06/17
fren
Partager
  • twitter share button

26 Octobre 2012

5 Disques pour danser
sous la pluie

David Blot

Rock ou Rnb, sélection automnale de 5 albums indispensables.

TAME IMPALA « Lonerism »

On peut évidement s’agacer d’une lame de fond – on peut appeler ça de la hype -, comparable à celle qu’a connu Metronomy l’année dernière. Pour faire simple : Tame Impala et leur rock dit psychédélique venu d’Australie, est LE groupe à écouter en cette rentrée 2012 – et on est qu’au début de la vague. Mais ça serait dommage (de s’agacer). Parce que le groupe est bon, et ce deuxième album très bon. Si les références, Lennon sous effets larsen, abondent, le résultat est brillant de maturité mélodique. Et puis vu leur jeunesse, ils ont, quoi, 24 ans en moyenne, on aura bien le temps de les critiquer quand ils se reformeront pour leur 50ème anniversaire.

ARIEL PINK « Mature Themes »

Ariel Pink, de son vrai nom Ariel Marcus Rosenberg a lui attendu bien plus longtemps pour connaître un certain succès. Personnage clef de l’underground angelino, parrainé en son temps par d’autres allumés, les Animal Collective, Ariel Pink a longtemps pris plaisir à sortir des disques volontiers abscons et hors format. Depuis 2 albums (l’effet trentaine passée peut être) le bonhomme, multi instrumentiste et parolier passionnant, s’est décide à formater un peu plus sa musique et se faire enfin connaître d’un public plus large. Sur ce disque « Mature Themes » – l’album de la maturité donc – on sent le bonhomme s’amuser des formes et des sons, jouant avec la pop comme il jouait avant avec l’underground. Ariel Pink se fredonne enfin. Pour notre plus grand plaisir.

JEREMIH « Late Nights With… »

Arrêtons nous un instant sur le phénomène des mixtapes. Historiquement il s’agissait bien de K7 (‘tape’) faîtes par des djs (‘mix’) et vendus sous le manteau pour se faire connaître. L’avantage par rapport à un mix vendu plus traditionnellement étant que le dj n’était pas obligé de déclarer les morceaux et de payer des droits. Il pouvait donc mettre tout ce qu’il voulait sur sa mixtape et démontrer ainsi ces talents de mixeur. Par un phénomène que l’auteur de ses lignes ne s’explique pas encore, les mixtapes à l’heure internet ont évidement perdu leur forme de cassette pour se livrer online. Elles ont aussi perdu leur prix pour devenir des objets virtuels totalement gratuit, sans que madame Hadopi vienne vous ennuyer par la suite. Et elles ne sont surtout plus uniquement réservés aux djs mais bien à quiconque, généralement dans le milieu hip hop, qui voudrait se faire connaître ou offrir un cadeau à ses fans. De fait elles pullulent, quasiment chaque jour une mixtape différente débarque sur le net, parfois offertes par de gros noms du circuit (rien qu’en septembre, Rick Ross, Drake ou Talib Kweli en ont livrées une). Souvent fourre tout, parfois longuettes, certaines sont néanmoins indispensables. Tel est le cas de cette géniale mixtape signée du chanteur Rnb Jeremih à la production soyeuse et aux vocaux parfaits. Le truc serait en vente, on l’achèterait les yeux fermés.

FRANK OCEAN « Channel Orange »

En vrai le disque est sorti cet été. Néanmoins on l’écoutera avec plaisir jusqu’à Noël. Entre « Thinking About You » en ouverture superbement lover et « Pyramids » en point d’orgue à la Prince de plus de 9 minutes, Frank Ocean, petit prodige de la bande des rappeurs de Los Angeles de Odd Future, a frappé très fort avec ce premier vrai album (il avait d’ailleurs lui aussi sorti une mixtape indispensable l’année dernière, et tout aussi gratuite que celle de Jeremih), faisant plier à ses pieds amateurs de funk, de soul, de hip hop, d’electro ou de pop. Un peu tout le monde quoi… Maître du monde ? Il ne lui faudra juste pas prendre la grosse tête.

ZODIAC « Ep »

Un simple Ep pour terminer, soit 5 titres, pas franchement un album, mais comme un preview d’un disque à venir. Zodiac (soit Jeremy Rose dans le civil) était le co producteur des oeuvres du canadien The Weeknd, l’un des noms les plus courus de l’année dernière (3 mixtapes à lui tout seul en 2011, et un premier vrai album annoncé pour la fin de cette année). Mais depuis il y a eu fâcherie entre canadiens, Jeremy Rose roule solo sous le pseudo de Zodiac. Que ce soit lui, The Weeknd, How To Dress Well ou autres XXYYXX, ce sont les dépositaires d’un genre qu’on pourrait qualifier d’ « Intelligent Rnb » – soit des expérimentions néo ambient à la Aphex Twin mêlées à des vocaux impeccablement Soul. Ou comment fumer un joint et faire du sexe en même temps. Vive Zodiac !


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page