09/17
fren
Partager
  • twitter share button

02 Mai 2014 – L’Exception Française

Bois2 – L’éthique & le style


Copyright vidéo : Givetogod par Benjamin Donadieu pour Bois 2

Par Laurence Gounel

Après le carton de Waiting For The Sun, le collectif branché récidive avec Bois2. Du style toujours, mais avec ce petit supplément d’âme : le savoir-faire et une exclusivité made in Jura.

Ils ont changé la donne avec leurs lunettes en bois.

Leur envie d’utiliser une matière brute a résonné comme une évidence fashion et enfin responsable. En réalité, poser sur le nez une « simple » monture en bois de thé ou de bambou était pour mieux nous faire patienter. Car Antoine Mocquard et Julien Tual, deux visionnaires à l’origine du label Waiting For The Sun, s’apprêtent à frapper fort une fois encore.

Avec Bois2 – prononcez Bois Carré – le collectif Bellevillois fait dans « l’exception française », le « made in France ».

Au lieu de se contenter des-bons-réflexes-à-adopter-au-quotidien, l’envie d’aller plus loin se concrétise avec un projet de lunettes 100 % made in France, initié dès 2009. Cinq ans plus tard, c’est l’aboutissement d’un rêve : porter des montures Bois2, c’est s’offrir l’exclusivité et le petit bout d’un brevet révolutionnaire.

D’abord, il y a cette idée géniale :

imaginer un composant recyclable et 100 % biodégradable. En conservant bien-sûr l’ADN qui fait la personnalité de la maison : le bois ! Antoine et Julien imaginent alors récupérer la sciure de bois pour la compresser dans une acétate d’un nouveau genre, composée à 70 % de coton et de cellulose. A l’arrivée, les lunettes s’avèrent bien plus résistantes et souples que le modèle traditionnel en bois. Et la marque est aujourd’hui la seule à produire elle-même ses planches d’acétate bio pour un résultat 100 % bio-sourcé.

Ensuite, il fallait localiser toutes les étapes de fabrication sur le sol français.

De l’arbre qui pousse dans nos montagnes jusqu’à la main qui façonne, Bois2 est la vitrine d’un savoir-faire familial, traditionnel, qui ne s’exportera jamais en Chine. Après cinq ans de recherche et de développement, ils ont réussi leur pari et réduit l’empreinte carbone : pas moins de cinq ateliers jurassiens sont impliqués dans le processus de fabrication de ces lunettes ultra-légères et stylées.

Cerise sur le bout du nez :

à chaque fois que vous aurez envie de changer de modèle, ne perdez pas les bons réflexes… plantez-les dans votre jardin, elles sont biodégradables en 18 mois !


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page