07/17
fren
Partager
  • twitter share button

23 Mai 2014 – L’Exception Française

LCK réinvente la papeterie

La Compagnie du Kraft

Béatrice Delamotte

Tout est parti d’un hasard, d’une rencontre : celle de Nicolas Recoing avec un vieux petit carnet de forestier dans une belle demeure landaise.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais ce coup de foudre a donné naissance à La Compagnie du Kraft. Délaissant la conception et la commercialisation de logiciels techniques pour les entreprises du CAC 40, il a pris le parti de se lancer dans l’aventure. « Lorsque j’ai réinventé cette manufacture née en 1930, je n’avais ni vision stratégique ni économique », reconnaît-il. Un manque de préparation qui a bien failli être fatal à l’entreprise jusqu’à une commande de merci et Le Labo leur demande de dessiner un carnet parfumé. Le succès est immédiat.

« La Compagnie du Kraft est la manufacture de carnets la plus improductive du monde occidental », s’enorgueillit Nicolas Recoing avec humour. « C’est ce qui fait en partie son charme ! ».

De l’atelier d’imprimerie et de confection de carnets pour les forestiers et les bouchers, tout est resté en place depuis bientôt un siècle. Le souffle qui passe dans l’atelier interpelle : des machines des années 1960 et des caractères d’imprimerie au plomb. Un atelier certes mécanisé, avec peu de surface et une façon paradoxalement délicate. Des typographes très sûrs de leur art, mais dont les gestes peuvent paraître hésitants. Toute une ambiance quelque peu surréaliste qui n’empêche pas La Compagnie du Kraft de réaliser les plus beaux carnets.

« Nos carnets sont entièrement montés à la main dans notre atelier. Ils sont indestructibles, mais rechargeables. Et personnalisables dès le premier », explique Nicolas Recoing.

Sur le principe d’un « bar à carnets », le client choisit sa couverture, le papier intérieur (blanc ou blond), la couleur de l’élastique, le type de reliure… Avant de personnaliser l’intérieur par une phrase, l’adresse mail de son chat ou une citation bien sentie. Couvertures en kraft naturel teinté dans la masse pour la reproduction des véritables carnets des forestiers landais du début du XXe siècle, en chambre à air de camion recyclée pour un côté plus urbain ou luxueusement recouvert de cuir végétal de l’Aveyron, chaque carnet est unique et reflète la personnalité de son propriétaire. Un luxe simple et magnifique !

Les carnets de La Compagnie du Kraft sont à l'écoute du temps et semblent s'améliorer avec l'âge. © Sophie Brandström

De nombreuses manipulations sont nécessaire à la fonction des carnets. © Sophie Brandström


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page