12/17
fren
Partager
  • twitter share button

28 Décembre 2012

Hôtel Paradis


Les nouveaux hôtels parisiens

Marie Le Fort et Béatrice Delamotte

Les hôtels parisiens ne cessent d’ouvrir : que ce soit sous l’appellation hôtel ‘boutique’, ‘de charme’, ‘de quartier’ ou ‘d’auteur’,
ils revisitent tous notre manière de vivre la capitale, de plain pied. Signés de la main de prestigieux designers, décorateurs d’intérieurs, ou tout simplement d’esthètes au goût sûr, ces pied-à-terre se découvrent avec plus ou moins de largesse : d’une demeure princière dans le XVIe à un petit nid blottis sous les toits en zinc du IXe, il y en a pour tous les goûts. Et plaisirs.
Petite visite guidée de ces lieux pleins de charme.

 

HELZEAR MONTPARNASSE RIVE GAUCHE.

Guillaume Apollinaire,
Kiki de Montparnasse, Paul Gauguin
ou encore Johan Halvorsen… les quinze appartements de l’Helzear Montparnasse font revivre les riches heures du quartier artistique, à quelques pas du Jardin du Luxembourg.
Autant de studios et appartements à tutoyer comme une résidence particulière, entre cheminée en marbre et parquets anciens, baies vitrées ouvertes sur une cour intérieure et couleurs racées (jaune moutarde, bleu pétrole, prune et gris souris).
Inauguré récemment, cette troisième adresse du groupe sera bientôt suivie d’une quatrième, avenue Marceau, à l’été 2013.
www.helzear.fr/fr
HELZEAR MONTPARNASSE RIVE GAUCHE

HÔTEL PARADIS.

Havre de paix exclusif, l’hôtel Paradis joue le contraste entre la grisaille parisienne et un lieu cool et cosy, niché au cœur du Xe arrondissement. Conçu comme un sas de décompression, l’hôtel ne se présente pas comme un lieu à thème, mais à atmosphère. « J’ai réfléchi à l’univers du sommeil, de la rêverie et j’ai extrapolé sur ce sujet : les nuages, le ciel et les oiseaux », explique la designer Dorothée Meilichzon. A l’arrivée, le Paradis est un subtil mariage des genres (loft, atelier, boutique-hôtel) et des styles (rétro, moderne, scandinave). Tout cet art de la mixité inventive et raffinée, du brassage chic des univers confère à l’hôtel Paradis un cachet inédit. Et côté papilles, c’est Pierre Jancou, le chef du Vivant, qui propose un room-service inédit : un serveur du restaurant mitoyen vient directement apporter les en-cas commandés !
www.hotelparadisparis.com
HÔTEL PARADIS

« PRIVÉ » AU ROYAL MONCEAU.

Adresse secrète au cœur de l’avenue Hoche, les appartements « Privé » du Royal Monceau se découvrent, se louent et se vivent comme un palace…Passée une entrée ultra-privée au 41 de l’avenue, place à trois suites d’exception, chacune conçue comme un appartement particulier. Le service expert des grandes Maisons en plus. Un accès direct au Spa My Blend by Clarins, un hammam, voire une salle de sport (et de son coach pour un programme personnalisé) pour les plus grandes, un home cinéma ou un fleuriste à domicile. Et même un chef à domicile… C’est tout le luxe de la capitale qui se vit à la demande.
www.leroyalmonceau.com
« PRIVÉ » AU ROYAL MONCEAU

VICE VERSA.

De Chantal Thomass, on connaît surtout la lingerie de luxe et son univers espiègle et raffiné qui se décline aujourd’hui dans la réalisation de l’hôtel Vice Versa. Situé en plein cœur du XVe arrondissement, ce petit bijou de 37 chambres au décor très élégant et original décline le thème des sept pêchés capitaux. A chaque étage son pêché. Inspirée par la luxure, la paresse, l’envie, l’orgueil, la colère, l’avarice et la gourmandise, Chantal Thomass s’est entourée de fournisseurs prestigieux pour créer les ambiances oniriques et charmeuses, impertinentes et drôles, toujours luxueuses et élégantes comme des dessous chics.
www.viceversahotel.com
VICE VERSA

SAINT JAMES PARIS : LES PAVILLONS.

Hôtel de prestige érigé en 1892, restaurant, bar et club privé récemment rajeuni par la décoratrice Bambi Sloan, le Saint James Paris se découvre, plus amont, comme un petit château avec ses pavillons résidentiels. Au nombre de deux, ces petites maisonnées de 80m2 réparties sur trois étages se cachent au fond du jardin. Et si le Pavillon d’Amour est doté d’un espace bien-être privé, le Pavillon Belles Feuilles s’architecture à son tour autour d’une salle Home Cinéma. Deux univers contemporains rehaussés de nombreuses références artistiques pour un séjour contemporain hors temps, au cœur du XVIe.
www.saint-james-paris.com
SAINT JAMES PARIS : LES PAVILLONS

LA RÉSERVE.

