12/17
fren
Partager
  • twitter share button
Décembre 2014
C’est Maintenant

Chaque semaine, le magazine PLUME VOYAGE vous fait un choix de news culturelles et d’expositions internationales. Pour poursuivre ce bouillonnant mois de décembre, PLUME VOYAGE vous invite à découvrir le gigantisme du musée-évènement lde cette fin d’année : le musée des Confluences à Lyon. A moins que vous préfériez vous laisser émerveille par le nouveau spectacle du LIDO, de se gargariser du succès mondial du plus frenchy des couturiers – JPG – ou de rattraper ses lacunes à la Tate Modern avec l’excellente expo dédiée à Sigmar Polke. Allez-y, c’est maintenant !

  • Le Lido rajeunit !

    Le mythique cabaret a fermé ses portes le 2 décembre dernier pour prendre un nouveau départ.

    D’abord la salle s’offre un lifting avec près de 30 noms de l’artisanat français qui vont oeuvrer pendant 4 mois, ensuite c’est une toute nouvelle revue pilotée par l’audacieux Franco Dragone, qui devrait surprendre les amateurs. Ce metteur en scène rompu aux plus grands spectacles mondiaux (il a signé les 10 premières années du Cirque du Soleil, les shows à Vegas de Céline Dion…) s’est plongé depuis 1 an et demi dans les archives de la ville lumière pour imaginer un spectacle glamourissime en 20 tableaux, avec 600 costumes, un lustre de 12 mètres de haut…  » En montant ce spectacle sur la plus belle avenue du monde, je veux repousser les limites de mes rêves » conclue-t-il. On attend avec impatience les réactions à l’issue de la première, qui aura lieu le 2 avril prochain.
    www.lido.fr

  • Le Musée-évènement.

    Annoncé depuis 15 ans comme LE musée de la décennie, décrié, encensé…

    le Musée des Confluences a finalement ouvert ses portes le 22 décembre. Il aura coûté 239 millions d’euros (contre 200 millions pour le Mucem à Marseille et 65 millions pour le Centre Pompidou de Metz) pour offrir 2 millions d’objets à voir et s’imposer comme le musée des sciences. Plus qu’un simple musée d’histoire naturelle qui réunit toutes les disciplines, de la paléonthologie à l’égypthologie en passant par la minéralogie, ce nuage de cristal est un carrefour des disciplines. L’incontournable de cette fin d’année et de tout 2015.
    www.museedesconfluences.fr

  • Prem's !

    D'accord, il faut être de passage dans la capitale de l'art de vivre en australienne pour « griller » les copains sur l'expo qui déchaîne les foules à travers le monde :

    la grande rétrospective dédiée à Jean-Paul Gaultier, le chouchou des couturiers français. N’empêche, ça vaut le coup d’attraper au vol cette sublime expo-voyageuse qui ne s’arrêtera au Grand Palais à Paris qu’au printemps 2015. Moins de monde certainement, plus de recul sûrement et la fierté non feinte de partager avec le bout du monde ce frenchy irrévérent et monstrueusement doué. Amen.
    Jusqu’au 8 février à la National Gallery of Victoria de Melbourne.

  • Sigmar Superstar.

    C'est l'une des expos-évènement d'Europe du moment…

    Si vous en profitiez pour sauter dans l’Eurostar ? Outre sa collection permanente (Picasso, Warhol, Dali…), la Tate Modern expose l’un des artistes expérimentaux du 20e siècle -Sigmar Polke – initiateur avec Gerhard Richter du mouvement réalisme capitaliste (Pop Art). En lui consacrant une rétrospective qui témoigne de tous les supports les plus fantaisistes qu’il a pu utiliser, le musée britannique démontre les interrogations, les doutes, nourris par l’artiste sur la société de consommation, les valeurs de la société occidentale dans les années 60. Il y est aussi question de drogues, de voyages, de hippies… Fun et inspiré.
    www.tate.org.uk

  • Black is beautiful.

    Cette année encore, la cuvée Palme d'Or de Nicolas Feuillatte fait mouche d'exception avec sa cuvée Vintage 2004.

