie coréenne, à venir chiner à Drouot meubles et objets design, à faire le plein de produits d’épicerie d’exception avant de faire une pause dans la première station d’après-ski de la capitale. Happy Paris !

  • Découvrir Paris avec le guide exclusif du Shangri-La

    Faire découvrir la capitale avec un regard nouveau, tel est l’objectif du guide « 10 parcours parisiens » proposé par le Shangri-La Paris à ses hôtes. A travers dix balades thématiques, Laurence Gounel, journaliste (et collaboratrice de Plume Voyage) et le chef concierge du palace, Tony Le Goff, proposent une nouvelle vision de la capitale. Que l’on préfère rester près de l’hôtel ou partir à la découverte de Paris et de ses quartiers les plus emblématiques, chaque balade permet de pousser des portes discrètes, donne des adresses privilégiées de shopping et de bonnes tables. L’idéal pour se prendre pour un vrai Parisien, ne serait-ce que pour quelques heures.
    www.shangri-la.com

  • L’Atelier des Blancs Manteaux se met à l’heure du Japon

    Au cœur du Marais, l’Atelier des Blancs Manteaux donne rendez-vous avec le meilleur de l’artisanat et du design japonais. Objets traditionnels ou innovants trouvent ici un nouvel écrin. Furoshiki (ces carrés de tissus qui servent à emballer les présents, mais peuvent aussi se transformer en nappe, foulard…), produits pour bébé, maroquinerie et papeterie séduisent les amateurs de produits d’exception faits-mains. Une sélection exigeante et qualitative. B.D.
    www.abmparis.com

  • Fondation Louis Roederer – Palais de Tokyo : pour l’amour de l’art

    Dans le cadre de son programme de mécénat, la Fondation Louis Roederer accompagne le Palais de Tokyo depuis sa réouverture en 2012 et soutient plusieurs expositions par an. Grand Mécène de la Culture, la maison champenoise s’est donc naturellement associée à l’exposition consacrée à Jean-Michel Alberola. « Alberola nous a ouvert les portes de sa ‘Chambre des Instructions’, géniale opportunité de réussir notre entrée dans le cercle des mécènes du Palais, explique Michel Janneau, secrétaire général de la Fondation Louis Roederer. Nous avons toujours été très sensibles à sa façon visionnaire et joueuse de vivre son art. » Artiste majeur et inclassable de la scène française, Jean-Michel Alberola évolue entre abstraction et figuration, réflexions artistiques et questionnements politique. Son exposition cartographie la diversité méconnue de son travail. B.D.
    www.palaisdetokyo.com

  • Les Amérindiens et la nature à la Maison des Etats-Unis

    Les « attrapeurs d’ombres », tel est le nom que les Indiens donnaient aux photographes qui ont sillonné, de 1870 à 1910, un territoire inconnu, avec pour unique récompense de leur hardiesse de rendre évident le caractère spectaculaire des paysages, des scènes de vie et des portraits de ces Indiens lointains. L’exposition rend hommage à la symbiose qui unissait l’Homme et la nature et qui donne à réfléchir sur son présent déséquilibre. A travers sa collection de photos anciennes, François Perriot, écrivain et spécialiste des Indiens d’Amérique du Nord, illustre le thème universel de l’appartenance au monde naturel. B.D.
    www.maisondesetatsunis.com

  • Sources mise sur le locavore

    Bien manger, en privilégiant les circuits courts, les produits de saison et les producteurs locaux, telle est l’ambition de Sources. Ce tout nouveau restaurant valorise les meilleurs produits d’Ile-de-France qui sont transformés chaque jour par le chef Florent Gardenq. Des recettes simples et gouteuses aux racines méditerranéennes, de l’Espagne au Liban, d’Italie au Maghreb ou Israël. Le tout servi dans une ambiance chaleureuse d’auberge contemporaine, au style épuré et chaleureux, mettant en avant les matières brutes. Que l’on préfère les grandes tablées en bois et leur convivialité ou le petit salon cosy pour prendre son temps, c’est l’esprit « maison » qui domine chez Sources qui invente une nouvelle forme de restauration rapide. B.D.
    www.sources-restaurants.com