Une vue imprenable sur le Tour Eiffel, une décoration d’intérieur épurée piquée de sculptures et d’œuvres d’art, La Réserve Paris poursuit le mythe de la marque qui, des rives du Léman à celles de la Méditerranée, s’est toujours offerte comme un « écrin à vivre ». Avec ses 10 appartements de 150 à 300 m2 qui accueillent de nombreuses stars de passage dans la capitale, La Réserve Paris regroupe une panoplie de services hôteliers exceptionnels – voiturier, concierge et gouvernante exclusifs, chef personnel sur demande… rien n’est impossible. Côté décoration d’intérieure, place au talent de l’architecte d’intérieur, designer et galeriste Rémi Tessier qui marie ici bois, béton, stuc, métal et verre, avec un don pour l’épure.
www.lareserve-paris.com/fr/residence
LA RÉSERVE

HÔTEL ATMOSPHÈRES.

A mi-chemin entre un boutique hôtel et une galerie de photographies contemporaines, l’hôtel Atmosphères propose de séjourner parmi l’accrochage d’une centaine de tirages originaux de Thierry des Ouches. Le regard du photographe ouvre les portes d’un Paris insaisissable, immortalisé avec une grande subtilité. Avec la complicité de Vincent Bastie, les 56 chambres et suites et les deux appartements de l’hôtel Atmosphères tisse une histoire dont Paris est le décor et où chaque voyageur peut créer son parcours. Couleurs, matières, mobilier, tout vient habiller avec subtilité et élégance les images du photographe. A l’omniprésence de l’art répond une œuvre architecturale originale, comme en témoigne l’entrée majestueuse avec son escalier suspendu.
www.hotelatmosphere.com
HÔTEL ATMOSPHÈRES

GREY HÔTEL.

Parenthèse sophistiquée en plein cœur du IXe arrondissement, le Grey Hôtel a adopté un parti pris audacieux : une variation chromatique autour du gris, âme du lieu. Sophie Gazil, la propriétaire du lieu, a voulu imaginer un hôtel où la couleur est présente, mais pas omniprésente ; une invitation au voyage dans l’univers du gris, ponctué d’éclats de couleurs et mis en scène par une sélection de luminaires contemporains iconiques. Une palette de douze « gris colorés » a ainsi été spécialement travaillée par le Cabinet Bastie pour donner au lieu un « esprit grey » raffiné et chaleureux. Les 33 chambres et suites sont illuminées par des touches de couleur argent, pourpre, safran et charron. Une douceur confortée par les sculptures de Julie Gauthron, fixées au hasard des murs, le mobilier aux lignes dépouillées dessiné par Elsa Joseph, les tissus aux couleurs et imprimés fondus qui participent à créer une ambiance unique.
www.legrey-hotel.com
GREY HÔTEL

O.

Avec une seule lettre comme nom, le premier hôtel d’Ora-ïto, installé dans le Ier arrondissement, s’articule autour de 29 chambres fonctionnelles, dites « capsules » pour leur taille intimiste. Dernières technologies, design épuré, couleurs flashy, on retrouve ici tout l’univers du designer dans une ambiance de confort absolu, loin du stress de la vie dans un concept propre à l’artiste : « simplexity » (simplicité et complexité). Point fort du O : le bar qui, fort de son look et de son calme, promet de devenir un incontournable.
www.hotel-o-paris.com
O

L’ADRESSE.

Cuir galuchat, peaux d’éléphant, de crocodile et de cobra… Autant de matériaux de luxe qui habillent les murs de L’Adresse dans un contraste original d’étoffes sophistiquées. Conçu dans un style « haute couture », l’hôtel se pare des plus nobles matières que l’on caresse du regard ou effleure de la main. Chaque espace décline les tonalités d’univers à l’allure intemporelle : gris perle, brun mordoré, blanc scintillant, noir rehaussé d’or et d’argent. Bien caché à deux pas de la porte Maillot, L’Adresse est un lieu de connaisseurs exigeants et rares : l’hôtel ne dispose que de 23 chambres. Une adresse confidentielle.
www.ladresse-hotel.com
L’ADRESSE

L’ORIGINAL.

Que ce soit à travers la mode, l’univers des parfums ou des arts décoratifs, Stella Cadente exprime sa créativité avec une grande liberté de ton et beaucoup d’enthousiasme. Une créativité qu’elle exprime totalement à l’hôtel Original, à côté de la Bastille. Meubles et objets qui décorent l’hôtel ont été spécialement designés et conçus par Stella Cadente et composent des univers oniriques inspirés de contes et romans classiques (Peau d’Ane, Alice au Pays des Merveilles, la Reine de Cristal…), mais aussi des sept pêchés capitaux. Le choix des matières, l’harmonie qui émane des décors imaginés par la styliste composent une ambiance des plus originales. Normal non ?
www.hoteloriginalparis.com
L’ORIGINAL

RÉSIDENCE NELL.

Courtisés pour leurs projets design un brin futuristes, Patrick Jouin et Sanjit Manku s’illustrent ici dans un genre nouveau : en imaginant les 17 appartements et studios de la Résidence Nell, ancrée au cœur du IXe arrondissement, ils livrent des appartements cocons. Inspirés de la praticité des appartements new-yorkais, ils se découvrent en camaïeu de gris, confortables et pratiques rehaussés de quelques pièces de design colorées. Une manière originale de séjourner à Paris.
www.residencenell.com
RÉSIDENCE NELL

 

 



  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page