    Puissante et racée, avec presque 10 ans de vieillissement, elle laisse s’échapper des notes de pain d’épices et de vanille. Pour l’heure, elle s’offre un écrin sobrissime avec ce coffret noir, simple, qui laisse la vedette à cette bouteille travaillée, hyper couture.
    Si vous êtes invités ou histoire de trinquer à la nouvelle année pile là où ça vous chante, la maison a aussi imaginé un sac isotherme ultra-chic avec un brut chardonnay millésimé ou un brut rosé.
    www.nicolas-feuillatte.com

  • Le cadeau précieux.

    La troisième plus ancienne maison de champagne,

    a choisi d’allier cette année son savoir-faire à celui du Maître verrier Olivier Juteau pour proposer un coffret à la hauteur de la toute nouvelle cuvée de la maison Sourire de Reims Brut 2007. La bouteille est proposée sous une cloche en verre soufflée bouche, sablée aux initiales de la maison Henri Abelé. A déguster : un assemblage des meilleurs crus de Chardonnay et de Pinot Noir récoltés dans la Côte des Blancs et la Montagne de Reims. Franche, droite, avec ses notes de clous de girofle et de réglisse, cette cuvée est à offrir aux amateurs de vins complexes.
    www.mondovino.com

  • Tchin sous la bulle.

    L'hôtel du Collectionneur a installé au milieu de ses jardins andalous et pour la seconde année consécutive sa fameuse bulle, avec pour voûte céleste le ciel parisien.

    Au cadre insolite et magique, un millésime à la hauteur de l’instant : le Grand Vintage 2006 de la maison Moët et Chandon, qui a installé son bar éphémère pour tout l’hiver. L’idée aperitivo à se programmer avant le grand chelem des réveillons bien chargés ? La formule dînatoire finement ciselée par cinq jeunes chefs étoilés, qui ont imaginé chacun une bouchée pour accompagner une coupe de ce nectar millésimé. L’alternative ? Le tea time ultra gourmand signé Fauchon. Pour rentrer grisé mais léger.
    www.hotelducollectionneur.com

  • Un coffret-bijou.

    Chaque année depuis l'an 2000, Evelyne Boizel laisse carte blanche à une femme de style pour imaginer la création d'un coffret « Boizel by ».

    Après les collectors de Vanessa Seward, India Mahdavi, Marie-Victoire Poliakoff… cette fin d’année est signée de la créatrice de bijoux Adeline Roussel. Le résultat est à l’image des lignes Adelline, qui puisent en Inde le secret des mélanges réussis de tourmalines vertes, de topazes fumées… Ce coffret 2014 prend des allures de parure pour abriter la cuvée Brut Ultime, une cuvée sans dosage, élaborée uniquement dans les années de belles maturités des 3 cépages (Chardonnay, Pinot noir et Pinot meunier).
    www.boizel.com

  • Baccarat dernière !

    Si vous n'avez pas encore cédé à la légende de cristal, il n'est pas trop tard.

    Baccarat a investi le Petit Palais depuis le 14 octobre. L’occasion de fêter comme il se doit les 250 ans de la plus grande manufacture de cristal au monde. Une scénographie époustouflante, près de 500 pièces historiques, dont certaines issues de commandes extraordinaires – par le tsar Nicolas II, l’empereur du Japon, les mahradjahs – des archives, l’histoire de la maison… On termine en apothéose avec la visite par la galerie des lustres suspendus, dont l’un brille de 250 feux.
    Jusqu’au 4 janvier.
    www.petitpalais.paris.fr

  • Cindy Sherman à Stockholm.

    C'est une des artistes majeures de cette dernière décennie.

    Ses portraits – elle se met souvent en scène, endossant des personnages forts – jouent avec les codes populaires. Provocant la dérision, le dégoût ou la gêne. Son expo Untitled Horrors qui réunit une grande partie de son travail n’échappe pas à la règle : avec pour fil conducteur l’effroi, le grotesque, on passe de portraits « dérangeants » aux images référant à l’imaginaire des films noirs, des contes sordides, du mélo dramatique. Ca ne laisse jamais indifférent et cest pour cela qu’on y retourne.
    Jusqu’au 19 janvier.
    www.modernamuseet.se

  • Gondry à Tokyo.