  • « Matérialité de l’invisible, l’archéologie des sens » au CentQuatre Paris

    Cette exposition collective regroupe les travaux d’artistes en résidence au CentQuatre Paris dans le cadre du projet européen NEARCH. A travers sculptures, installations, photographies, vidéos et performances, ces artistes dressent une cartographie personnelle, mouvante et non exhaustive du rapport de l’Homme à son environnement et à son histoire, en particulier à travers une rencontre provoquée entre art et archéologie. Déchiffrer, comprendre, interpréter, telle est la démarche commune de ces artistes. En s’appuyant sur le dialogue entre art et science, ils proposent une nouvelle manière de regarder autour de soi. B.D.
    www.104.fr

  • L’Echiquier Opéra Paris, l’esprit Belle Epoque

    Installé à l’emplacement d’un ancien pavillon de chasse d’Henri IV, le lieu abrita un couvent avant de devenir hôtel en 1850. Après plus d’un an de travaux, L’Echiquier Opéra Paris – membre de la collection MGallery – offre aujourd’hui son nouveau visage : un hôtel contemporain qui ne renie pas son passé. Derrière la façade haussmannienne, c’est tout l’esprit de la Belle Epoque qui se décline. Grands miroirs muraux, appliques Art Déco, mobilier de jardin d’hiver 1900 composent une ambiance chaleureuse et luxueuse. A l’inverse, les chambres misent sur un design très contemporain et évoquent l’atmosphère raffinée d’un appartement parisien avec moulures au plafond et lustres en verre 1930 réinterprété. B.D.
    www.mgallery.com

  • Kinugawa s’installe aux Champs-Elysées

    Installé en lieu et place de Tong Yen, Kinugawa ouvre une deuxième adresse rue Jean Mermoz, au rond-point des Champs-Elysées. Les codes qui ont fait le succès de la rue du Mont-Thabor sont respectés avec une décoration signée par le duo Gilles & Boissier. Matières épurées, teintes douces composent une atmosphère délicatement luxueuse qui sert d’écrin à la cuisine du chef exécutif de la maison, Toyofumi Ozuru. La clientèle de beautiful people, journalistes et hommes d’affaires ne s’y trompe pas et se presse à chaque service pour déguster les grands classiques de la maison (tartare de wagyu, sashimi de dorade et aubergine gratinée de miso sucré) et des nouveautés spécifiques à l’adresse. B.D.
    www.kinugawa.fr

  • « 24 heures à Paris avec Elyx » à Bercy Village

    L’artiste YAK, bien connu des Instagrammeurs pour son petit personnage qu’il dessine dans un carnet et insère ensuite dans des paysages, s’expose à Bercy Village. Elyx, ambassadeur virtuel de la COP 21, entraine les visiteurs dans sa découverte de la capitale et ses aventures décalées à travers trente photographies grand format. Autant d’instantanés de la vie parisienne sous forme de mises en scène remplies d’humour, de pensées positives et de bonne humeur.
    Jusqu’au 29 mai. B.D. www.bercyvillage.com

  • « Etoiles – Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta, une histoire contemporaine de la danse classique » à l’Eléphant Paname

    Pour sa première exposition de l’année, Eléphant Paname met la lumière sur la vie de deux des plus grands danseurs de l’opéra de Paris, le couple mythique Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta. Pour faire découvrir et revivre la magnifique carrière de duo d’étoilés légendaire, un fonds unique d’œuvres : photographies et films vous entraînent des répétitions aux représentations sur scène. Un voyage complété par des costumes et accessoires, ainsi que des tableaux et œuvres leur appartenant. Une plongée dans l’univers de la danse classique, aussi mystérieux que magique.
    Jusqu’au 29 mai. B.D. www.elephantpaname.com

  • « Maurice Renoma, Retour aux sources » dans le Marais

    Pour la première fois, Maurice Renoma s’expose au cœur de Paris, berceau de son histoire. Grandi à deux pas du Carreau du Temple, il y débute sa carrière de créateur puis, à partir des années 1990, s’empare d’un nouveau mode d’expression, la photo. Il revient sur son parcours artistique et présente avec Retour aux sources un itinéraire qui illustre sa passion pour l’image et rend hommage au quartier qui l’a vu grandir. Près d’un quart de siècle de photos exposées à travers une rétrospective de plus cent œuvres dans sept lieux emblématiques du Marais.
    Jusqu’au 25 mars. B.D. www.renoma-paris.com

  • Suite N°7 au Peninsula Paris

    Partant du principe que le rock’n roll est né dans une chambre d’hôtel, Suite N°7 propose des concerts privés chaque mois dans des palaces français. Pour la prochaine session, qui se déroulera le 17 février prochain, c’est le Peninsula Paris qui accueille Charles X pour un concert live. Pour espérer pouvoir y assister, une seule solution : consulter la page Facebook de Suite N°7 et gagner des places.
    B.D.
    www.facebook.com/suiten7

  • Partez en Corée au Bekseju Village

    Marié à une Coréenne, Laurent Meuret est un restaurateur inspiré et le Bekseju Village offre une véritable plongée au cœur de l’âme coréenne. Ambiance épurée et décor minimaliste servent ici d’écrin à une cuisine authentique – toute l’équipe de cuisine est coréenne -, savoureuse et (parfois hautement) épicée. Tous les classiques de la gastronomie sont là, réalisés à la minute, et s’accordent parfaitement avec la superbe collection de bekseju, la boisson emblématique de Corée réalisée à partir d’alcool de riz fermenté et agrémenté d’herbes aromatiques. Que l’on préfère les petites tables en vitrine ou la grande table d’hôtes, le service est charmant et l’hôte attentif aux moindres attentes de ses clients. Une vraie belle adresse pour s’évader. B.D.
    www.beksejuvillagefrance.com

  • Mon samedi à Drouot

    Pour cette nouvelle édition de « Mon samedi à Drouot », la salle de ventes laisse carte blanche à Elisa Bailly. Cette styliste d’intérieur compose des univers rêvés comme ceux que l’on retrouve dans les beaux livres. Graphiste reconvertie dans la mise en scène d’espaces, elle adore flâner dans les salles d’expositions et se laisser tenter par quelques-uns des lots d’objets de décoration mis en vente chaque premier samedi du mois. Trois ventes marqueront la journée (exposition le matin) avec du mobilier et des objets d’art, des objets de design mais aussi des articles de mode vintage. B.D.
    www.drouot.com

  • Café Altitude, la première station d’après-ski à Paris

    Rue du faubourg Saint-Martin, le Café A se transforme le temps d’une saison en Café Altitude. Une station « d’après-ski » décalée où l’on enfile ses plus belles tenues d’hiver pour venir profiter de la fête en extérieur. Après quelques réconforts gourmands, on se perd dans la forêt enneigée pour rejoindre le bar à vodka. Et en repartant, on visite le chalet « leboncoin » où tout est à vendre. Un lieu où chiner, boire un verre, dîner, danser dans les télécabines ou encore emprunter un télésiège pour rallier le sommet. B.D.
    www.facebook.com/cafea10

  • La Grande épicerie lance sa propre marque

    Amoureux de produits d’exception et fidèles au Bon Marché, l’épicerie la plus chic de Paris lance sa propre gamme de produits. Née de la rencontre du savoir-faire du sélectionneur de la Grande épicerie et de celui des meilleurs artisans français et internationaux, la marque regroupe produits salés, sucrés, frais et de luxe pour transformer le moindre instant en pause gourmande. Au total, plus de 350 références dès à présent et près de cinq fois plus dès cet été, vont ravir les gourmets à la recherche de produits d’exception. B.D.
    www.lebonmarche.fr

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page