    Après avoir voyagé à travers le monde, de Paris (Pompidou en 2010) à New York,

    L’usine de films amateurs du talentueux Michel Gondry s’est installée à Tokyo jusqu’au 4 janvier 2015. L’occasion de rentrer dans l’univers créatif du cinéaste de manière interactive et amusante. L’originalité ? Après une visite « classique », vous êtes invités à créer dans un vrai studio reconstitué votre propre court métrage. Tout le matériel nécessaire est mis à disposition, y compris les effets spéciaux « bricolés » sur place. A partir de 6 ans !
    www.mot-art-museum.jp

  • Pour la liberté de la presse.

    C'est une bonne action mais pas que.

    C’est aussi un plaisir de feuilleter (et pourquoi pas offrir) le nouvel album de Reporters sans Frontières avec une fois n’est pas coutume, les sublimes photos de National geographic. De la banquise aux forêts indonésiennes, ce sont 100 photos grandeur nature de pointures comme Steve Winter, Michael Nichols qui viennent ponctuer les hommages, portraits et témoignagnes de journalistes engagés. Comme celui de notre confrère Roberto Saviano, qui prend tous les risques face à la mafia napolitaine.
    En kiosque, 148 pages, 9, 90 €

  • La B.A du mois.

    C'est beau et c'est bon...

    de voir le W Opéra s’habiller de rouge jusqu’au 18 décembre pour montrer son engagement dans la lutte contre le SIDA et récolter des fonds pour l’association (RED), créée par Bono et Bobby Shriver. L’occasion de profiter du tout nouveau bar de l’hôtel – le Bar Brûlé – et de participer à cette bonne action en commandant un cocktail The French Love (vodka, liqueur de pêche, marasquin, framboises mixées et jus de cranberry) et dont 100 % du prix -16 € – est reversé à l’association. A moins de craquer dans le pop-up store sur une série d’objets en série limitée et dont une partie des ventes sera là aussi reversée à RED.
    www.wparisopera.fr

  • La couleur de Harlem.

    Une fois n'est pas coutume, on pousse jusqu'à Harlem pour prendre le pouls de l'avant-garde en matière de création.

    La Maison d’art a choisi d’exposer jusqu’à la mi-janvier janvier deux artistes new yorkais d’adoption. Tomo Mori, peintre et Capucine Bourcart, photographe. Né à Osaka, Tomo a entrepris un long voyage initiatique à travers l’Amérique latine, l’Afrique avant de finir par poser ses valises à Harlem pour réaliser ses collages, qui mélangent les matériaux. Capucine, d’origine alsacienne, s’est exilée ici il y a 8 ans et expérimente depuis de nouvelles techniques. Utilisant des objets du quotidien, elle peint, colle, réalise des montages jusqu’à obtenir l’équilibre parfait entre l’abstrait et l’œuvre ‘réaliste’, pleine de vie justement.
    www.lamaisondartny.com

  • La relève.

    Ils ont à peine plus de 25 ans chacun : Hugo Mulliez (fils de Gérard, fondateur d'Auchan) et François-Xavier Trancart viennent d'achever une levée de fonds de 300 000 € pour leur galerie en ligne Artsper.

    Le concept ?« Décomplexer l’art contemporain ». Autrement dit, ne plus en faire un sport de « riches »… avec une sélection d’oeuvres, qui démarre à moins de 500 €. Et qui comme les autres, fait l’objet d’une sélection minutieuse de la part de centaines de galeries partenaires dans le monde. Cette politique élastique de prix, c’est aussi la volonté de soutenir des artistes à fort potentiel, qui n’ont pas toujours pignon sur rue. Bref, la mayonnaise commence à prendre sérieusement et ça promet d’être excitant ! A suivre…
    www.artsper.com

  • Silence, c'est beau !

    Depuis quelques jours et jusqu'au 19 décembre, le Purgatoire- 54 Paradis accueille Jörg Bräuer, un photographe allemand fasciné par les horizons et les falaises.

    « Les frontières naturelles ou celles construites par l’homme sont les formes les plus anciennes des structures élémentaires
    qui forment la base de notre entourage géographique et social. » À travers les paysages et l’architecture, les œuvres de Jörg Bräuer explorent surtout le silence. Ses photos empreintes de sérénité, de dépouillement semblent révéler la beauté délicate et la matière des éléments organiques qui nous entourent.
    www.le-purgatoire-paris.fr

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page